fbpx skip to Main Content

Isolation d’un plafond sous rampant : avantages, techniques et prix

Isolation D’un Plafond Sous Rampant : Avantages, Techniques Et Prix

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Pour rendre votre maison moins énergivore, l’isolation d’un plafond sous rampant est à envisager. Le rampant désigne la partie la plus inclinée. Quelle technique mettre en œuvre pour isoler cette partie de votre habitation ? Et quel budget prévoir ?

Les avantages de l’isolation d’un plafond sous rampant

Selon plusieurs études, environ 30 % des déperditions énergétiques d’une maison proviennent de la toiture. Une perte thermique qui implique une hausse de votre facture de chauffage. L’isolation de votre plafond sous rampant constitue ainsi un moyen d’améliorer la performance thermique de votre logement.

Par ailleurs, en réalisant des économies d’énergie, vous contribuez à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et ainsi à la préservation de l’environnement. Par la même occasion, tout cela augmentera systématiquement la valeur de votre résidence.

Une isolation du plafond sous rampant améliore également le confort de la pièce. L’humidité et le froid ressentis auparavant vont disparaître pour laisser place à la chaleur. Et le passage de courant d’air de l’extérieur vers l’intérieur sera dorénavant moindre, voire inexistant.


Les techniques d’isolation du plafond sous rampant

Parmi les nombreuses techniques permettant l’isolation d’un plafond sous rampant, vous avez la pose de laine de verre et la mise en place de laine de roche.

La pose de laine de verre

Pour poser de la laine de verre, la première chose que vous allez faire est de déterminer au préalable la position de chaque montant à installer. Une fois cela effectué, vissez les équerres de fixation sur les pannes. Veillez bien à ce que la première soit fixée à 10 centimètres du bord. Et respectez l’écart de 60 cm entre chaque équerre.

Après cela, passez à la préparation des suspentes. Cette étape consiste à placer les tiges filetées dans chacune des équerres de fixation. Elles serviront de suspentes sur lesquelles les montants vont se fixer. Au moment de la fixation des montants, il faut bien régler la hauteur de manière à respecter la pente de toiture.

Enfin, il ne reste plus qu’à poser la laine de verre. Pour ce faire, commencez par faire une découpe d’une longueur dépassant d’un centimètre par rapport à la distance entre chaque panne. Puis, faites traverser l’isolant par-dessus les suspentes. Et comprimez-le entre les chevrons afin qu’il puisse bien se fixer.

Pour s’assurer d’une parfaite étanchéité, il est nécessaire de doubler la couche d’isolant. Mais pour cette fois, assemblez-le avec du papier kraft. Et installez-le de manière croisée par rapport au précédent. N’oubliez pas de faire en sorte qu’une partie déborde vers le mur et de le fixer à l’aide d’une colle forte.    

La pose de laine de roche

Avant de procéder à l’isolation du plafond sous rampant avec de la laine de roche, il est d’abord nécessaire de pulvériser de produits anti-termites sur chaque poutre. Placez ensuite, à un intervalle de 60 cm, des suspentes et des rails métalliques.

Une fois la laine de roche placée, installez également du plâtre sur les rails. Puis, fixez au mur le bord qui dépasse à l’aide d’un enduit.

Si vous n’avez pas trop l’âme d’un bricoleur, il vaut mieux confier la réalisation de l’isolation de votre plafond sous rampant à un professionnel. Cela vous garantit une pose dans les règles de l’art.

Quelle technique privilégier ?

Parmi ces deux méthodes d’isolation, celle qui utilise de la laine de roche est plus intéressante. En effet, grâce aux couches d’air qu’elle renferme, la laine de roche offre à votre habitat une très bonne isolation thermique. Elle réduit en même temps l’intensité du bruit de l’intérieur et de l’extérieur, et contribue ainsi à l’amélioration de l’isolation phonique de votre logement.

La laine de roche est par ailleurs inflammable. De ce fait, elle protège votre habitat contre les incendies. Ayant une propriété hydrophobe, elle ne permet pas l’infiltration de tout type d’humidité (pluie, neige, etc.). Cet isolant n’attire pas les termites et autres insectes nuisibles.

Le montant à payer pour l’isolation d’un plafond sous rampant

En raison de ses nombreux avantages, la laine de roche est plus chère comparée à la laine de verre. Le mètre carré d’un rouleau de laine de verre varie entre 3 et 8 euros le m2.

Pour la laine de roche, comptez entre 5 et 25 euros le m2 selon l’épaisseur. Plus l’isolant choisi est épais, plus il est performant. Pour atteindre une résistance thermique de 6,02 m2. K/W, il faut placer sur les rampants des panneaux d’une épaisseur de 20 cm.

En ce qui concerne la pose, le tarif dépend de la structure de votre habitat. Faites chiffrer vos travaux par des artisans pour connaître le budget à prévoir pour la réalisation de l’isolation du plafond sous rampant.

 

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top