fbpx skip to Main Content

Tout sur l’isolant brique monomur en terre cuite

Tout Sur L’isolant Brique Monomur En Terre Cuite

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Dans le cadre d’une construction biothermique et de l’éco-construction, la brique monomur en terre cuite est très exploitée, car elle permet souvent de se passer d’isolant. Elle résulte en effet des recherches menées par les fabricants, visant à améliorer constamment les techniques pour concevoir des matériaux répondant aux contraintes des normes régissant la construction.

On privilégiera les briques plâtrières pour le montage d’un mur intérieur. Les briques pleines, quant à elles, conviennent plus à l’érection d’un mur porteur et d’un mur extérieur. La brique de parement a un usage particulier. Son apparence singulière confère au mur un aspect esthétique. Reconnaissable entre toutes, la brique monomur en terre cuite se distingue des autres briques avec sa couleur rouge orangée et son pouvoir isolant.

L’isolant en brique monomur en terre cuite pour une isolation répartie

A la manière des blocs béton ou certains parpaings, le principe de la brique monomur est aussi repris par la construction bois. Celle-ci affranchit de l’utilisation d’une isolation complémentaire et permet d’obtenir un mur monolithique ou auto-isolant. On peut avoir un mur auto-isolant à l’extérieur.

Mais les résultats ne seront probants que si la brique utilisée fait plus de 30 cm d’épaisseur et qu’elle a une structure interne alvéolée. Les perforations au niveau de la brique qui n’est ni totalement creuse ni totalement pleine permettent d’emprisonner l’air. Cela donne lieu à une isolation répartie.


Comment poser une brique monomur en terre cuite ?

 

La pose à joints minces, une technique de pose propre à la brique monomur lui permet de limiter grandement la formation des ponts thermiques. A l’inverse du mortier classique pouvant atteindre plusieurs centimètres, les joints faits de liant-colle doivent être minces. Ils seront généralement de l’ordre de 3 mm. Pour le montage d’un mur en briques monomur terre cuite, on oubliera donc le mortier pour ne pas nuire à son pouvoir isolant. La multitude d’alvéoles constituant la brique monomur en terre cuite peut même être remplie d’isolant comme la laine de roche par exemple.

isolant brique monomur terre cuite

Des joints verticaux en option

Si la construction se trouve dans une zone sismique, c’est seulement dans ce cas qu’on aura besoin de joints verticaux. Cela permet déjà de moins consommer de mortier tout en écourtant le temps de préparation. La pose des joints horizontaux se fait plus rapidement. De même, on consommera moins de liant-colle que si on devait préparer un mortier traditionnel.

Si on n’applique pas de joints verticaux, le chantier implique moins de travaux de finition. La brique monomur en terre cuite se décline en une large variété de briques accessoires. Cela a pour avantage de réduire les découpes, limitant en même temps les émissions poussiéreuses et les bruits. Bref, le recours à la brique monomur en terre cuite représente un gain de productivité et rend les travaux moins pénibles à faire.

Ses caractéristiques

Le choix de la brique monomur en terre cuite est une option judicieuse. Cela fait maintenant plus d’une vingtaine d’années qu’elle est mise en œuvre dans la construction des bâtiments. Il n’y a qu’à constater ses différentes caractéristiques. Une brique monomur en terre cuite pèse environ 15,5kg pour un poids au m² de 260kg (c’est 110 kg pour le parpaing).

Il en faut 16,8 au m². Les dimensions sont généralement de 270 mm pour la longueur, 300 mm pour l’épaisseur et 219 mm pour la hauteur. En ce qui concerne sa résistance mécanique, elle est de 8 méga Pascals si celle du parpaing est de 4 MPa.

La brique monomur en terre cuite permet-elle toujours de se passer d’isolant complémentaire ?

Offrant davantage de performance thermique par rapport aux nombreuses solutions de maçonnerie, la brique monomur soustrait à l’usage d’isolant. C’est valable dans certaines régions, mais pas partout. Les propriétaires qui veulent construire une maison passive à hautes performances thermiques doivent installer une isolation en complément. Et ce, peu importe le système constructif mis en place.

Les avantages procurés par la brique monomur en terre cuite

Elle rassemble plusieurs atouts dont il convient d’étudier avant de choisir son isolation thermique. Entre autres, elle vous donne le choix entre une gamme de bloc spéciaux ponts thermiques, elle a un bon comportement au feu, à l’eau et aux rongeurs. Avec cette brique, plusieurs finitions externes et internes sont possibles.

Bon à savoir

Sa matière naturelle, l’argile cuite, permet à cette brique monomur de favoriser l’assainissement du bâti. Absorbant 5 fois moins d’eau, ayant une propriété anti-moisissure, cette brique empêche l’humidité de s’accumuler sur les murs. Pour terminer, il convient de bien distinguer le béton cellulaire et le béton léger de la brique monomur. Brique faisant référence à de la terre cuite, on parlera plutôt de bloc de béton cellulaire ou parpaing de béton cellulaire au lieu de brique.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top