fbpx skip to Main Content

Le label RGE Qualibat : une valeur sûre

Le Label RGE Qualibat : Une Valeur Sûre

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Qualibat fait partie de ces organismes certificateurs qui délivrent la mention ou label RGE. On dénombre plusieurs types de label RGE. La mention RGE Qualif’Elec pour les professionnels du génie électrique.

Cette certification concerne toutes sortes d’installations électriques, celle du chauffage, de la ventilation ou de la climatisation ; la certification Eco Artisan est un label RGE délivré par la CAPEB ; le label Les Pro de la Performance énergétique est quant à lui décerné pour les entreprises par la FFB. Qualit’ENR dispose de plusieurs qualifications comme Qualisol, QualiPV, Qualibois, QualiPAC, Qualiforage. Focus sur la mention spécifique RGE Qualibat.

La mention RGE : un label si convoité mais qui se mérite

Depuis 2011, l’ADEME participe activement au développement de la filière Bâtiment et notamment sur le plan de la rénovation énergétique. C’est ainsi qu’avec le ministère de l’Ecologie et les professionnels, elle a lancé le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il s’agit d’un dispositif à destination uniquement des professionnels qualifiés pour la mise en œuvre de travaux ou d’équipement fonctionnant au moyen d’énergies renouvelables.

Le label RGE est indéniablement un gage de qualité. Ce n’est pas étonnant si certains font un usage abusif du logo. Pour le décrocher, l’artisan doit avoir suivi des formations au préalable dont 2 modules incontournables que sont le Feebat 1 et 2. Chaque module coûte environ 400 euros. Mais pour l’obtention de la mention, il faut également prévoir une somme conséquente, s’ajoutant à cela les frais d’audit (comptez 400 à 500 euros). Pour plus de détails sur les formations nécessaires et toute la procédure à suivre, se renseigner au préalable auprès de l’organisme certificateur.


Le label RGE : une condition pour prétendre aux aides

Depuis 2015 où le CICE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) a remplacé le crédit d’impôt développement durable, recourir à un artisan ou professionnels du bâtiment labellisé RGE est devenue une condition sine qua non pour pouvoir prétendre aux différentes aides octroyées par l’Etat. Dans ce contexte, tout artisan et professionnels de l’isolation ont tout intérêt à obtenir ce label RGE s’ils veulent se voir confier de grands travaux de rénovations énergétiques ou de simples contrats ponctuels. Le client donneur d’ordre ne va l’engager que si l’entreprise possède une qualification Qualibat.

S’inscrivant dans une dynamique d’intérêt public, Qualibat facilite le contact entre les clients des entreprises et les professionnels du bâtiment. Son rôle est d’aider les particuliers à dénicher des acteurs de confiance, en mesure de les accompagner et de mener à bien leur projet d’amélioration énergétique. Mais sa responsabilité ne se limite pas à jouer ce rôle d’intermédiaire. Par souci de qualité, Qualibat agit également en faveur d’une revalorisation de compétence des professionnels et maîtres d’ouvrage du bâtiment tout en s’employant à véhiculer une image forte du secteur. Pour répondre efficacement à ces exigences, Qualibat est lui-même soumis aux réglementations strictes du COFRAC.

Un facilitateur de contrat

Actuellement, plus de 70000 professionnels qualifiés constituent la communauté Qualibat. La certification porte sur des entreprises et des artisans. Il y a ainsi la qualification professionnelle d’entreprise et la certification métier. Dans tous les cas, toute qualification repose sur des références spécifiques et des systèmes d’évaluation draconiens. Pour qu’il puisse répondre à tous les critères de la certification, le certifié, entreprise ou un artisan, est tenu de fournir les modes opératoires les plus adéquats. Ces derniers sont à assortir de la traçabilité des travaux.

Il doit contrôler régulièrement sa maîtrise de chaque processus de mise en oeuvre à travers un audit d’expertise. Qualibat s’engage ainsi à travers ces labels de certification à promouvoir une certaine crédibilité pour toutes entreprises. Peu importe leurs spécialités, pour peu qu’elles ont fait leur preuve en termes de compétences et de savoir-faire.

Label RGE Qualibat : une nouvelle nomenclature et une meilleure sécurisation des clients

La qualification des entreprises ou artisans Reconnu Garant de l’Environnement subit quelques modifications depuis janvier 2021. Cette évolution fait suite au renforcement des contrôles des chantiers voulu par les organismes de qualifications dans le cadre de l’obtention ou de la conservation du label RGE. Les travaux de rénovation énergétique font ainsi l’objet d’une nouvelle nomenclature.

Se voulant plus précise, celle-ci classe les travaux en 19 catégories, si ces dernières se comptaient au nombre de 12 auparavant. Ces différentes catégories incluent une catégorie critique, spécialement pensée pour les travaux susceptibles de présenter des manquements par rapport aux exigences du label. A noter que les catégories se subdivisent encore en deux familles distinctes : l’isolation et le système. Tout ceci vise à circonscrire les types de travaux et les compétences nécessaires à leur réalisation.

Une aubaine pour les entreprises non-RGE

Plus les artisans déclarent de chantiers, plus importante sera leur chance d’obtenir ou de conserver la qualification RGE. Pour qu’ils soient en mesure de traiter les réclamations sur des malfaçons, des démarchages abusifs…, les organismes de qualifications ont établi une procédure spécifique.

Une certification dite chantier par chantier est également en phase d’expérimentation jusqu’en 2022. Son but : permettre aussi aux artisans non-RGE de rendre leurs clients éligibles aux aides telle que MaPrimeRénov. A cet effet, l’entreprise doit justifier de 2 ans d’expérences ou d’ancienneté. Cette certification implique un contrôle de qualité à chaque chantier terminé par Qualibat, Qualifelec et Qualit’ENR.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top