fbpx skip to Main Content

Isolant Liège expansé et liège naturel : quelles différences ?

Isolant Liège Expansé Et Liège Naturel : Quelles Différences ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Si vous ne devez choisir votre isolant thermique, sachez que le liège, qu’il soit expansé ou dans une autre forme, se distingue par sa légèreté et ses performances particulières. Décliné en plaques de liège expansé, ce matériau se décline en vrac, précisément en granulés. Dans sa forme agglomérée, le liège existe aussi en plaques, en dalles et en rouleaux. L’utilisation du liège en granulés convient pour l’isolation des combles perdus, tandis qu’en rouleaux et en plaque, le liège est recommandé pour l’isolation phonique et thermique des sols, des murs, et des toitures.

Le liège fait partie de ces isolants dont la densité leur confère une très bonne propriété contre les ponts thermiques. Certifié Acermi, le label de qualité du liège expansé est attribué par le CSTB. Mis en œuvre par des professionnels RGE, il peut vous rendre éligible aux aides de l’État si vous observez toutes les conditions d’octroi, suivant les performances de votre isolation et l’épaisseur de l’isolant.

Quelles sont les caractéristiques du liège expansé ?

Le liège expansé est un isolant exempt de liant, à l’inverse de presque tous les isolants dits biosourcés. C’est le cas de la ouate de cellulose, la laine de coton et la laine de bois. L’agglomération du liège expansé se fait avec une sève présente dans la plante appelée subérine. 96% des cellules du liège expansé sont constitués d’air, lui conférant une conductivité thermique remarquable.

Celle-ci est du même ordre que celle des laines minérales ou de la paille. Doté d’une densité de 120 kilos au mètre cube, le liège expansé se présente sur diverses épaisseurs allant de 10 à 150 mm. Pour ce qui est de sa capacité thermique, elle est de 1670J/kg°k.


Liège expansé et liège naturel : quelles sont les différences entre les deux ?

Le liège expansé en plaque et le panneau en liège naturel sont tout autant performants, mais présentent certaines disparités. Pour la pose, on peut opter pour du mortier colle Fermacell et le tour est joué !

Différences au niveau de leur processus de fabrication

liège expansé

On obtient le liège expansé par un procédé naturel.  Cet isolant thermique et phonique est issu du surchauffage par vapeurs du liège dont l’expansion se fait sous l’effet de la chaleur. Lui permettant de s’accoler, la subérine le transforme en un bloc compact. Alors que le liège naturel provient tout simplement du concassage de l’écorce de l’arbre – le chêne-liège – avant d’être aggloméré avec un liant naturel.

Le liège naturel et ses spécificités

Au niveau des formes, le liège naturel est tantôt aggloméré en plaques de manière grossière ou plus fine en rouleau. À l’état brut, il prend la forme de granulat, avec une granulométrie très variable. Étant un excellent isolant acoustique, l’utilisation du liège naturel en plaque est indiquée pour corriger la résonance d’une pièce ou corriger son acoustique. Il est dans ce cas mis en œuvre sous le parquet flottant et au niveau des cloisons dans l’optique d’éradiquer les bruits aériens, mais aussi d’impact.

L’épaisseur des plaques oscille ainsi entre 10mm et 60mm avec finition brute ou poncée. Le format poncé raboté au même niveau sera idéalement mis en œuvre sous le parquet. Attention toutefois, car le liège naturel, non imputrescible, ne se prête qu’à un usage en intérieur, dans un milieu sec. De plus, ce matériau se destine à l’isolation et non à la finition. Bien sûr, on peut le laisser apparaître. Cependant, son rendu ne sera pas aussi travaillé que celui d’un produit de finition.

Les particularités du liège expansé

Offrant des propriétés essentiellement thermiques, le liège expansé est conditionné en panneau isolant et en granulat. Il sert principalement à isoler la façade de l’extérieur, pour l’isolation en soubassement et sous chape. Ce cas de figure exige une épaisseur de béton d’au moins 4 cm.

Convenant aux zones humides, le liège expansé doit son imputrescibilité à son processus de fabrication. Comme pour le liège naturel, l’application d’un primaire anti-tanin puis du sous-enduit suivi de l’enduit de lissage doit précéder l’application de la finition.

Plaque de liège  naturel Vs plaque de liège expansé

De haute densité, 180 kg/m3 contre 140 kg/m3 pour le liège expansé, le liège naturel se révèle être un excellent isolant phonique. Le liège expansé, possible en isolation intérieure et extérieure convient mieux à l’isolation thermique. Au niveau du coefficient lambda, celui du liège naturel est de 0.042 W/m°C contre 0.040 W/m°C pour le liège expansé. L’avantage de ce dernier est que son indice de conductivité thermique s’accompagne d’une forte inertie thermique.

Si dans sa forme expansée, ce matériau convient à l’isolation extérieure, ce n’est pas le cas du liège naturel, craignant l’humidité. Le liège naturel supporte une compression de 5 tonnes au m² et s’adapte à une isolation sous chape. La résistance à la compression de l’isolant expansé est légèrement inférieure : 3 tonnes au m². En ce qui concerne le classement au feu des deux types de liège, le liège naturel est classé E tandis que l’autre a un classement M2.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top