fbpx skip to Main Content

Quelle est la durée de vie d’un isolant ?

Quelle Est La Durée De Vie D’un Isolant ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Il est intéressant à plus d’un titre d’avoir une idée sur la durée de vie de l’isolant avec lequel on envisage d’équiper sa maison. À défaut, on va être amené à rénover son isolation au bout de quelques temps seulement.

Dans cet article, on vous fait un tour d’horizon sur la durée moyenne des principaux isolants, avec en bonus, quelques précautions à prendre pour accroître la durabilité de votre isolation.

De quoi dépend la durée de vie de l’isolant ?

La durée de vie d’une isolation est étroitement liée à la longévité de l’isolant mis en œuvre. Le processus de fabrication du matériau, sa qualité et sa nature sont les principaux facteurs qui vont jouer sur la durée de l’isolant. Cependant, on ne peut pas non plus négliger le taux d’humidité ambiante au sein du logement ni la qualité de l’installation.

Il va sans dire que l’isolant doit correspondre à la surface pour laquelle on va l’intégrer. En outre, il doit répondre à certaines spécificités mécaniques suivant la nature du chantier. Seul un isolant avec une bonne tenue mécanique est susceptible de ne pas s’affaisser avec le temps.


Quelle est la durée de vie de chaque type d’isolant ?

 

La durée de vie moyenne d’un isolant est de 20 ans environ. Certains matériaux peuvent tout de même avoir la même durabilité que le bâti. Voici en général à quoi s’attendre avec les principaux types d’isolants.

La ouate de cellulose

Un tassement peut survenir au bout de 20 ans d’installation pour la ouate de cellulose. Néanmoins, cet isolant peut profiter d’une durée de vie assez longue de plus d’une quarantaine d’annéesdurée de vie isolant, polyisocyanurate, isolant, quel isolant pour les murs, Un lot pour choisir le meilleur isolant thermique pour réaliser l'isolation thermique d'une maison ou des combles.

La laine de roche

Plus isolante que la laine de verre, la laine de roche n’a malheureusement qu’une faible durée de vie : 15 ans à peu près.

La laine de verre

Pour peu que la surface qu’elle équipe ne comporte pas de fuite, la laine de verre peut durer jusqu’à 30 ans. Mais pour atteindre cette durée de vie, cet isolant ne doit être ni mouillé ni humidifié.

La perlite exfoliée

La perlite exfoliée est un isolant parmi ceux dotés d’une très longue durée de vie. Ce matériau est un minéral de source volcanique.

La laine de lin

On a affaire à un bon isolant, à la fois hygroscopique et résistant à l’humidité. Sa durabilité peut aller jusqu’à 50 ans et elle est d’autant plus durable associée à du polyester.

La vermiculite

Résistant à l’effet du temps, la vermiculite résiste aussi bien aux rongeurs qu’aux insectes. C’est pratiquement un isolant imputrescible.

La laine de chanvre

Doté d’une longue durée de vie, allant jusqu’à 50 ans, cet isolant procure de belles performances thermiques. Il faut juste prévoir un peu de budgets, car cet isolant coûte un certain prix.

Les autres isolants prévus pour accompagner la durée de vie du logement

D’autres isolants doivent leur durée de vie accrue à leurs propriétés mécaniques. Ce sont entre autres les isolants synthétiques et certains isolants naturels comme le liège ou la fibre de bois.

Le polyuréthane

Cet isolant dure plus ou moins longtemps suivant l’application à laquelle il se destine. Même appliqué en milieu humide, le polyuréthane peut rester efficace durant 50 ans.

Le polystyrène extrudé

Le polystyrène extrudé est un isolant polyvalent compatible à la fois pour l’isolation du sol, des murs, des combles que des sols. Cet isolant a une durée de vie allant de 50 à 75 ans.

Le liège expansé

Sa résistance à l’eau comme à la compression confère au liège expansé une durabilité de plus de 50 ans. Écologique et de source naturelle, le liège résiste tout aussi bien aux attaques des nuisibles comme les rongeurs ou les insectes.

Augmenter la durée de vie d’un isolant en tenant compte de sa résistance au tassement

Parmi les matériaux isolants, certains sont plus enclins à se tasser au fil du temps. Les laines minérales (laine de verre et laine de roche) qui sont pourtant très utilisées comme isolants thermiques, s’affaissent dans le temps. La laine de lin et la ouate de cellulose présentent le même défaut.

Cela dit, il est important de considérer l’épaisseur de l’isolant au moment de faire son choix. Effectivement, d’elle dépend la résistance thermique de l’isolant. Plus ce dernier s’affaisse, moindres seront ses performances.

Peut-on accroître la durée de vie d’un isolant ?

La réponse est oui ! Certaines précautions permettent d’éviter la détérioration accélérée de l’isolation. Les rongeurs étant les principales menaces pour cette dernière, il faut penser à protéger l’isolant des rongeurs et à éviter le tassement de l’isolant.

À part ces nuisibles, l’humidité est un autre adversaire à combattre. De par leurs propriétés, certains matériaux y résistent mieux. Mais si la paroi est humide, on doit choisir un isolant résistant si on veut qu’il ait une bonne durée de vie.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top