fbpx skip to Main Content

Le polystyrène pour l’isolation du plafond du garage

Le Polystyrène Pour L’isolation Du Plafond Du Garage

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Si vous habitez juste au-dessus du garage et que celui-ci est non chauffé, vous comprendrez vite l’importance de l’isolation de son plafond, le polystyrène étant l’un des matériaux les plus courants en ce sens. Or, parce qu’on n’y habite pas, le garage est un poste d’isolation que nous négligeons le plus souvent. Dans cet article, découvrons ensemble les possibilités en termes de matériaux isolants à destination du plafond du garage, ainsi que les types d’isolation rencontrés.

Laine de roche, liège, bloc de polystyrène… : les isolants adéquats pour l’isolation du plafond du garage

En principe, 3 catégories de matériaux isolants se prêtent à l’isolation du plafond du garage, dont les isolants minéraux, les synthétiques et les isolants naturels. Si le garage possède une charpente en bois, l’utilisation d’un matériau d’origine minérale, précisément la laine de roche, imputrescible et incombustible est une préconisation. Effectivement, la laine de verre constitue une contre-indication dans la mesure où elle a tendance à absorber la condensation.

Employée pour ce type d’isolation, en raison notamment du taux d’humidité élevé dans ce lieu, elle va se dégrader très rapidement. Si le garage dispose d’un plafond en béton ou en brique, les plaques isolantes synthétiques conçues à partir du polyuréthane ou du polystyrène extrudé (XPS) seront plus appropriées. Le polyuréthane en version mousse s’avère tout aussi efficace pour étanchéifier le plafond.

D’autant plus qu’avec ses belles performances isolantes, elle est très rapide à mettre en œuvre. Cela dit, le liège expansé aussi, de par sa grande résistance aux insectes et à l’humidité, peut être une bonne alternative. Enfin, le choix de matériau pour l’isolation du plafond du garage reste vaste avec aussi les isolants minces ou isolants thermo réfléchissants.


Quel que soit l’isolant de votre choix, pour l’isolation du plafond de votre garage, pensez à vérifier sa qualité en vous référant à sa résistance thermique. Notée R et suivie d’un chiffre, plus important est ce dernier, de meilleures qualités sera l’isolant.

Isolation du plafond du garage avec un bloc de polystyrène extrudé de 115 mm dont sa résistance R=3.00 m².K/w

L’isolation du plafond du garage avec des blocs de polystyrène ou plaques de polystyrène se fait beaucoup plus rapidement qu’avec un autre isolant. Elle sera d’autant plus efficace si le support n’intègre pas de tuyaux devant être traités spécifiquement et n’impliquant pas de découpe de l’isolant pouvant être à l’origine des ponts thermiques. Il suffit alors de les coller ou de les cheviller à même le support et votre plafond du garage sera bien isolé. Offrant un rendu esthétique appréciable, vous n’aurez même pas besoin de penser à une éventuelle finition ni de parement, car les plaques isolantes se dotent déjà d’un beau design.

Isolation du plafond de garage : les types d’isolation possibles

L’artisan qui s’occupe de vos travaux d’isolation du plafond du garage avec du polystyrène aura le choix entre plusieurs solutions. Il peut soit isoler une toiture plate du garage, soit isoler sous charpente apparente ou bien sous pièce chauffée.

Cas de l’isolation du plafond du garage directement sous charpente

Un plafond situé juste en dessous de la toiture donne lieu à des déperditions de chaleur. Les performances énergétiques de l’habitation seront forcément affectées si le garage jouxte celle-ci. Si la charpente est apparente, la meilleure option est d’isoler la toiture. Les procédés seront alors les mêmes que pour l’isolation intérieure des combles aménageables.

Au cas où le toit du garage présente des dégâts, profitez-en pour le déposer et le remplacer, pour ensuite procéder à l’isolation par l’extérieur ou sarking. Le prix de ce type d’isolation s’avère tout de même plus onéreux qu’une isolation par l’intérieur, et il faudra vous y préparer.

Cas de l’isolation du garage si son plafond est sous une toiture plate

Le contact immédiat du plafond du garage avec les températures extérieures ne va pas favoriser l’efficacité de l’isolation si on installe directement les plaques de polystyrène sous la toiture. Il est préférable dans ce cas de créer un faux plafond pour aménager une lame d’air au milieu de l’isolant et de cette surface froide.

Le cas d’une isolation du plafond du garage si la pièce du dessus est chauffée

À moins que vous y installiez un chauffage d’appoint, le garage n’est en principe pas chauffé, mais la pièce du dessus l’est, et elle subit des pertes thermiques. Ce qui fait qu’elle connaitra une baisse de température. Pour y remédier, vous pouvez penser à créer un sous-plafond du garage ou poser des dalles de polystyrène sous la sous-face du sol. Néanmoins, la réalisation d’un faux-plafond ne sera possible s’il n’y a pas suffisamment d’espace entre celui-ci et le plancher haut, ou bien en présence d’une porte coulissante dont l’ouverture se fait par le plafond.

Isolation du garage : quels sont ses avantages ?

Faut-il absolument isoler le garage et quels sont les avantages à le faire ? En fait, isoler un garage qui n’est pas directement rattaché à l’habitation n’a aucun sens. À moins que ses propriétaires ne prévoient d’y passer du temps. L’isolation sera dans cette configuration une question de confort. Le cas contraire, il est toujours intéressant de se lancer dans les travaux. Cela supprime les ponts thermiques tout en gardant la maison bien au chaud. En outre, la nécessité d’isoler le garage dépend aussi de son utilisation.

S’il fait office d’atelier ou de buanderie, ce peut être intéressant d’en faire un endroit confortable. Si le garage remplit uniquement sa fonction première, à savoir, celle de garer la voiture, ou qu’il sert d’espace de rangement, la pièce peut se passer de l’isolation. Mais comme dit plus haut, l’isolation du garage peut être un bon choix.

Notamment, s’il est inclus dans le volume protégé. D’ailleurs, vous aurez plusieurs avantages à le faire. En premier, il y aura moins de déperditions de chaleur avec les ponts thermiques éliminés entre l’extérieur et le reste de la maison. Quand vous passerez du temps dans votre garage, fini l’inconfort généré par les courants d’air. Enfin, vous serez plus tranquille avec les problèmes d’humidité éliminés.

L’isolation du plafond du garage : guide pratique pour la mise en œuvre

Les plaques de polystyrène expansées tout comme les panneaux en mousse minérale conviennent tout aussi bien à l’isolation du plafond du garage. Notez cependant l’importance d’un support plat, propre et bien sec.

  •   Après avoir mesuré votre plafond, relevez les mesures.
  •   Reportez ces derniers sur les panneaux isolants et découpez-les. Faites bien attention à décaler les joints.
  •   Ensuite, lissez bien les bords en vous servant d’une planche à poncer. Ceci a pour but de permettre un emboîtement parfait et créer une couche isolante étanche.
  •   Procédez au mélange du mortier pour l’appliquer sur les panneaux isolants. Laissez-vous guider par la notice d’emballage. Quand aucun grumeau ne se trouve plus dans la masse, étalez ensuite le mortier fini sur la surface des panneaux et passez le peigne fin.
  •   La bande doit avoir une hauteur de 0,8 cm. Il est important que les faces des planches soient propres.
  •   Maintenant, il est temps de fixer les panneaux isolants au plafond du garage. Pour avoir des motifs à joints qui se décalent, soulevez les panneaux qui se trouvent sous le plafond puis appuyez sur chaque panneau à tour de rôle. Si le support n’est pas porteur et que vous voulez plâtrer la couche isolante, il faut cheviller les planches.
  •   En étirant l’isolation du plafond vers le mur, vous créez une rangée continue d’isolation. L’intérêt de ceci est d’éviter la formation des ponts thermiques. Sur les surfaces latérales, vous pouvez fixer un profilé de finition sur lequel vous installerez vos panneaux isolants.
  •   Pour terminer, remplissez la couche d’isolation en utilisant un mortier léger. N’oubliez pas le risque encouru quand on choisit de s’y mettre soi-même aux travaux spécifiques comme l’isolation. Si vous voulez que les performances soient à la hauteur de vos attentes, faites appel à un professionnel qualifié.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top