fbpx skip to Main Content

Le verre cellulaire : que vaut-il en tant qu’isolant ?

Le Verre Cellulaire : Que Vaut-il En Tant Qu’isolant ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Recyclable, le produit verrier qu’est le verre cellulaire se conçoit à partir de sable et de calcin moussé. Il peut être mis en œuvre tant pour l’isolation thermique que l’isolation acoustique d’un bâtiment. Si vous êtes sur le point de choisir votre isolation thermique, sachez que sa configuration peut s’envisager pour l’intérieur et l’extérieur. Ce dossier dresse un aperçu général de ses propriétés d’isolation, ses points forts et les usages auxquels cet isolant peut se prêter.

Le verre cellulaire : qu’est-ce que c’est ?

Environ 60 % de ce produit sont constitués de verre recyclé. Les 40% restants seront une composition de matières minérales dont le sulfate de sodium, de l’oxyde de fer et de manganèse, le feldspath. Ce petit monde sera mis au fourneau de fonderie. Il s’en dégage du gaz CO2 lors de la fusion. C’est ce qui va créer une multitude de bulles dans la mixture. Après le passage dans un four de moussage, le produit obtenu est refroidi avant de donner un isolant doté d’une structure cellulaire fermée, qui sont donc les cellules de verre hermétiques.

Quelles sont ces caractéristiques ?

De nature inorganique, cet isolant se dote d’une excellente performance thermique Le verre cellulaire fait des merveilles dans les pièces humides, dont les caves à titre d’exemple. Mais son utilisation s’étend à l’isolation des toitures plates jusqu’à l’isolation des murs extérieurs. On lui attribue une capacité thermique massique de 840 J/kgk. Son indice lambda qui détermine sa conductivité thermique oscille généralement entre 0,04 – 0,05 W/Mk. Cela induit qu’à épaisseur égale, ses résistances thermiques peuvent varier. Pour 100 mm en application monocouche par exemple, R = 2 m2.K/W à R = 2,60 m2.K/W.

En revanche, le verre cellulaire va présenter une résistance aux vapeurs quasi illimitée. En ce qui concerne sa masse volumique, elle sera de 110 kg/m³. Il convient également de faire mention de la réaction au feu du verre cellulaire. À ce niveau, il est classé A1. Ce qui veut dire qu’il s’agit d’un produit incombustible lorsqu’il est conditionné en plaque et en panneau. Les plaques sont accolées. Du polyéthylène en feuille et un voile de verre les recouvrent par la suite. On trouve aussi du verre cellulaire en bloc. Ce type d’isolant a un classement Euroclasses F.


Les avantages du verre cellulaire

Le verre cellulaire doit ses performances isolantes aux cellules de gaz inertes qui le composent. Robuste, il cumule plusieurs atouts. D’abord, il peut vous dispenser de la pose à part d’un pare-vapeur. Il sera idoine dans les environnements humides, n’étant pas affecté par l’humidité.

Cependant, vous devez étanchéifier les joints séparant les blocs. Sa légèreté contraste avec sa résistance mécanique. Cet isolant est à la fois incombustible et se classe parmi les matériaux les plus sûrs (A1) à ce niveau. Inorganique, il est imputrescible et ne craint pas les vermines. Ses propriétés d’isolation se conservent longtemps, au-delà de 50 ans.

Les inconvénients du verre cellulaire

verre cellulaire

Comme points faibles, on lui reproche sa forte odeur une fois sciée. Sa rigidité rend difficile la manœuvre, contrairement à d’autres produits isolants tels que la laine de verre ou la laine de roche. Accessible à un prix élevé, le verre cellulaire n’a aucun effet de régulation sur le climat ambiant.

Quelles sont les applications possibles ?

Le format sera choisi suivant l’application visée. En forme de panneaux, le verre cellulaire se fixe au support au moyen d’une colle dédiée contenant du bitume. Cela supprime quasiment tous les ponts thermiques. L’étanchéité se mêlant à l’incompressibilité du verre cellulaire en fait un isolant parfait pour isoler les toits végétalisés, les façades, les caves et toits plats qui ont souvent un taux d’humidité élevé.

Par ailleurs, cet isolant s’applique aux parois requérant une forte résistance à la compression. On s’en sert ainsi pour isoler les sols, les toitures-terrasses ou celles accessibles aux voitures…

Quel est le prix du verre cellulaire ?

Le format (panneau ou bloc) ne manquera pas d’impacter le prix de l’isolation avec du verre cellulaire. Évidemment, les dimensions entrent aussi en ligne de compte. À titre indicatif, un panneau faisant 60X45 cm de 5 cm d’épaisseur vous coûtera entre 20 à 25 euros le m². À noter que l’épaisseur du verre cellulaire va de 4 à 18 cm et cela se répercute également sur son coût. Notez que ce prix s’entend hors pose.

L’isolation thermique et acoustique de l’habitation est indispensable pour accroître le confort de vie tout en baissant la consommation d’énergie. Nous recommandons toujours de louer l’intervention d’un professionnel pour la pose d’une isolation et de demander des devis pour avoir la meilleure offre. C’est la garantie que les travaux se font dans les délais, sans fautes et au meilleur prix.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top