skip to Main Content

Quel revêtement de façade pour une bonne isolation extérieure de la maison ?

Quel Revêtement De Façade Pour Une Bonne Isolation Extérieure De La Maison ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Pour assurer un rendement satisfaisant à l’issue d’une isolation des façades, le choix du revêtement isolant pour l’extérieur de la maison doit être judicieux. Mais que faut-il choisir ? Effectivement, améliorer les performances thermiques de sa maison passe par le choix des bonnes méthodes et des bons dispositifs isolants. Pour vous encourager, sachez que des aides isolation extérieure sont allouées sous certaines conditions.

Les différents types de revêtements isolants d’extérieur

Mais d’abord, qu’entend-on par revêtement isolant extérieur de maison, notamment de façade. Il s’agit d’une solution assurant aussi bien la fixation et la résistance des dispositifs isolants que leur esthétique. C’est un procédé presque exclusivement utilisé dans le cadre d’une isolation par l’extérieur, et principalement pour les façades.

Les revêtements isolants n’existent pour l’heure que sous deux grandes déclinaisons, à savoir le revêtement isolant par enduisage, et le bardage.

L’enduit d’isolation

Pour ce qui est de la pose de l’enduit, il existe deux techniques à choisir en fonction de la qualité des parois. On peut en premier lieu appliquer l’enduit directement sur la façade en utilisant différentes couches de mortier et une couche finition. Mais dans la pratique, on applique souvent l’enduit sur des panneaux isolants. L’enduit fait donc ici office de finition.


L’avantage de cette méthode (le premier procédé en l’occurrence) est d’être peu coûteux et de préserver l’aspect général de la façade. Autrement dit, il n’y aura pas trop de problème vis-à-vis des règlementations communales en matière d’urbanisme. Son inconvénient, c’est de ne pas proposer d’efficacité isolante suffisante à moins de jouer sur l’épaisseur.

Le bardage

Dans le cadre d’une isolation thermique par l’extérieur, il s’agit sans doute de la solution de couverture pouvant être esthétique et qui permet d’améliorer significativement le rendement. Mais en dehors d’être un excellent composant de dispositifs isolants, le bardage est aussi une bonne protection contre les intempéries. Il permet aux façades de mieux résister à la pluie, aux écarts de température, etc.

En ce qui concerne son installation, celle-ci s’opère de différentes manières. Pour isoler la façade notamment, il peut être installé de manière « rapportée », autrement dit, le bardage couvre l’isolant qui est accolé au mur, le tout étant fixé par une ossature. Le bardage peut aussi être à double peau, c’est-à-dire que l’isolant est inséré entre deux revêtements fixés à la façade.

Le bardage offre certes le meilleur résultat en matière d’isolation thermique. Mais sa réalisation nécessite le déploiement d’un gros moyen, et donc un financement conséquent. Il implique aussi la modification intégrale de la façade, ce qui amène à davantage de contraintes au niveau administratif.

Le parement de façade

Il s’agit de la solution idoine si l’on souhaite apporter un certain cachet à l’apparence de sa maison, tout en assurant une isolation correcte. Le parement consiste en la pose par collage de plaquettes de matériaux plus ou moins anciens comme la pierre, la briquette en terre cuite, le béton, etc. Cette solution est plus efficace, en termes d’isolation, en étant combinée avec d’autres solutions de revêtements de façade. La pose de briquettes de parement est plus ou moins coûteuse en fonction du type de matériaux utilisé et des techniques adoptées. Il s’agit d’ailleurs d’une réalisation un peu plus complexe.

Dans tous les cas, autant le choix que la pose de revêtements de façade revêt une certaine technicité. Sachant par exemple que les matériaux et dispositifs utilisés doivent présenter certaines caractéristiques d’efficacité. Surtout si l’on souhaite bénéficier d’aides. Par ailleurs, les travaux de mise en place nécessitent un maximum de précision, il vaut mieux confier la réalisation à un professionnel RGE prouvant d’un certain nombre d’années d’expérience dans ce domaine.

Les points à considérer lors du choix d’un revêtement d’extérieur

Le revêtement d’extérieur exige certaines précautions durant ou après sa pose. Si vous avez opté pour l’usage de briques, évitez surtout de les peindre. En ajoutant de la peinture sur ces matériaux, ces derniers absorberont l’humidité qui va les rendre, par conséquent, imperméables. Et quand le revêtement laisse passer l’humidité à l’intérieur de la maison, cela va entraîner la dégradation et l’effritement précoce des murs et du mortier.

Lorsqu’on choisit ce genre de revêtement, il faudra également éviter d’abuser sur le calfeutrage. Cela entraîne l’emprisonnement de l’humidité au niveau de l’intérieur de la façade. La pose de fourrures horizontales dans le bas des murs extérieurs est aussi une étape à éviter. Malgré le fait que cette démarche contribue à renforcer l’isolation thermique, l’eau qui doit être évacuée vers le bas se voit bloquée par les fourrures horizontales. À noter que les lattes de bois horizontales sont aussi à bannir.

Et enfin, lorsque vous posez votre revêtement isolant d’extérieur pour la maison, pensez à déboucher les chantepleures. Même si vous vous apercevez que vos murs commencent à présenter des trous, il ne faut surtout pas les recouvrir ni les boucher. Les chantepleures permettent à l’humidité trouvée entre la maçonnerie et la façade de s’échapper dans les trous.

Le mur végétal

Autre solution parmi les revêtements d’extérieur de la façade, le mur végétal s’accroche aux pans du mur. Excellent rempart contre les pollutions inhérentes aux grandes villes, il assure également un rôle protecteur, contre la corrosion que cela peut engendrer. Solution verte par excellence, les particuliers apprécient ce jardin vertical pour son côté éco-engagé, mais aussi pour ses capacités isolantes.

L’action des plantes grimpantes sur le mur ou façade végétale permet d’absorber toute l’humidité présente sur ces parois. Néanmoins, sa mise en place requiert une certaine technicité, rendant obligatoire le recours à un professionnel spécialisé, avec un budget moyen de 500 euros au mètre carré à prévoir. Si le verdissement de vos pans de mur vous tente, le lierre est un exemple parfait de plante grimpante à adopter.

Entre les différents types de revêtements d’extérieur : votre cœur balance ?

Si vous hésitez sur plusieurs types de revêtements d’extérieur, sachez qu’une nouvelle tendance consistant à combiner plusieurs revêtements d’extérieur sur la façade a récemment vu le jour. Aussi, il est possible de poser à la fois un revêtement en enduit avec du bardage en bois, en pierre naturelle, en zinc ou en PVC, en l’occurrence. Ce mélange atypique de couleurs et de texture rajoute encore du style au design contemporain de votre habitation.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top