fbpx skip to Main Content

Isolation d’un faux plafond : avantages, techniques, prix

Isolation D’un Faux Plafond : Avantages, Techniques, Prix

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’isolation d’un faux plafond, cette structure en métal que l’on va venir poser sur un plafond, s’effectue à l’aide d’une mousse ou de la laine, à placer dans cette ossature. Un faux plafond peut être installé dès la construction de la maison, dans une visée esthétique, mais en rénovation, il s’agit d’un aménagement intérieur intervenant la plupart du temps après une modification du bâti.

Ce dispositif servira alors à masquer des tuyaux ou gaines électriques nouvellement installés contre le plafond existant. Certains particuliers font aussi le choix de poser un faux plafond en cas de hauteur sous-plafond trop importante ou afin d’optimiser l’isolation phonique et thermique de leur habitation.

Quels avantages peut-on tirer de l’isolation d’un faux plafond ?

L’isolation d’un faux plafond procure différents types d’avantages, suivant le type d’isolation entrepris. Si elle a été réalisée dans le but de réduire les déperditions thermiques et que la méthode mise en œuvre a été choisie en ce sens, cela aura pour conséquence une baisse de vos factures énergétiques.

Dans le cas où le professionnel doit agir sur le niveau sonore dans la mesure où l’isolation du faux plafond a été prévue pour améliorer le confort acoustique, vous bénéficiez d’un gain de confort en étant prémunis des bruits émanant de l’étage du dessus. Aujourd’hui, vous n’êtes pas forcément obligé de choisir entre les deux solutions puisqu’il est désormais possible de combiner les deux solutions d’isolation, afin d’avoir une meilleure isolation thermique que phonique.


Isolation du faux plafond : le choix de l’isolant

Le matériau isolant à mettre en œuvre dépend en premier lieu de l’objectif de l’isolation, que ce soit pour se protéger du froid et de la chaleur, que pour s’isoler du bruit. Ensuite, c’est la hauteur du plafond qui va déterminer le choix de l’isolant. Pour ce qui est de l’isolation du plafond ou d’un faux plafond, la laine de verre a la particularité de bien absorber le son.

La laine de roche est en mesure de réduire d’une façon conséquente les bruits d’impact tout en étant efficace en isolation thermique. Il s’agit là d’une solution 2 en 1 permettant d’avoir tout ce qu’on peut attendre d’une isolation. Et dans la mesure où il y a contrainte de légèreté, la mousse de polyuréthane présente les mêmes caractéristiques, avec un bonus en plus : sa légèreté.

L’isolation d’un faux plafond suspendu

Impliquant la création d’une ossature en métal pour y fixer le revêtement esthétique, ce faux plafond classique autorise un large panel de matériaux parmi lesquels, le bois, l’aluminium, le PVC ou le BA13, de la plaque de plâtre. Avec une pose qui se fait de la plus simple des manières, ce faux plafond procure une touche de fraîcheur à la pièce en plus d’optimiser ses propriétés techniques, c’est-à-dire en termes d’isolation (thermique et acoustique). En ce qui concerne le prix de ce faux plafond, le budget à prévoir se situe entre une fourchette de 6 à 10 euros le m².

L’isolation du faux plafond tendu

Très pratiquée dans le cadre d’une rénovation pour le fait qu’elle dissimule très judicieusement un plafond en mauvais état, cette méthode consiste à mettre en œuvre de la toile tendue. A l’épreuve de l’humidité, cette solution avance les mêmes propriétés techniques qu’un plafond classique et s’avère très simple d’entretien.

Le prix de ce type d’isolation varie beaucoup, proportionnellement au nombre de corniches d’angles nécessaires lesquels dépendent aussi du nombre d’angles formés par la toile. Pour obtenir un devis plus juste, il faut inclure le prix de l’isolation avec le prix de pose de ce faux-plafond. Globalement, l’isolation d’un faux plafond tendu coûtera entre 15 et 70 euros le m².

Les différentes techniques possibles pour isoler un faux plafond

1er cas : le faux plafond est à créer

Vous devez alors poser un rail métallique sur le plafond existant afin d’y insérer la mousse isolante ou la laine (laine de verre/laine de roche). Après l’isolation du faux plafond faite, vous pouvez recouvrir l’ensemble avec des plaques de plâtre.

2e cas : vous avez déjà un faux plafond

L’isolation d’un faux plafond existant peut se faire en perçant un trou dans lequel vous allez insuffler la laine ou la mousse en vous aidant d’une machine spéciale, appelée une souffleuse. Vous pouvez la louer auprès d’un magasin de bricolage par exemple pour environ 69 euros la journée. Après l’opération, il suffit de reboucher le trou et de procéder à la peinture éventuellement.

Si vous avez opté pour de la laine en rouleaux, celle-ci est à dérouler à l’intérieur du plénum, c’est-à-dire l’espace entre le plafond et le faux plafond. Pensez à laisser 1/3 du volume afin de favoriser l’aération. Il est bon de savoir que tous les matériaux pour ce type d’isolation se munissent d’une face en papier kraft antivapeur, à placer obligatoirement côté intérieur. Pour terminer, n’oubliez pas de contacter un artisan professionnel pour vous assurer les meilleurs résultats possibles.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top