fbpx skip to Main Content

Le monomur : la brique qui fait office d’isolant !

Le Monomur : La Brique Qui Fait Office D’isolant !

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Répondant aux envies des particuliers qui aspirent à un logement à la fois respirant, sain et auto isolant, la brique monomur est un matériau de premier choix pour l’isolation des murs extérieurs. Cette solution permet d’effectuer en même temps la construction des murs et leur isolation. Il n’est plus nécessaire d’ajouter un isolant autour puisque l’isolation intégrée de la brique fait déjà le travail. La brique monomur fait déjà office d’isolant ! Dans le cadre d’une élévation de murs, ce matériau crée une isolation répartie. Son usage évite d’isoler les murs extérieurs et permet de se passer d’isolant.

La brique monomur : un gain de temps non négligeable

Présent sur le marché il y a plus d’une dizaine d’années, la brique monomur se distingue par un processus de fabrication lui permettant d’emprisonner l’air, grâce à ses multiples alvéoles.

Si on devait isoler un mur en parpaings après son élévation, ce matériau innovant et auto isolant est capable de garantir une isolation thermique optimale d’un bâti sans que l’ajout d’un isolant ne soit nécessaire.

Sur le chantier, il représente un gain de temps non négligeable puisque la construction et l’isolation s’effectuent en un seul geste. Naturellement, on privilégiera la brique monomur en construction. Ce qui n’empêche nullement d’y recourir en rénovation s’il est prévu de recréer partiellement ou intégralement les murs porteurs. Bref, il ne faut pas s’en priver pour des travaux de réhabilitations lourdes.


Pourquoi la brique monomur vous dispense-t-elle d’isolant ?

La brique monomur alvéolée n’est pas une brique de parement mais de structure. Sa conception a été spécifiquement étudiée pour permettre la réalisation des murs porteurs isolants. Elle rassemble plusieurs qualités lui permettant d’offrir ses propriétés isolantes, à commencer par son épaisseur. Vous trouverez ainsi dans le commerce de la brique monomur de 30 cm, de 37,5 cm et de 50 cm d’épaisseur.

Quel est le pouvoir isolant d’une brique monomur ?

La brique monomur doit ses performances d’isolation à son coefficient de conductivité thermique situé entre 0,12 et 0,18 W/m.K. Son indice lambda peut même encore descendre à 0,07 W/m.K si vous remplissez de laine de roche ou d’autres isolants ses alvéoles.

Quelles sont donc les particularités d’une brique monomur ?

Son réseau d’alvéoles serrées fait la particularité d’une brique en terre cuite monomur. Les fabricants organisent celles-ci soit en quinconce soit en losanges. Combinée à la propriété naturelle de l’argile ou la terre cuite, la structure alvéolaire de la brique monomur donne lieu à un mur porteur avec isolant intégré.

À noter que de fabrication française, la brique monomur n’est pas une marque. Elle est mise sur le commerce par l’association d’entreprises au sein de la fédération française des tuiles et des briques, ou la FFTB. Ce produit est particulièrement efficace pour limiter significativement les déperditions thermiques.

Réguler la température sous toutes les conditions climatiques

brique monomur isolant

À côté des qualités d’isolant de la brique monomur, celle-ci possède aussi une inertie thermique très appréciable. Cette caractéristique rend ce matériau apte à stocker de la chaleur pour la restituer plus tard. Plus importante est l’inertie d’un logement, moindres seront les variations de température.

Plus confortable est le bâtiment puisqu’il n’est plus assujetti aux montées de températures lors des heures cruciales. Par ailleurs, le rayonnement solaire bénéficie d’un déphasage d’environ 12 heures. 4 à 6 degrés de gagnés soustraient au secours d’une ventilation rapportée. Les apports solaires gratuits permis par l’inertie de la brique monomur confortent la possibilité d’économies.

D’autres atouts de la brique monomur

Permettant d’éviter le cortège de méfaits des moisissures et de l’humidité, ce produit est bénéfique pour la santé des occupants et empêche la dégradation de la structure. Face aux risques d’incendie, ce produit agit comme coupe-feu ou pare flame durant 6 heures. S’agissant des risques d’inondations, cette brique garde ses propriétés physiques et mécaniques une fois sèche. Les propriétaires en quête d’un isolant thermique sain et durable trouveront ainsi dans la brique monomur la solution idéale.

Quels sont les différents types de brique isolante ?

Découlant des processus de fabrication et des matériaux variés utilisés, on compte généralement 3 types de briques isolantes. La brique monomur en béton cellulaire, celle en terre cuite reconnaissable à sa couleur orangée. Il y a aussi la brique en béton léger dans laquelle une matière poreuse comme la pierre ponce remplace le sable.

La qualité de pose : un facteur déterminant dans l’efficacité de la brique monomur

Pour espérer tirer le maximum de profit de ce produit, des joints minces réguliers seront mis en œuvre. Cette technique renforce les performances thermiques du système en supprimant les ponts thermiques occasionnés par les joints traditionnels épais. En outre, il n’y a pas de risque que la façade n’imprime sur l’enduit. À souligner qu’un parfait alignement entre les briques est aussi de mise.

Pour terminer

Si la brique Monomur n’est pas la perfection en termes d’isolant, elle s’en rapproche. Un mur en briques monomur ne permet pas toujours de respecter la RT en vigueur. Cependant, on peut y parvenir en l’associant avec l’isolation des combles et des planchers.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top