fbpx skip to Main Content

Label RGE : sécuriser les clients à travers une expérimentation chantier par chantier et une nouvelle nomenclature

Label RGE : Sécuriser Les Clients à Travers Une Expérimentation Chantier Par Chantier Et Une Nouvelle Nomenclature

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Les travaux de rénovation énergétique sont depuis le 1er janvier 2021, assujettis à une nouvelle nomenclature, laquelle s’applique aux entreprises détenant le label RGE. En parallèle à l’évolution de la qualification « Reconnu garant de l’Environnement », le Gouvernement expérimente le « chantier par chantier », et cela va durer jusqu’en décembre 2022.

Afin de conforter la crédibilité des entreprises, il n’est requis que des conditions minimales tels qu’une inscription au répertoire des métiers, 2 ans d’ancienneté ou le fait d’être à jour vis-à-vis des cotisations sociales. Un bon moyen de dissuader les fraudeurs et autres opportunistes de se ruer sur ce marché très convoité. Cette mesure tient sa force du contrôle systématique effectué à chaque chantier réalisé. Ce qui permet de sécuriser et de rassurer les clients.

Contrôles renforcés des entreprises RGE

La mise en place de cette nouvelle nomenclature RGE est une formidable aubaine pour les artisans. C’est en tout cas ce que pense la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, alias, la CAPEB. Notamment, lorsque ce dispositif a été mis en place au début de 2021.  Comptant 19 catégories en tout contre 12 avant, la classification des travaux de rénovation énergétique sera désormais plus précise. Une catégorie « critique » englobe les opérations pouvant induire des manquements aux exigences du label.

Le but étant de mieux répartir les travaux et les qualifications qui s’y associent. L’organisme de qualification Qualibat affirme que toutes ces modifications ne visent qu’à rendre plus cohérentes les qualifications attribuées, ces catégories sur lesquelles dépendent les dispositifs d’aides, ainsi que les différentes assurances exigées pour les travaux.


S’il y a deux familles de travaux de rénovation énergétique, à savoir le système et l’isolation elle-même, pour l’isolation des murs, deux domaines RGE existent désormais. Le Ministère de la Transition énergétique estime effectivement que les compétences exigées par la mise en place d’une isolation des murs par l’extérieur sont différentes de celles requises pour une isolation par l’intérieur.

Le test de la certification « chantier par chantier » permet aux entreprises justifiant de 2 années d’ancienneté d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Ce, sans qu’elles ne possèdent pas encore la mention RGE avant les travaux, mais seulement pour 3 chantiers. Qualibat, Qualifelec et Qualit’ENR assurent l’encadrement de l’expérimentation, la vérification de la recevabilité des dossiers et le contrôle du chantier.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top