fbpx skip to Main Content

Coût d’une isolation par l’extérieur d’une maison

Coût D’une Isolation Par L’extérieur D’une Maison

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Bien qu’accessible à un coût souvent important en comparaison avec une isolation traditionnelle, l’isolation par l’extérieur avance un bouquet d’avantages.

Isolation par l’extérieur : son coût au m² ?

Ces travaux d’ITE ou isolation par l’extérieur vont mobiliser un budget plus ou moins important proportionnellement à la performance du matériau mis en œuvre, reconnaissable à la résistance R. L’isolant sera également plus ou moins important suivant son épaisseur. Dans le cadre d’une isolation extérieure, d’autres facteurs de prix seront naturellement non négligeables comme la surface à isoler, la nécessité ou non d’utiliser un échafaudage ainsi que le secteur géographique.

Le coût moyen au m² d’une isolation par l’extérieur oscille globalement entre 100 et 200 euros. Si vous avez opté pour une isolation par l’intérieur, ce prix sera revu à la baisse : entre 40 et 90 euros le m². Imaginons que la maison nécessitant l’installation d’une isolation par l’extérieur fasse 100 m², le budget à prévoir sera donc compris entre 10 000 euros et 20 000 euros en tout. Cela n’inclut pas encore la main-d’œuvre. Effectivement, pour une pose dans les règles de l’art, il faut compter un budget supplémentaire de 50 à 60 m².

L’isolation par l’extérieur vaut son coût grâce aux économies d’énergie procurées

Le coût pour le moins onéreux d’une isolation par l’extérieur peut certes être rédhibitoire. Toutefois, ces travaux sont la promesse de belles économies d’énergie et de 30 % d’économies sur les factures en chauffage. L’ITE est en effet le meilleur moyen d’isoler efficacement une habitation. Procurant de belles performances, ce type d’isolation diminue drastiquement les besoins en chauffage et fait réaliser d’énormes économies d’énergie.


 En même temps, l’ITE permet d’apporter une plus-value à votre patrimoine, dans la mesure où la vente s’accompagne systématiquement d’un DPE ou diagnostic de performance énergétique. Avec une note élevée, c’est-à-dire de A à C, il est possible de vendre plus cher. Vos futurs acquéreurs seront ravis de ne plus devoir rénover.

Les économies de chauffage obtenues avec l’isolation thermique extérieure

En dépit du budget que peut représenter une ITE ou isolation thermique par l’extérieur, vous faites un bon investissement avec ce projet. Ce procédé d’isolation unifie la température ambiante à l’intérieur de l’habitation. Fini les sensations de froid habituellement ressenties à proximité des parois. Par la même occasion, l’isolation phonique s’en retrouve améliorée et en cas de transaction immobilière, le patrimoine bénéficie d’une plus-value indéniable.

Concernant le chauffage, les économies ne sont pas négligeables, étant de l’ordre de 25%. Mais c’est loin d’être une généralité, étant donné que cela varie suivant le type, l’énergie et l’ancienneté du chauffage. Suivant les chiffres avancés par l’Anah, les économies annuelles constatées sont d’environ 443 euros pour une maison de 100 m² équipée d’un chauffage au gaz vieux de 15 ans.

 Elles tournent globalement autour de 656 euros si le chauffage est au fioul contre 596 euros s’il fonctionne à l’électricité. Mais naturellement, une rénovation thermique partielle n’entraînera qu’une économie subsidiaire. Dans le cadre de ce type de projet, les travaux peuvent s’effectuer en plusieurs étapes. L’idéal est de commencer avec l’isolation thermique par l’extérieur et de changer les fenêtres par la suite. Cela vous donne la possibilité de dimensionner correctement votre nouvel équipement.

Isolation par l’extérieur : coût des différentes méthodes

Pour rappel, isoler par l’extérieur signifie envelopper les murs extérieurs du bâti d’un isolant, et d’un revêtement de façade comme finition. Cette technique supprime les déperditions thermiques et favorise la réduction des ponts thermiques. Ce sont les zones de jonction entre 2 parois laissant s’échapper la chaleur. On dénombre plusieurs façons d’isoler par l’extérieur. La note sera également influencée par l’une ou l’autre des techniques utilisées.

Prix au m² de l’isolation par bardage extérieur

On appelle bardage, l’installation d’un revêtement extérieur dont le rôle est de protéger la façade tout en l’embellissant. Le bardage, idéal dans le cadre d’un ravalement de façade, peut être :

En bois : durable, mais devient grisâtre avec le temps. Un bardage en bois coûte entre 25 à 120 euros, suivant que le bois soit du mélèze, du Red cedar ou du douglas.

  • En PVC : le bardage PVC requiert peu d’entretien et offre de nombreuses possibilités de personnalisations, tant au niveau couleur que texture. Son prix fluctue entre 15 à 80 euros.
  • Composite : durable, le bardage en composite se salit peu et n’est pas assujetti aux parasites. Comptez entre 40 et 150 euros.
  • Métallique : ce type de bardage résiste considérablement au feu et s’annonce comme la solution la plus durable. En plus, il lui faut peu d’entretien. Son coût est entre 50 à 100 euros.
  • En pierre naturelle ou synthétique : également stable au feu, ce bardage séduit par son esthétique. Son prix oscille entre 65 et 100 euros.

Prix d’une ITE avec des panneaux enduits

Cette solution convient particulièrement en cas de restrictions par le Plan local de l’urbanisme ou PLU. Mais vous pouvez aussi y recourir si vous avez une préférence pour un aspect enduit pour votre façade.

Chaque technique d’isolation thermique par l’extérieur avec panneaux enduits s’effectue à coût variable.

  • Pour une pose collée, le coût varie selon la qualité du matériau et qu’il soit en bois ou en métal.
  • Une pose calée chevillée permet une double fixation de l’isolant contre le mur. Avec un coût entre 120 et 190 euros, cette technique autorise l’installation de tous les types d’isolants disponibles.

Le coût d’une isolation par l’extérieur avec de l’enduit isolant

Dans le neuf, l’isolation par couche d’enduit isolant réduit pallie à la contrainte d’épaisseur à mettre en œuvre pour l’isolant intérieur, à l’instar de la laine minérale. Cela évite de rogner la surface habitable. Sa pose facile constitue sa particularité, la rendant réalisable à moindre coût.

Toute une palette d’aides possibles pour un financement apaisé des travaux d’isolation par l’extérieur

Le coût d’une ITE ou isolation thermique par l’extérieur peut être conséquent. Heureusement qu’une large palette d’aides peut venir alléger financièrement les particuliers entreprenant ces travaux. Fin 2020, le plan de relance prévoit de consacrer 6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments, privés comme publics. 2021 est ainsi une année propice pour en bénéficier dans la mesure où certaines d’entre elles ont été élargies.

Parmi ces dernières, MaPrimeRénov s’adresse désormais à tous les ménages, sans distinction de ressources. Toutefois, son extension signe l’arrêt du CITE ou crédit d’impôt de transition énergétique. Les CEE ou certificats d’économies d’énergie sont aussi toujours en vigueur. Cette prime s’ouvre aussi bien aux travaux pour une résidence principale que secondaire, pour peu qu’elle soit achevée depuis 2 ans au moins. Par ailleurs, le programme de l’Anah Habiter Mieux Sérénité se poursuit également pour couvrir entre 35% et 50 % des travaux si ces derniers engendrent au moins 35 % de gain énergétique.

Un soutien financier non négligeable pour les ménages modestes et très modestes dans leurs travaux d’isolation par l’extérieur. Des aides complémentaires sont mises à disposition par les collectivités locales. Sinon, pour qu’ils puissent se lancer en toute tranquillité dans leur projet d’isolation par l’extérieur, il est aussi porté à la connaissance des particuliers qu’ils peuvent bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 % si leur logement est achevé il y a plus de 2 ans, ou de financer leur projet avec l’éco-prêt à taux zéro.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top