fbpx skip to Main Content

Isolation d’une fenêtre ancienne : les meilleures techniques pour la réaliser

Isolation D’une Fenêtre Ancienne :  Les Meilleures Techniques Pour La Réaliser

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

En termes d’isolation, nous ne devons pas penser qu’à l’isolation des combles, des planchers ou des murs, car l’isolation thermique de la fenêtre, surtout ancienne, est cruciale. En cause, la chaleur qui s’échappe plus facilement. D’autant plus que les fenêtres anciennes n’ont qu’un simple vitrage.

Isoler les fenêtres anciennes est indispensable pour limiter les déperditions énergétiques du logement. Et par conséquent, les factures en chauffage. Voici des moyens simples et rapides pour vous aider à supprimer les courants d’air et les variations de température entraînées par une isolation de fenêtre ancienne défaillante.

Changer les dormants en bois

Le remplacement du cadre contribue à améliorer l’isolation de la fenêtre ancienne. Cette méthode n’est pas la plus efficace, mais elle a des effets sur le plan phonique et thermique en limitant l’inconfort. Notamment, à défaut de double vitrage. On sait que les dormants en bois ne sont pas non plus les plus efficaces en termes de performances. Troquez-les donc contre du plastique PVC, qui est le matériau le plus recommandé pour isoler une fenêtre ancienne.

Autre option : l’alu. Même si le PVC l’avantage en efficacité, il reste solide et facile d’entretien. En bonus, l’alu offre en même temps un large choix de coloris. Si vous souhaitez avoir connaissance de la performance des menuiseries des fenêtres, jetez un œil sur son coefficient de conductivité Uf.


Plus faible il est, meilleure sera son efficacité pour l’isolation d’une fenêtre ancienne. Néanmoins, il y a d’autres critères à tenir en compte pour évaluer les performances de la fenêtre.

Isoler une fenêtre en simple vitrage, grâce au survitrage

isolation fenêtre ancienne

Transformez votre simple vitrage de fenêtre ancienne en double vitrage. Un dormant en bon état laisse possible l’installation d’un survitrage. Simple, cette technique implique de poser un vitrage sur l’existant.

À la manière d’un double vitrage, un espace d’air sera créé entre les deux vitres, améliorant leur qualité d’isolation. Suivant sa qualité, un survitrage requiert un budget d’environ 70 à 120 euros par fenêtre. Mais n’en attendez pas une efficacité comparable à celle d’un double vitrage.

Le film de survitrage

Il existe aussi d’autres variantes de cette méthode d’isolation de la fenêtre ancienne, comme le film de survitrage isolant. À coller sur la vitre, cette solution, bien qu’elle soit rapide et abordable, reste une option de complément de l’isolation, à l’instar du rideau isolant ou du volet isolant.

L’intérêt de ces techniques est qu’elles s’imposent comme les solutions idéales pour isoler les fenêtres anciennes quand il n’est pas possible de réaliser des travaux de changement. C’est le cas d’un appartement ou d’une location.

Le calfeutrage de la fenêtre ancienne

C’est aussi une autre tactique pour isoler la fenêtre en bois. L’idée est d’appliquer un joint isolant afin d’assurer une meilleure étanchéité à l’air et à l’eau de la fenêtre. Pour cela, les choix de joints sont multiples. Les joints silicone très malléables sont performants. Vous pourrez aisément les poser vous-même. Les joints métalliques qui sont les plus solides vous obligeront à clouer vos huisseries. Ils sont chers, mais ce sont de bons isolants.

Les joints en mousse sont les moins coûteux, mais les moins isolants aussi. Ils sont peu durables et doivent être changés régulièrement. Permettant d’isoler convenablement l’ensemble de vos huisseries, cette technique d’isolation de la fenêtre ancienne vous évite de procéder au remplacement intégral de l’ouverture.

Quelle est la meilleure technique pour isoler les fenêtres anciennes ?

Si vous voulez procéder à une isolation vraiment efficace de vos fenêtres anciennes, il n’y aura pas meilleure solution que le remplacement intégral de la menuiserie. Il sera nécessaire de déposer complètement vos fenêtres si les huisseries ne sont pas en bon état. Les nouveaux châssis disposant de performances isolantes supérieures seront ainsi associés au vitrage isolant. Effectivement, autant en profiter pour se tourner vers ces matériaux performants que sont le double et le triple vitrage.

Naturellement, le coût d’un tel projet sera proportionnel aux résultats qu’il va conférer. Prévoyez ainsi un budget entre 300 à 1 000 euros l’unité. À ce prix, la pose et la dépose, la main-d’œuvre, la fourniture sont incluses. Cela représente un investissement conséquent, pas toujours à la portée de tous les ménages. C’est pour cette raison que l’État a mis en place des aides financières afin de rendre l’isolation de la fenêtre ancienne accessible au grand nombre.

Ces aides à la rénovation, également connues sous le nom de primes énergies se déclinent en plusieurs dispositifs. On peut citer MaPrimeRénov, l’Eco Prêt à taux zéro, et le Crédit d’impôt qui a récemment été remplacé par un autre dispositif. Ces aides financières sont attribuées sous conditions d’éligibilité. Parmi celles-ci, l’obligation de recourir à un artisan qualifié RGE ou reconnu garant de l’environnement. N’oubliez pas de demander plusieurs devis pour trouver le meilleur prix et le meilleur artisan.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top