skip to Main Content

Isolation thermique : les priorités

Isolation Thermique : Les Priorités

    L’isolation thermique d’une maison a une importance particulière dans la mesure où elle affecte le confort des occupants en toute saison. Une bonne isolation permet également de réduire la consommation d’énergie pour le chauffage et la climatisation. Il faut savoir par où commencer en tenant compte du taux de perte de chaleur de chaque partie du bâtiment lorsqu’elle n’est pas isolée.

    Les pertes de chaleur dans la maison

    Une étude réalisée par l’Ademe a permis d’évaluer les pertes de chaleur au niveau de chaque élément de la maison. Cette étude est essentielle pour savoir quelles rectifications apporter pour garder la chaleur à l’intérieur et minimiser ainsi le besoin de chauffage même pendant l’hiver.

    Les pertes de chaleur par poste se résument ainsi :

    • Toiture : 30 %.
    • Murs : 25 %.
    • Vitres : 13 %.
    • Air renouvelé : 20 %.
    • Sols : 7 %.
    • Ponts thermiques : 5 %.

    Pour bien cerner les points à rectifier, il est conseillé de réaliser un diagnostic de performance énergétique qui permet de dégager les points faibles de la maison.

    La toiture

    Selon cette étude de l’Ademe, 30 % des pertes de chaleur passent par la toiture. Il est donc plus que conseillé de commencer par la toiture ou les combles pour éviter cette énorme perte. Le choix de l’isolant doit tenir compte des exigences de la RT 2012 et il est dans ce cas préférable de viser les performances des maisons BBC. Il est à remarquer que l’isolant choisi doit avoir une résistance thermique (R) d’au moins 6 m2.K/W pour un comble aménagé et supérieure ou égale à 7 m2.K/W pour un comble perdu pour pouvoir prétendre au crédit d’impôt. Cependant, cette résistance thermique doit être supérieure ou égale à 8 m2.K/W pour atteindre les performances d’une maison BBC.

    Les murs

    L’isolation des murs est aussi très importante surtout pour les bâtiments construits avant 1980. Elle est aussi indispensable pour les maisons à ossature. Le propriétaire a le choix entre l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Cette dernière méthode est très efficace, mais elle est plus coûteuse. Dans tous les cas, les isolants choisis doivent être semi-rigides et avoir un bon maintien mécanique. Ils doivent aussi avoir une résistance thermique supérieure à 3,7m2.K/W pour ouvrir droit au crédit d’impôt. Dans les maisons BBC, cette résistance thermique est supérieure ou égale à 4 m2.K/W.

    Les fenêtres

    L’isolation des fenêtres vise à améliorer l’étanchéité à l’air et à l’eau. La méthode la plus courante est de poser des joints de calfeutrage entre l’ouvrant et le dormant de la fenêtre. Les joints en silicone sont à privilégier pour optimiser le résultat. Dans certains cas, il est nécessaire de remplacer carrément la fenêtre avec un double vitrage qui permet de garder la chaleur à l’intérieur de la pièce, mais aussi d’optimiser l’isolation contre les bruits de l’extérieur. La résistance thermique du châssis (UW) doit être supérieure ou égale à 1,4. Il est aussi possible d’installer un volet roulant à intégrer au blov fenêtre.

    Les portes

    Il est aussi conseillé de calfeutrer le pourtour des portes pour optimiser l’étanchéité à l’air. Différentes méthodes sont possibles :

    • Utilisation de joints tubulaires.
    • Mise en place de joints en mousse.
    • Pose de lames flexibles.

    Le but est surtout de couper court aux courants d’air.

    Le sol

    Les revêtements de sol sont peu efficaces pour isoler les planchers. Dans les constructions anciennes, il est souvent nécessaire d’installer un doublage de la sous-face du plancher ou encore de poser un revêtement isolant au plancher. Un isolant doté d’une résistance thermique R ≥ 3 m2.K/W est indispensable pour obtenir un crédit d’impôt, mais pour avoir les mêmes performances qu’une maison BBC, la résistance thermique R doit être supérieure ou égale à 4 m2.K/W.

     

    3 truc devis

    * champs obligatoires

     

    Back To Top