skip to Main Content

Conseils pour éviter les pièges en rénovation énergétique

Conseils Pour éviter Les Pièges En Rénovation énergétique

    Nos conseils et astuces en rénovation énergétique vous permettent de déjouer  les pièges et vous évitent bien des surprises à la fin des travaux. La rénovation énergétique d’une maison nécessite un budget conséquent. Bien qu’encouragée par l’État et donnant droit à diverses aides, la réalisation de tels travaux attire aussi les arnaqueurs en termes de prestations, d’achat de produits, d’investissement remboursable, de garanties, etc.

    Si on envisage de s’engager sur un projet de rénovation énergétique, on doit prendre toutes les précautions et les mesures de prudence possibles pour éviter les pièges et se faire arnaquer. Pour cela, on ne doit négliger aucune des étapes dans la démarche à suivre.

    Rénovation énergétique : conseils et démarche à suivre 

    Les arnaques et les prix exorbitants (prestations et prix des matériaux, etc.) peuvent se trouver à plusieurs niveaux, dans la réalisation d’un projet. Pour s’en prémunir, il faut suivre un processus bien déterminé :

    • Réalisation du diagnostic de l’état des parois de la maison à isoler par le concours d’un professionnel.
    • Montage du projet par un bureau d’étude, sur la base du   résultat du diagnostic effectué.
    • Appel d’offres permettant de trouver le bon prestataire pour réaliser les travaux suivis d’une demande de devis.
    • Se renseigner sur les prix des différents produits et matériaux en cours sur le marché, les différentes aides et subventions auxquelles on peut prétendre, les conditions d’éligibilité au crédit d’impôt, les garanties et les assurances à vérifier à la signature du contrat, etc.

    Attitudes à observer et mesures de précautions à prendre

    À chaque étape du processus, prendre les mesures suivantes s’avère très prudent et judicieux :

    • Vérifier que tous les professionnels engagés doivent être qualifiés, en possession d‘une certification délivrée par les autorités compétentes, leur donnant droit à exercer le métier.
    • Faire établir plusieurs devis par des professionnels concurrents.
    • Vérifier le contenu de chaque devis pour être sûr de la conformité et du sérieux du prestataire (mentions légales sur l’entreprise prestataire, date, etc.).
    • Comparer les devis en présence, pour une présélection (écart de prix, délai de livraison, garanties proposées, etc.).
    • Organiser une entrevue pour pouvoir choisir l’offre la plus avantageuse. À noter qu’on peut trouver un bon prestataire par la recommandation des connaissances ayant déjà réalisé des travaux similaires ou en consultant des sites de mise en relation entre prestataire et clients.
    • Contrôler les garanties et les assurances proposées à la signature du contrat et voir si elles sont conformes aux réglementations en vigueur.

    Rénovation énergétique : d’autres conseils et astuces

    • Ne sacrifiez pas l’isolation existante des vieilles maisons. Elles sont globalement dotées d’une inertie thermique procurant un agréable confort en été.
    • Rectifiez le tir en rénovant l’isolation de votre ancienne maison. Passez par exemple du simple au double ou triple vitrage. Si nécessaire, remplacez les châssis ou charnières de vos portes ou fenêtres qui n’ont pas été prévus pour supporter une charge supplémentaire. La plupart des matériaux modernes sont élaborés pour offrir une performance énergétique accrue.
    • Rénovez dans l’ordre des priorités ! D’après les études, certaines zones de la maison sont sources de plus de pertes de chaleur que d’autres. Par ordre décroissant, les combles et la toiture, les murs et parois, les fuites d’air et air renouvelé, les portes et fenêtres, les sols et les planchers. En dernier lieu les ponts thermiques comme les garages font aussi perdre de la chaleur. Il faut donc procéder à l’isolation par l’espace où il y a le plus de déperdition, en respectant une certaine cohérence. C’est seulement après les travaux que vous penserez à la ventilation puis à changer de chaudière si nécessaire.
    • Bannissez les caches-misère. Dans tous les cas, un habillage cache-misère est la pire des solutions. Quel que soit la technique d’isolation retenue, n’isolez jamais une paroi humide au risque de provoquer une dégradation conséquente de votre bâti.

    Pour encore plus d’économie d’énergie

    • Optez pour des chaudières nouvelle génération avec près de 90 % de rendement. Ce sont par exemple des chaudières à condensation hybride ou les pompes à chaleur…
    • Baisser son chauffage de 1°, c’est déjà 7%  de réduction sur sa facture. Il y a aussi d’autres moyens pour économiser de l’électricité comme le placement de réflecteurs de chaleur derrière un radiateur, éteindre la lumière dans les pièces vacantes ou de fermer les volets la nuit…
    • Les aides aux travaux de rénovation énergétique sont cumulables. Certaines d’entre elles exigent toutefois une demande en amont des travaux.

    En conclusion, gardez en tête que chaque geste compte pour votre confort, votre porte-monnaie et la planète toute entière !

     

    * champs obligatoires

     

    Back To Top