skip to Main Content

Isolation des murs, des sols et des combles

On doit procéder en même temps à l’isolation des murs, des sols et des combles pour ne laisser aucune chance aux déperditions thermiques. L’isolation des fenêtres et des portes viendra parfaire les travaux de rénovation énergétique. Voici les essentiels à connaître pour  bien isoler sa maison.

Isolation d'un sol avec un isolant thermique en ouate de cellulose pour une maison chaude et une isolation écologique.

L’isolation des murs

L’isolation des murs représente 20 % en moins sur les factures de chauffage. Ce sont les deuxièmes postes les plus importants de pertes d’énergie suivant les combles et la toiture. Pour les maisons anciennes, il suffit d’injecter un isolant en mousse, flocons ou granulés dans le creux du mur dépourvu d’isolation. Si vous avez des difficultés à la réaliser, l’autre alternative consiste en une isolation par l’extérieur. Délestez-vous de l’obtention du permis de construire en confiant ces travaux à un professionnel. Bien évidemment, rien ne vous empêche de procéder à une isolation par l’intérieur. Mais sachez que si vous le faites, vous perdez en volume.

En vue de prévenir un tassement dans le temps, une bonne tenue mécanique est nécessaire pour les matériaux destinés à l’isolation des murs. Les plus fréquemment utilisés sont les laines minérales comme la laine de roche ou laine de verre, la laine de chanvre, la laine de bois, la laine de lin, la laine de coton, la ouate de cellulose ou les textiles recyclés… Mais les isolants d’origine animale et synthétique conviennent aussi pour cette application. Ainsi, la plume de canard, le polystyrène PSE ou polyuréthane ainsi que les textiles recyclés se prêtent bien aussi à ce type d’isolation.

L’isolation des sols

L’isolation des sols se fait en complément et en soutien du revêtement de base et a pour but de retenir la chaleur. On parle plus ici d’isolation thermique que phonique. Ainsi, malgré l’effet isolant du parquet, de la moquette ou du carrelage, il convient d’y appliquer un isolant pour empêcher la fraîcheur de s’infiltrer par ce poste. On peut isoler les sols d’un bâti existant ou en construction. Le fait que ceux-ci soient au-dessus d’un vide sanitaire facilite grandement les travaux. L’isolation se fait alors sous le sol (isolation par le bas).

Mais à défaut de vide ventilé ou de cave, on peut isoler les sols et les planchers avec des isolants en plaques dures en PUR, XPS ou EPS ou bien en bandes. Ces matériaux résistent bien à l’humidité et se posent au-dessus du sol (isolation par le haut). Le revêtement du sol sera installé au-dessus de l’élément isolant.

L’efficacité des isolants thermiques réside dans leur faible conductivité thermique. C’est ce qui leur confère leur aptitude à retenir un maximum de chaleur pour mieux la restituer par la suite. Mais l’épaisseur joue aussi un grand rôle dans l’efficacité de l’isolant. Il est clair que le niveau de performance énergétique obtenu d’un isolant de 30 cm sera meilleur qu’avec un autre beaucoup plus mince.

A noter que des précautions sont à prendre quant à la hauteur du sol et l’épaisseur de l’isolant. Sans cela, vous allez au-devant d’autres soucis avec vos portes ou escaliers…

L’isolation des combles

L’isolation des combles perdus et combles aménagés est incontestablement le meilleur moyen de gagner en confort en été et en hiver. C’est ce qui va maintenir la chaleur dans la maison. Isoler ses combles et toiture est donc une bonne optique pour économiser de l’énergie. Et pour cause, c’est le plus grand poste de pertes de chaleur pour toute habitation.

On n’isole pas les combles n’importe comment. La technique est impérativement fonction de l’usage que vous allez en faire.

Isoler des combles aménagés

L’isolation des combles aménagés se fait la plupart du temps au niveau des rampants de la toiture. Selon vos convenances, on peut installer le matériau isolant par l’intérieur ou par l’extérieur. Toutefois, comme l’aménagement vise après tout à gagner en surface habitable, une isolation par l’extérieur permet de préserver le maximum d’espace. La méthode de sarking et les panneaux autoportants sont 2 options pour une isolation par l’extérieur. Mais si une isolation par l’intérieur vous tient quand même à cœur, il s’agit là d’installer des rouleaux ou panneaux isolants sous les rampants. Un pare-vapeur viendra ensuite recouvrir le tout pour garantir l’étanchéité à l’air et aux vapeurs. C’est inévitable pour contrer les problèmes liés à la condensation.

Isoler des combles perdus

Les combles perdus sont plus faciles à isoler car l’isolation ne nécessite aucune fixation. Les combles perdus s’isolent par le plancher suivant 2 techniques : la laine à dérouler à même le sol et le soufflage.

Le soufflage s’effectue au moyen d’un matériel spécifique et bien sûr d’isolant comme la ouate de cellulose ou laine de roche ou de verre en vrac à souffler ou en flocons etc…

On peut également procéder à une isolation en panneaux ou rouleaux en double couche ou simple couche suivant la structure du plancher des combles. Dans ce cas, il faut bien veiller à ce qu’il n’existe aucune lame d’air entre le plancher et l’isolant. Cependant, les entrées d’air sur les rives basses de la toiture servant de ventilation ne doivent en aucun cas être bloquées.

Découvrez nos derniers articles
Isolation Thermique Des Murs Par L'extérieur

L’isolation thermique des murs par l’extérieur

GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT Notre service est 100% gratuit et ne…

En savoir plus

L’isolation thermique adaptée aux murs

GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT Notre service est 100% gratuit et ne…

En savoir plus

Les spécificités et les prix d’une isolation intégrée des murs

GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT Notre service est 100% gratuit et ne…

En savoir plus

Tarification de l’isolation des combles

GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT Notre service est 100% gratuit et ne…

En savoir plus
Back To Top