skip to Main Content

Les prix de l’isolation des combles

Les Prix De L’isolation Des Combles

    On pense souvent que la fenêtre est la principale source de déperdition thermique, et pourtant une grande partie des fuites énergétiques a lieu sur le toit. On estime à 30 % environ les pertes thermiques occasionnées par la toiture et les combles, voire plus dans les constructions anciennes. Même si cela implique un budget important, l’isolation des combles est vivement conseillée puisqu’elle réduira énormément la facture en énergie et à long terme.

    1er cas : Isolation des combles perdus

    L’isolation d’un comble perdu est relativement facile à réaliser et ne requiert pas de budget trop important. Son prix de revient est plus abordable comparé à l’isolation des combles habitables.

    L’isolation se traduit par la simple pose du matériau isolant sur le plancher du comble. Si le plancher n’est pas suffisamment étanche à l’air, il faut le recouvrir d’une membrane d’étanchéité avant de dérouler une ou deux couches d’isolants selon la performance visée. Une fois l’isolation terminée, on n’a pas besoin de recouvrir la paroi d’un revêtement, étant donné que le comble ne sera pas habité. Tous ces procédés sont faciles à exécuter et présente des prix abordables.

    On peut aussi procéder par soufflage, cette méthode est peu coûteuse, mais très rapide. Elle consiste à pulvériser une épaisse couche d’isolant sous forme de flocon (exemple : laine de verre) sur le plancher.

    Comme on l’a dit maintes et maintes fois, l’isolation des combles perdus est peu coûteuse avec un tarif oscillant entre 10 et 15 euros/m2. Cet avantage est renforcé par une multitude d’aides (primes, aides financiers, crédit d’impôt, etc.) qui seront disponibles selon le projet et le lieu d’habitation.

    2ème cas : Isolation des combles aménagés

    Deux techniques peuvent être utilisées dans l’isolation des combles aménagés : l’isolation par l’intérieur (sous toiture) ou l’isolation par l’extérieur (sur toiture).

    On parle d’isolation sous toiture lorsque l’isolant est posé sur les parois du comble, soit sous les chevrons, soit entre les chevrons. Cette technique implique l’utilisation d’un pare-vapeur pour réduire les phénomènes de condensation. Une fois l’isolation terminée, on recouvre la paroi par un matériau de revêtement (papier peint, parquet, etc.).

    Quant à l’isolation sur toiture, les matériaux isolants sont posés à même le toit puis recouverts par le revêtement (tuile ou ardoise). Cette technique s’avère plus compliquée par rapport à l’isolation sous toiture puisque la pose des matériaux implique l’enlèvement temporaire de la toiture. La découverture, la pose des isolants puis la remise en place du revêtement de toit va mobiliser une importante quantité de main d’œuvre, des jours voire des semaines de travaux, et donc un investissement colossal.

    C’est ce qui explique l’énorme écart entre le prix d’une isolation sous toiture et celui d’une isolation sur toiture. Les tarifs moyens sont respectivement de 20 à 50 euros/m2 pour l’une et 100 à 120 euros/m2 pour l’autre.

     

    3 truc devis

    * champs obligatoires

     

    Back To Top