skip to Main Content

L'isolation thermique de la toiture

L’isolation thermique de la toiture permet de fortement réduire les déperditions de chaleur de votre logement, car la chaleur s’échappe principalement par le haut. Ces travaux vous permettront de réduire votre facture énergétique et d’améliorer le confort de votre habitat. Découvrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

 

Artisan couvreur installant l'isolation phonique et thermique d'une toiture par l'extérieur

La toiture est l’une des principales zones de déperdition de chaleur dans un logement. Selon l’Ademe, dans un logement mal isolé, environ 30% des pertes d’énergie se font par le toit. L’explication à ce phénomène est à chercher dans les lois de la physique : l’air chaud est plus léger que l’air froid, et remonte donc vers les combles et la toiture.

L’isolation thermique permet d’empêcher l’air chaud de s’évader par la toiture. C’est pourquoi il s’agit d’un travail à effectuer en priorité pour améliorer les performances énergétiques du logement. Une toiture bien isolée permet de réaliser jusqu’à 30% d’économies sur la facture d’énergie, car vous utiliserez moins de chauffage en hiver et moins de climatisation en été. De plus, votre confort sera amélioré tout au long de l’année et vous contribuerez à préserver l’environnement.

Isolation thermique de la toiture : quelles sont les différentes techniques ?

Il existe différentes techniques pour isoler la toiture, avec chacune leurs avantages et leurs inconvénients. En premier lieu, on distingue l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur.

Isolation thermique de la toiture par l’intérieur ou par l’extérieur

En fonction des caractéristiques du logement et de la toiture, il est possible d’isoler par l’intérieur ou par l’extérieur. En règle générale, ce choix dépend de la structure de la charpente et du type de combles qui se trouvent sous la toiture.

La plus utilisée : l’isolation par l’intérieur

L’isolation de la toiture par l’intérieur est la plus populaire. Elle peut être mise en oeuvre dans presque toutes les maisons, et se révèle nettement moins coûteuse que l’isolation par l’extérieur. De plus, elle permet de faire d’une pierre deux coups en améliorant efficacement l’isolation phonique du logement.

La plus efficace : l’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur quant à elle permet de ne pas atténuer le volume habitable. Il s’agit d’un grand avantage dans le cas de combles aménagés comme un grenier ou une pièce à vivre. De plus, cette approche permet de lutter plus efficacement contre les ponts thermiques à l’origine des déperditions de chaleur. Malheureusement, cette efficacité à un prix et le coût de l’isolation par l’extérieur et nettement plus élevé. Pour cause, elle requiert de découvrir toute la toiture et nécessite en plus un niveau d’expertise bien plus important.

Les différentes techniques d’isolation de la toiture par l’intérieur

Si vous optez pour une isolation de la toiture par l’intérieur, il existe là encore plusieurs techniques différentes. La technique du soufflage consiste à insuffler l’isolant à l’aide d’une machine. Il s’agit d’une méthode rapide et sécurisée, performante, et conseillée pour les combles difficiles d’accès.

Épandage

La technique de l’épandage consiste quant à elle à verser manuellement l’isolant en flocons et à le répartir à l’aide d’un râteau. Une approche idéale pour les petites surfaces en réparation, simple à mettre en oeuvre, mais un peu moins rapide que la méthode du soufflage.

Les panneaux intérieurs

Une autre technique est celle des panneaux intérieurs. Elle consiste à poser une couche de panneaux isolants entre les chevrons. Assez délicate à mettre en place, cette technique est adaptée à la construction et à la rénovation, mais on l’utilise surtout dans le cas de combles dont les planchers sont pourvus de solives.

Les rouleaux

Enfin, la méthode dite des rouleaux consiste à dérouler des rouleaux d’isolant sur le plancher. Cette technique d’isolation sous toiture est à réserver aux combles facilement accessibles.

Les différentes techniques d’isolation de la toiture par l’extérieur

Pour l’isolation thermique de la toiture par l’extérieur, on distingue deux techniques principales : le sarking, et le détuilage.

Le sarking

L’isolation par sarking, réservée aux combles aménageables, est conseillée dans le cas d’une rénovation complète de toiture ou d’une construction neuve.

Elle consiste à plaquer un isolant contre une planche de bois placée entre la charpente et la toiture. Cette méthode offre de très bonnes performances thermiques, et permet aussi du même coup de réaliser l’isolation phonique de la toiture.

En outre, il est possible de profiter d’une isolation par sarking pour rénover la toiture en remplaçant les matériaux de couverture abîmés ou en plaçant un écran de sous-toiture pour améliorer l’étanchéité.

Cette méthode est adaptée à toutes les pentes de toiture, mais se révèle plus complexe et plus coûteuse que le détuilage. Comptez environ 200 euros par mètre carré.

Le détuilage

La seconde technique d’isolation thermique de la toiture par l’extérieur est celle du détuilage. Elle consiste à enlever les tuiles de la toiture pour y insérer des panneaux entre les chevrons. Il s’agit d’une technique simple et efficace, plus rapide et moins chère que le sarking. Là encore, il est possible de profiter des travaux pour remplacer les tuiles en mauvais état, effectuer un démoussage ou changer de matériau de couverture. Comptez environ 150 euros par mètre carré.

Quels sont les meilleurs matériaux isolants pour l’isolation de la toiture ?

On peut catégoriser les isolants thermiques pour la toiture en deux catégories : les isolants traditionnellement les plus utilisés et les solutions plus écologiques.

Les isolants traditionnels

Parmi les différents types de matériaux utilisés pour l’isolation thermique de la toiture, les isolants les plus populaires sont les laines minérales, les isolants synthétiques et les isolants minces. Les laines minérales de verre ou de roche sont celles qui offrent le meilleur rapport performance / prix.

Les isolants synthétiques, comme le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé, ou le polyuréthane, sont davantage recommandés dans le cadre d’une isolation par l’extérieur. Enfin, les isolants minces multicouches permettent de venir compléter d’autres isolants. Ils ne sont pas suffisamment performants pour être utilisés individuellement.

Les isolants naturels

Parallèlement à ces isolants populaires, il est aussi possible d’opter pour des isolants « naturels » ou « biosourcés ». Parmi eux, on compte la laine végétale (chanvre, lin, coton) ou animale. Il y a également la ouate de cellulose, l’argile expansée ou le liège expansé.

Ces matériaux présentent l’avantage d’être sans danger pour l’environnement et la santé. De plus, ils favorisent les échanges thermiques entre l’intérieur et l’extérieur. S’joute à cela une régulation naturellement l’humidité. Enfin, ils sont particulièrement recommandés pour la rénovation de maisons anciennes.

Découvrez nos derniers articles
Back To Top