skip to Main Content

Pose de plaques de polystyrène extrudé pour isoler des murs

Pose De Plaques De Polystyrène Extrudé Pour Isoler Des Murs

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Afin d’optimiser le confort acoustique et thermique et réaliser des économies d’énergie, on peut procéder à la pose de polystyrène extrudé. Parmi les isolants couramment utilisés, on a les laines minérales, les familles des isolants naturels, les isolants « nouvelles générations », les isolants synthétiques dont le polystyrène extrudé.

Ce dernier avec une épaisseur de 3 et 6 mm est particulièrement indiqué pour isoler les murs intérieurs. Pour une réussite optimale de la pose, il faut connaître et respecter les étapes à suivre et s’équiper des matériaux et outils adéquats.

Matériaux et outils

  • Pour isoler un mur avec des plaques de polystyrène, on a besoin de :
  • Sous couche pour fond poreux si le support l’exige.
  • Plaques de polystyrène extrudé.
  • Colle spécifique.
  • Sous couche peinture universelle.
  • Peinture primaire d’accrochage avant-papier peint ou revêtement.
  • Règle de tapissier.
  • Spatule à maroufler.
  • Cutter à lame rétractable.
  • Mètre.
  • Rouleau nid d’abeille.
  • Fil à plomb.
  • Spatule crantée pour l’encollage.

Polyuréthane, polystyrène expansé, polystyrène extrudé : quelles différences ?

Le polystyrène

Il fait partie de la famille des isolants synthétiques et appartient à la catégorie des isolants minces. Bien que ce type d’isolant reste un complément d’isolant, le polystyrène est très apprécié en tant qu’isolant thermique mais moins en isolant phonique. Sur le premier plan, il permet de réaliser des économies d’énergie et tient ses promesses si sa pose se fait dans les règles de l’art.

La différence entre les 3 types de polystyrène

le PSE ou polystyrène expansé, le XPS ou polystyrène extrudé et le polyuréthane PUR vient notamment de leur procédé de fabrication. Le PSE est composé de pétrole brut, et fait d’assemblage d’air à 98%  et de matière à 2% dont des billes contenant du monomère de styrène. Le tout est soumis à un processus impliquant de la vapeur et de la chaleur et s’enferme dans une structure cellulaire.


Pour le polystyrène extrudé, les billes de styrène sont compressées à l’aide du CO2 ou du gaz HFC. Sa performance thermique sera en fonction de l’agent gonflant utilisé. Supérieure (0.029W/(m.K)) en cas de recours à un gaz HFC et normales (0.035W/(m.K)) s’il s’agit du CO2. Il est très dense tout en étant léger avec une épaisseur qui s’adapte au type de travaux à réaliser. En l’occurrence, l’épaisseur d’une plaque de polystyrène extrudé utilisée sera entre 20 et 28 cm pour la toiture et de 10 à 15 pour le sol.

Quelles caractéristiques ?

Par ailleurs, le XPS est doté d’une bonne conductivité thermique et d’une résistance au froid, à la chaleur et à l’eau, et s’utilise fréquemment en tant qu’isolant pour les parois qui présentent d’importants ponts thermiques et où il y a de fortes déperditions de chaleurs. Le polystyrène extrudé offre une grande résistance à la compression dont la valeur peut atteindre jusqu’à 70 tonnes/m2.

Sa mise en oeuvre est assez simple mais nécessite des découpes soignées. Toutefois, si le polystyrène extrudé est efficace en matière d’isolation thermique de par sa résistance mécanique et sa longue durée de vie, il est loin d’être sans inconvénients.

En effet, tout comme le polystyrène expansé, il doit aussi être toujours combiné avec un matériau ininflammable à cause de sa fragilité au contact du feu. N’ayant rien d’écologique, ces matériaux dégagent des vapeurs redoutablement toxiques en cas d’incendie.

Par rapport au PSE, la résistance mécanique du XPS est largement meilleure d’où le fait que certains maîtres d’oeuvre s’en servent aussi pour isoler le mur intérieur.

Le polystyrène extrudé est disponible sur le marché sous forme de panneaux bleus tandis que le polystyrène expansé est présenté en plaque rigide blanc ou gris.

Le PUR

Et concernant le PUR, il est souvent utilisé pour les joints.  Associé aux plaques de plâtres, il est aussi très indiqué pour des applications nécessitant une grande résistance mécanique et celles qui requièrent un comportement à l’eau comme les dallages industriels ou les terrasses végétalisées.

L’isolation d’un mur intérieur avec du polystyrène extrudé : la préparation du support

Avec son épaisseur non encombrante, le polystyrène extrudé permet de ne pas trop rogner l’espace interne. Une préparation du support est indispensable pour une meilleure adhésion de la colle. La première chose à faire est d’ôter l’ancien revêtement comme le papier peint par exemple. Aussi, veillez à poncer l’ancienne peinture si nécessaire.Comblez ensuite les trous et fissures après avoir enlevé toutes les aspérités puis faites en sorte que la surface soit parfaitement plane.

Inspectez les murs à couvrir et traitez les infiltrations, moisissures ou humidités éventuellement avec un produit fongicide. Sinon, vous pouvez aussi rincer le mur s’il est déjà peint. Et pour assurer une isolation continue du mur depuis le sol jusqu’au plafond, pensez à retirer les plinthes. Vous les remettrez une fois les travaux effectués.  Si le mur présente une surface poreuse, il existe sur le marché une sous couche de peinture spécialement conçue à cet effet. N’hésitez pas à  faire tout le nécessaire pour obtenir une isolation optimum.

L’isolation d’un mur intérieur avec du polystyrène extrudé : comment se déroule la pose

Avant la pose de l’isolant au ras de l’angle :

  •  Commencez par mesurer la hauteur à couvrir. N’oubliez pas de vérifier l’aplomb du mur au risque de partir en biais. En cas de faux aplomb, il est nécessaire de tracer une ligne de départ à quelques centimètres de l’angle à 90°. Commencez la pose de l’isolant à partir de cette ligne.
  •  Utilisez un rouleau nid d’abeille pour encoller le mur en prenant soin de dépasser la largeur de la plaque de polystyrène extrudé.
  • Procédez ensuite comme si vous posez du papier peint, en apposant la plaque pliée en haut du support et étendez l’autre moitié vers le côté bas du mur. Chassez les bulles d’air en marouflant tout de suite après cette opération à l’aide d’un spatule ou d’un rouleau en caoutchouc.
  • Renouvelez l’opération avec l’encollage du mur sur environ 90 cm en débordant légèrement sur le lé qui vient juste d’être posé. Veillez au bon recouvrement entre les deux lés consécutifs.

La pose de polystyrène extrudé par recouvrement

Si vous éprouvez des difficultés avec ce procédé, vous pouvez aussi poser l’isolant par recouvrement. Pour ce faire, le nouveau lé va légèrement chevaucher sur le précédent mais il faut comme pour la précédente méthode penser à maroufler.

Pose polystyrène extrudé : les finitions

Pour les finitions, il faut couvrir les plaques non traitées d’une couche de primaire d’accrochage. Le cas contraire, laissez tout simplement sécher la colle avant de procéder à celles-ci.

Les finitions peuvent être réalisées de différentes manières pour s’adapter à votre goût. Il s’agit de recouvrir le mur d’un papier peint ou d’un tissu en fibres de verre. Sur lequel, vous appliquerez après séchage de la peinture acrylique. Si vous optez pour la peinture des plaques, les peintures à base de solvant sont à bannir au profit d’une peinture vinylique ou acrylique. Le carrelage est également une option. Dans ce cas la colle doit être une colle spéciale carrelage en pâte. Il vous faut patienter 4 jours avant de mettre les joints.

Pour jouir des aides financières en vigueur, choisissez des matériaux certifiés Acermi, Avis Technique ou CSTB. Ces certifications attestent de la performances des isolants polystyrène avec le marquage CE conformément à l’Agrément Technique Européen – ATE.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top