skip to Main Content

Chauffage moins cher : quel système choisir pour changer ?

Chauffage Moins Cher : Quel Système Choisir Pour Changer ?

    Si on appartient à cette grande partie des consommateurs français qui souhaitent pouvoir appuyer sur un bouton pour que leur chauffage revienne moins cher, on peut dire qu’on se leurre. En effet pour y arriver il va falloir quelques sacrifices, que ce soit au niveau du budget ou vis-à-vis de ses habitudes de consommation. Les alternatives moins chères que l’électricité sont nombreuses pour vous permettre de changer, mais tous les dispositifs ne se valent pas. Voici quelques indices sur les enjeux du choix d’une solution ou d’une autre.

    Parmi les sources d’énergie en compétition, laquelle est la meilleure ?

    4 types d’énergie de chauffage sont aujourd’hui en concurrence dans les foyers français. Chacun a ses mérites au niveau de la performance, du prix ou encore de l’accessibilité. Ce sont :

    Le chauffage au fioul

    Les dispositifs de chauffage au fioul ont fait leur preuve depuis de nombreuses années en termes d’efficacité. Ce type de chauffage est connu pour permettre d’assurer le confort thermique des grands bâtiments de plus de 120 m². La consommation augmente évidemment selon la surface chauffée. Mais même s’il existe des techniques permettant de réduire cette consommation, donc le coût, tout en maintenant la performance de chauffe (les appareils à condensation en l’occurrence), le chauffage au fioul devient l’outsider du moment. Car en plus d’être néfaste pour l’environnement, le prix du fioul, déjà connu pour être le plus élevé, est encore en constante hausse.

    Le chauffage électrique

    C’est encore, le plus utilisé en France puisque plus de 40 % des ménages dépendent de l’électricité en termes de chauffage contre, respectivement 19 et 27 % pour le fioul et le gaz. Bien qu’il soit le plus pratique et polyvalent, le chauffage électrique demeure toutefois le plus cher derrière le fioul. Effectivement, chaque année, la facture du chauffage utilisant l’électricité avoisine les 1 600 à 700 euros en moyenne en un an et plus de 2 200 euros pour le fioul.

    Le chauffage au gaz

    Le gaz est aussi sujet aux spéculations au niveau des Bourses, ce qui donne un prix qui fluctue d’un moment à l’autre. Mais toujours est-il qu’il s’agit d’une matière coûteuse. Il faut en effet une moyenne de plus de 12 euros pour chauffer 1 m² avec près de 15 euros pour le fioul et 6 euros pour l’électricité. Cependant, le système à condensation permet de limiter sensiblement les dépenses, et le chauffage au gaz offre également l’avantage d’une performance de chauffe élevée.

    Le chauffage au bois

    C’est le moins cher des dispositifs de chauffage, et également le moins coûteux à installer. Le bois de chauffe est également accessible à tous les budgets, sauf pour les granulés ou pellets qui tardent encore à trouver un tarif stable, mais qui reste tout de même largement moins cher que les autres énergies. Mais à moins de choisir des installations haut de gamme, le chauffage au bois souffre encore de caractéristiques réduites, notamment en matière d’homogénéité de chaleur le plaçant proche du chauffage électrique.

    Comment choisir le chauffage adapté à ses besoins ?

    Le foyer qui cherche à changer de chauffage doit penser à équilibrer ses critères, en misant à la fois sur le confort thermique, l’économie d’énergie, l’accessibilité du combustible ou de la source énergétique (prix et disponibilité), la qualité écologique et le côté pratique. Pour ce faire, il faut étudier de près un bon nombre de paramètres comme le volume à chauffer et la configuration de l’espace intérieur, la situation de l’isolation thermique, la proximité du fournisseur, le coût d’achat de l’appareillage, etc. Mais la solution la plus simple pour chercher et trouver le moins cher des chauffages, c’est de faire faire un devis à des professionnels, lesquels fourniront les éléments essentiels pour le calcul.

    Les chauffages aides ou subventionnés sont-ils intéressants ?

    Un autre élément qui peut changer la donne dans le choix d’un dispositif de chauffage est les subventions ou les aides de l’État ou de la Collectivité vis-à-vis des installations respectueuses de l’environnement. Ce sont entre autres :

    • Le crédit d’impôt qui couvre un bon nombre de dépenses d’installation, même celles pour les chauffages à condensation au fioul à très haute performance (ETATS supérieur à 91 %).
    • La prime énergie.
    • L’éco-PTZ.
    • La TVA réduite, etc.

    Ces différentes aides, souvent cumulables, peuvent réduire considérablement les frais de pose des dispositifs de chauffage.Ensuite, il faut assurer la pérennité de l’installation.

    À noter que le recours à un professionnel RGE constitue un des critères d’éligibilités aux aides.

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires
    Back To Top