fbpx skip to Main Content

L’isolation de la cheminée : une opération indispensable

L’isolation De La Cheminée : Une Opération Indispensable

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Bien que l’on n’y pense pas souvent, l’isolation de la cheminée s’avère indispensable. C’est un bon rempart contre le feu de cheminée et permet d’éviter l’infiltration de l’air froid à l’intérieur du bâti. Contrairement aux autres travaux de rénovation énergétique comme l’isolation des murs ou de la toiture, peu de particuliers accordent de l’importance à l’isolation de la cheminée.

Et pourtant, cette opération simple à effectuer, mais réglementée procure un bouquet d’avantages que nous allons voir ci-après. Durant des années, l’amiante fut le matériau de prédilection des professionnels pour isoler la cheminée. Ce qui ne sera certainement plus le cas aujourd’hui au vu des conséquences néfastes de ce matériau sur la santé. Mais alors, quels matériaux sont les plus adaptés pour l’isolation de la cheminée et comment s’effectuent ces travaux ?

L’isolation de la cheminée : quels sont ses avantages ?

Il y a tout intérêt à isoler la cheminée. Cependant, il faut savoir que l’isolation du conduit de cheminée n’aura aucune incidence sur la suppression du pont thermique. Cet acte vise avant tout à optimiser le fonctionnement du conduit de fumée. Il n’en reste pas moins nécessaire d’isoler un conduit de la cheminée.

L’opération évite la propagation des fumées et de la chaleur dans la structure, pouvant l’endommager. Les fumées, quand elles se refroidissent trop vite, favorisent l’apparition des condensations dans le conduit. Cela entraine un mauvais tirage et refoule les fumées.


En plus d’aider à mieux évacuer les fumées, l’isolation de la cheminée limite les besoins d’entretien de la cheminée en réduisant la formation de suie. La dernière raison et non des moindres, est qu’une cheminée non isolée peut entrainer des déperditions de chaleur.

L’isolation de la cheminée est-elle soumise à des réglementations ?

isolation cheminée

Des réglementations et des normes de sécurité régissent l’isolation de la cheminée, considérée comme une opération sensible de la construction ou d’une rénovation. Les normes DTU 24.1. obligent entre autres d’envelopper les parois de fumée d’un isolant afin de maintenir la température de la pièce de vie en dessous des 50°C. La limite de température est de 80° si la cheminée se trouve dans les combles non chauffés.

Bien entendu, ce document établi par le CSTB ou le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment comporte d’autres exigences auxquelles il faudra se conformer pour des raisons de sécurité.

Isoler la cheminée dans le cadre d’une construction neuve

Le renforcement de l’étanchéité des parois de votre cheminée vous préservera des désagréments engendrés par une cheminée à l’isolation défaillante. Pour ce faire, deux techniques d’isolation de la cheminée sont possibles.

  •       La première consiste à installer un boisseau isolé dont le rôle est de maximiser le rendement des systèmes de chauffage tout en évitant la surchauffe. En même temps, ce procédé permet d’optimiser le tirage du conduit.
  •       L’autre alternative est de poser un conduit métallique avec double paroi construit en inox ou en acier. Cette option remplace le conduit maçonné et a l’avantage de chauffer rapidement l’intérieur.

Notons qu’un diagnostic complet par un artisan certifié Qualibois/RGE s’impose pour déterminer la méthode adéquate pour l’isolation d’une cheminée selon sa configuration.

Qu’en est-il de l’isolation de la cheminée en rénovation ?

Si elle s’inscrit dans un projet de rénovation, l’isolation de la cheminée sera plus facile à réaliser. En effet, la technique repose sur l’installation d’une couche d’isolant sur le pourtour des parois de fumée.

Ce qui n’empêche pas d’user de toutes les précautions nécessaires afin que l’isolant offre les performances attendues et soit bien résistant. Même si le conduit dispose déjà d’un tubage isolant, il est toujours possible de réaliser l’isolation de la cheminée en y apposant un isolant.

Les techniques d’isolation de la hotte et l’âtre et les matériaux adaptés 

On va généralement isoler la hotte avec des panneaux spéciaux découpés aux dimensions de la hotte, et constitués d’une couche de laine de roche enveloppée d’une feuille d’aluminium. Le côté alu face à la source de chaleur, ces panneaux sont à coller avec une colle résistant à des températures extrêmes.

Concernant l’âtre de la cheminée, l’isolation se fait au moyen d’écrans feu ou plaques coupe-feu. Eux aussi sont constitués d’une superposition de couches d’isolants les mieux évalués sur leur réaction et leur résistance au feu comme la laine de roche et la laine de verre.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top