fbpx skip to Main Content

L’isolation d’un vide sanitaire : tout ce qu’il faut savoir

L’isolation D’un Vide Sanitaire : Tout Ce Qu’il Faut Savoir

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Même s’il s’agit d’un espace non habité, une isolation convenable du vide sanitaire, situé sous le plancher d’une ancienne construction, est essentielle. Ce, au même titre que les murs et les combles. Faisant l’objet d’un regain d’intérêt, il n’est pas rare de trouver un vide sanitaire dans les nouvelles constructions.

L’isolation d’un vide sanitaire n’est pas une mince affaire, compte tenu de sa hauteur plus ou moins haute, variant entre 20 cm et 1 m en moyenne. Pour cette raison, le recours à un professionnel ne sera pas un luxe. Effectivement, cette démarche peut vous être profitable, tant pour des raisons économiques que confort. Poursuivez la lecture pour savoir comment et pourquoi isoler un vide sanitaire.

A quoi sert un vide sanitaire et pourquoi procéder à son isolation ?

Un vide sanitaire est l’espace vide qui sépare le sol naturel du plancher d’une habitation. Sa hauteur peut varier, selon que le bâti soit une maison individuelle ou un immeuble, etc. Loin d’être futile, cet espace remplit plusieurs fonctions, suivant l’architecture de l’immeuble. Il peut être accessible ou non. En l’occurrence, il peut faire office de cave, de lieu d’entreposage, ou de débarras si on peut y accéder. Autrement, un vide sanitaire assure l’étanchéité du plancher en faisant bloc contre l’humidité, susceptible d’atteindre la maison.

En outre, il renforce le plancher lorsque des glissements de terrain se produisent. En plus de constituer un emplacement idoine, à l’abri du gel, pour les gaines et les canalisations, cet espace autorise une libre circulation de l’air naturel en dessous du plancher. L’isolation du vide sanitaire représente à elle seule 10 à 15% d’économie d’énergie, dont l’impact sur vos factures se fera vite constater. De même, la différence au niveau du confort thermique sera aussi palpable, avec une température plus homogène dans la maison.


Étant correctement isolé, le vide sanitaire plus sain et sec ne dégagera plus d’odeurs désagréables et empêchera l’humidité de remonter depuis le sol jusqu’à vos murs ou vos câbles électriques. Notons que les remontées capillaires et l’excès d’humidité sont des facteurs de dégâts importants de la structure de la maison couvre celle-ci de moisissures.

Quelle technique pour l’isolation du vide sanitaire ?

L’accessibilité ou non du vide sanitaire déterminera la méthode à adopter pour son isolation. Si sa hauteur ne laisse aucunement la possibilité d’y travailler pour effectuer son isolation, le vide sanitaire est à isoler de l’intérieur, avec une couche isolante à intégrer entre la chape et le revêtement du sol.

Le cas contraire, les possibilités sont nombreuses. Pour ce qui est de la méthode, la pose de panneaux isolants, la mousse isolante, le matelas isolant sont autant d’options possibles. Dans tous les cas, la pose d’un pare-vapeur sur le plafond du vide sera incontournable pour servir de rempart contre les condensations. Quelle que soit la configuration du vide sanitaire et la méthode d’isolation, il est à noter que le plancher de la maison est aussi à isoler. Autre point important, l’isolation du vide ne sera pleinement efficace sans la pose d’un isolant sur ses parois latérales.

Isolation du vide sanitaire : choisir le bon matériau isolant

En termes de matériaux, le liège, les panneaux PSE, la mousse de polyuréthane, etc. sont envisageables, à l’exception de la laine de verre, qui est à proscrire. Et pour cause, elle n’est pas faite pour les lieux présentant un excès d’humidité, à l’instar du vide sanitaire. En dépit de cela, les choix de l’isolant restent vastes. Le liège avance une bonne résistance contre l’humidité et présente une certaine imputrescibilité. Solide, la ouate de cellulose ne craint pas non plus l’humidité.

La mousse de polyuréthane (PUR) est performante et son usage est même compatible avec un plancher chauffant. Toutefois, elle est peu écologique. Il en est de même pour les panneaux rigides qui sont solides face à la pression et efficaces sur le plan thermique. La chape isolante qui est aussi constituée de film et d’une couche de ciment ne se destine pas à un vide sanitaire humide et se réserve, de ce fait, aux vides sanitaires inaccessibles.

Quel est le prix de l’isolation du vide sanitaire ?

La surface du vide sanitaire, la technique choisie, et les matériaux mis en œuvre modulent le coût de l’isolation du vide sanitaire. Grâce aux prix constatés auprès des professionnels, on a pu déduire que ce prix oscille généralement entre 45 et 55 euros/m². Bonne nouvelle ! Bien qu’il ne soit pas trop onéreux, ce prix peut encore être revu à la baisse si vous faites valoir vos droits aux aides financières octroyées par l’État.

Parmi elles, les aides de l’Anah, les primes, les TVA à taux réduit, etc. Si tel est le cas, le prix au m² de l’isolation du vide sanitaire descendra entre 15 ou 25 euros. De plus, les économies énergétiques générées pourront encore compenser ce coût. Pour terminer, pensez à faire effectuer vos travaux par un professionnel RGE pour bénéficier des aides, et aussi d’un travail de qualité professionnelle.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top