fbpx skip to Main Content

Isolation du plancher bois : techniques, isolants et coût

Isolation Du Plancher Bois : Techniques, Isolants Et Coût

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Du moment où l’isolation du plancher bois a été prise en compte lors de la rénovation de votre ancienne maison aux planchers en bois si pittoresques, ce sera un vrai plaisir d’y emménager. Effectivement, on a tendance à laisser pour compte cet aspect technique lorsqu’on remet en état les vieilles demeures. Mais au bout du compte, il s’agit là d’un aspect qui aura de réelles incidences sur le confort et les factures.

En construction, l’isolation du plancher en bois est également à considérer quand débute le chantier. Elle intervient en effet dans le calcul des performances énergétiques du bâti. S’il est vrai que le revêtement des planchers et le parquet constituent un isolant en soi, ils sont loin de suffire. Se posent alors des questions sur la meilleure méthode d’isoler le plancher bois ou sur l’isolant idéal pour le plancher bois. En poursuivant la lecture, vous aurez les éléments de réponse.

Isolation du plancher bois : quels sont les enjeux ?

Il est important de se demander pourquoi faut-il procéder à l’isolation du plancher bois, car cela aide à comprendre le but d’un tel projet sur le long terme. S’agissant d’un plancher bas en bois, comprenez par cela celui du rez-de-chaussée, son isolation reste le moyen d’empêcher le froid de remonter dans l’habitation. Non seulement ce procédé va agir sur le confort, mais également sur les factures énergétiques.

En revanche, l’isolation d’un plancher haut ou intermédiaire, se trouvant entre l’étage et le rez-de-chaussée cible surtout le confort phonique. Un renfort technique est à apporter par rapport à ce type d’isolation. Mais en dehors de l’aspect phonique, l’isolation du plancher bois haut trouve aussi son utilité dans le renforcement de la capacité thermique du logement. Effectivement, un étage mal isolé compromet la qualité de chauffe.


L’isolation du plancher bois avance dans tous les cas un retour sur investissement instantané et complète l’isolation des autres parois de la maison. L’Ademe affirme que cela représente entre 7 à 10 % d’économie énergétique.

Quel choix d’isolant pour l’isolation du plancher en bois ?

Le parquet et le plancher en bois ou stratifié tendent à être particulièrement bruyants. Les professionnels préconisent souvent la pose d’une couche de mousse isolante sous parquet flottant ou stratifié. Cet isolant a pour particularité d’absorber les impacts. Si le plancher est collé, la mousse de polyéthylène réticulée est particulièrement efficace, grâce à sa structure alvéolaire.

En considération de l’accessibilité du plancher bois en dessus ou en dessous, ainsi que la structure où repose le plancher, pouvant être une chape ou une dalle, etc. on choisira le format de l’isolant. Ces derniers se présentent soit en panneaux rigides, en rouleau souple ou semi-rigide, en flocons ou en vrac. Ainsi, on peut répandre un isolant en vrac entre lambourdes. L’autre alternative consiste à plaquer l’isolant. Quoi qu’il en soit, une protection contre l’humidité est à prévoir, de même que l’isolation phonique.

Les isolants qui se prêtent à l’isolation du plancher bois

Plusieurs types d’isolants conviennent pour l’isolation du plancher bois. Dans la classe des isolants végétaux, on peut citer la laine de chanvre, la fibre de bois, la laine de lin, la laine de coton, le liège expansé, … Parmi les isolants synthétiques, on retrouve la cellulose, le PVC, le polyuréthane, le polystyrène,… Et les plus courants sont la laine de verre et la laine de roche, dans le groupe des isolants minéraux. La perlite convient aussi pour ce type d’isolation.

Quel est le prix d’une isolation d’un plancher en bois ?

A moins de demander un devis, difficile de se prononcer exactement sur le budget à prévoir pour le prix d’une isolation d’un plancher en bois. Cela intègre en effet aussi bien le prix de l’isolant que les frais d’installation demandés par l’installateur. En dehors de cela, le prix du plancher en bois est aussi à considérer. Si vous avez opté pour des matériaux synthétiques minces, leur prix varie entre 5 à 20 euros le m.

Dans le cas où vous avez prévu d’utiliser un isolant végétal, le liège et le coton varie entre 12 et 28 euros le m². La fibre de bois implique une dépense d’environ 15 euros le m², tandis que le prix à prévoir pour la laine de chanvre tourne autour de 30 euros le m². Les isolants d’origine minérale présentent une grande disparité de prix : entre 3 et 10 euros le m² pour de la laine de verre, près de 12 euros le m² pour de la laine de roche. La perlite en vrac coûte à peu près 180 euros le m². Avec ce budget, il faut adjoindre la main-d’œuvre du professionnel qui sera aux environs de 60 euros au m².

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top