fbpx skip to Main Content

Isolation thermique des fenêtres : toutes nos astuces pour la réussir

Isolation Thermique Des Fenêtres : Toutes Nos Astuces Pour La Réussir

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’isolation des fenêtres vous sera profitable d’un point de vue esthétique mais surtout thermique et acoustique. C’est là que s’effectuent les échanges entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitat. De ce fait, cette zone est le plus souvent sujette à la déperdition thermique, notamment en cas de manque d’étanchéité. 

Quand recourir à l’isolation thermique des fenêtres?

L’isolation thermique des fenêtres est une étape incontournable dans vos travaux d’isolation ou de rénovation. Elle faisait partie des travaux encouragés par l’Etat et faisait l’objet de programmes d’aides tel que le crédit d’impôt en vue de réduire nos consommations d’énergie. La raison était notamment le manque de pétrole qui était alors la seule énergie disponible pour le chauffage. En bénéficiant de ce financement, les particuliers ont bien voulu se prêter au jeu.

Un amendement récemment adopté a malheureusement exclu ce genre de travaux de ces types d’aides, au même titre que les portes d’entrées ou les volets isolants. Mais cela n’empêche qu’une bonne isolation des fenêtres reste d’une importance capitale. Non seulement cela va  réduire de façon conséquente votre facture de chauffage mais contribue fortement à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur de votre habitat.

Pourquoi se tourner vers un expert de l’isolation ?

Vous pouvez faire appel à un expert d’isolation pour vous dresser un bilan thermique et ainsi vous orienter sur les travaux à mettre en oeuvre. Il va détecter toutes les zones fragiles à isoler à l’aide d’un appareil détecteur de chaleur. Mais vous pouvez également procéder à l’isolation thermique de vos fenêtres dès que vous constatez des pertes de chaleur au niveau de vos menuiseries. C’est aussi le cas si vos fenêtres sont de simples vitrages dépourvues de capacités isolantes ou tout simplement si vous considérez que ces travaux sont en mesure d’améliorer les performances énergétiques de votre logement.


Pour vous aider, ces déperditions de chaleur se font donc pour la plupart des cas au niveau des châssis, des vitrages, de l’encadrement, de la caisse à volet ou du seuil. Estimez le degré d’isolation Ug ou Uf de la fenêtre au niveau du châssis ou du vitrage (Ug comme « glass » pour les vitres et Uf comme  » frame  » pour le châssis).

Isolation thermique des fenêtres : les spécificités à prendre en compte

2 éléments techniques sont à ne pas négliger si vous aspirez à une meilleure performance thermique de vos fenêtres. D’un côté sa structure, et de l’autre le vitrage.

Pour une fenêtre vitrée,  3 coefficients entrent ainsi en jeu et permettent de mesurer ses performances énergétiques. En premier lieu, l’isolation thermique notée Uw – le Uw s’applique pour l’ensemble de la fenêtre tandis qu’on parlera plutôt de Ug s’il s’agit seulement du vitrage – ; le facteur solaire noté Sw ou Sg pour le vitrage seul ; et en dernier lieu le facteur de transmission noté TLw.

  • le Uw s’exprime en Watt/m2. Une fenêtre est isolante quand son isolation thermique est basse. En pratique, une fenêtre avec un coefficient Uw =1,1 W/m2 est plus performante qu’une autre avec un Uw=1,3 W/m2.
  • Il convient de sélectionner les fenêtres selon leur coefficient d’isolation (1,8 au maximum pour les fenêtres aluminium ; 1,4 pour les fenêtres en PVC et 1,6 pour le bois)
  • On appelle facteur solaire d’une fenêtre, sa capacité à récupérer la chaleur fournie par le soleil pour réchauffer l’intérieur de la maison. Le Sw ou Sg est généralement compris entre 0 et 1 et plus ce coefficient est elevé, c’est-à-dire se rapproche de 1, plus la fenêtre est capable d’amener une quantité importante de chaleur dans la maison. Un tel apport naturel de chaleur est sans nul doute favorable pour une économie d’énergie et est d’autant plus appréciable si vous vivez dans une région particulièrement froide.
  • – Le TLw ou TLg pour le vitrage seul concerne la quantité de lumière susceptible d’être apportée par la fenêtre. Il présente une grande similarité avec le coefficient précédent, c’est-à-dire entre 0 et 1 et plus il est grand plus le niveau d’éclairage apporté par la fenêtre est élevé. Et c’est justement ce qui va permettre de réaliser des économies d’éclairage.

L’isolation peut concerner aussi bien les fenêtres existantes que les fenêtres nouvellement posées. Ainsi, pour les fenêtres et portes, les baies vitrées ou portes-fenêtres, l’opération est la même et consiste à l’installation des isolants et à traiter les supports.

Isolation thermique d’une fenêtre : les différentes techniques

Qu’il s’agisse de fenêtres existantes ou de nouvelles fenêtres, il existe plusieurs façons de les isoler. Vous pouvez ainsi les isoler sans les remplacer ou bien les substituer par des fenêtres plus performantes.

Ainsi pour des fenêtres déjà présentes, on peut soit utiliser la technique de calfeutrage soit le survitrage.

  • Le calfeutrage consiste globalement à poser des joints d’isolation sur la feuillure des fenêtres. Avant l’application, il faut enlever l’ancien joint et dépoussiérer. Vous avez le choix entre 3 types de mousse. Les joints en mousse ou en caoutchouc sont à enrouler autour des feuillures en suivant l’angle et sont à changer tous les 2 ans. Les joints métalliques sont à clouer sur les montants et les joints en silicone ou plastique qui sont les plus efficaces et plus esthétiques à condition d’une pose correctement effectuée. Ils durent aussi plus longtemps et la pose est plus aisée car elle se fait à l’aide d’un pistolet.
  • Le survitrage consiste à rajouter une vitre en annexe en gardant la vitre existante tandis que le double vitrage repose sur la suppression de cette dernière afin de la remplacer par deux nouvelles vitres. En raison du poids supplémentaire de la seconde vitre, il est possible que la fenêtre ne tienne pas. Du coup, cette méthode ne convient pas à toutes les fenêtres. Pour cette application, il faut également s’assurer que les montants des fenêtres soient ne soient pas de mauvaise qualité. Le film de survitrage est à coller directement sur la paroi vitrée. Choisissez donc selon vos goûts, votre budget et vos exigences un film survitrage en kit, fixe, ouvrant ou démontable.

Isolation thermique : la pose de fenêtre double ou triple vitrage

Il y a plusieurs types de vitrage pour les fenêtres double vitrage : le vitrage standard permet efficacement une rupture de pont thermique et constitue de ce fait une bonne isolation thermique ; le vitrage chauffant  est idéal pour les zones les plus froides. Celui qui est anti-réflexion convient plus pour les baies vitrées. Le vitrage renforcé au gaz argon procure plus  de chaleur et le vitrage faible émission.

Le triple vitrage permet une isolation thermique renforcée et a les mêmes principes qu’un double vitrage à une différence près : on a posé non pas une mais deux couches de gaz argon ou krypton entre les vitres. C’est donc la capacité isolante de chaque type de vitre qui fait leur différence.

La pose ne diffère non plus en rien par rapport à celle des fenêtres classiques. On reconnaît entre autre le double vitrage par leurs dimensions.

Exemple : 4/16/4. Le chiffre au milieu indique la distance entre les 2 vitres tandis que le premier et dernier désignent leur épaisseur.

En bonus, une bonne isolation des fenêtres assurera par la même occasion l’isolation acoustique de votre habitat. Aussi, choisissez le vitrage en fonction de vos conditions climatiques et du niveau sonore de votre environnement proche.

Isolation thermique : les avantages des fenêtres en aluminium haut de gamme

Outre leurs caractéristiques et leurs performances liées à l’isolation thermique et à l’étanchéité, les fenêtres favorisent la réduction des dépenses liées aux chauffages et aux systèmes d’éclairage. En effet, elles exploitent largement l’énergie solaire.

Les fenêtres aluminium profitent des rayons du soleil en utilisant des montants extrêmement fins pour offrir une luminosité maximale. Elles assurent des performances énergétiques remarquables en limitant la déperdition thermique. Lorsqu’elles sont correctement équipées, ces fenêtres en aluminium forment un outil idéal pour faire des économies en énergie. 

Leurs caractéristiques spécifiques les rendent capables de limiter la demande énergétique du bâtiment. En analysant et en contrôlant les apports de la lumière et ceux de la chaleur, les fenêtres en aluminium offrent une réduction de 30 % sur la facture

Au-delà de son rôle d’optimisation des apports du soleil et de sa capacité à limiter les pertes de chaleur, la fenêtre en aluminium favorise les orientations vers le sud. Ainsi, elle est conforme aux critères exigés par une architecture bioclimatique. 

Le bâtiment capte davantage d’énergie par rapport à ce qu’il perd. Ces gains de chaleur et de lumière naturelle s’avèrent avantageux en hiver. Ils contribuent à diminuer les dépenses de chauffage et d’éclairage de l’habitation.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top