fbpx skip to Main Content

Quel est le meilleur isolant naturel ?

Quel Est Le Meilleur Isolant Naturel ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Au moment de la construction ou de la réhabilitation d’une maison, les propriétaires gagnent à se tourner vers le meilleur isolant naturel. Prendre connaissance des dangers inhérents aux isolants couramment utilisés peut effectivement soustraire à des risques d’allergie ou aux émanations de gaz toxiques.

Seulement, il y a un meilleur isolant pour chaque paroi à isoler que ce soit les murs, les combles ou les sols. Voici une liste non exhaustive des isolants naturels, considérés comme les meilleurs.

Pourquoi choisir le meilleur isolant naturel ?

Un isolant naturel est assurément le meilleur choix pour l’isolation. Peu d’isolants sont d’origine animale, car presque la plupart sont issus du recyclage ou fabriqués à partir de végétaux. Le polystyrène réagit en produisant du gaz toxique sous l’action de la chaleur, ou bien les laines minérales contiennent des fibres allergènes.

Contrairement, l’isolation écologique n’est pas néfaste pour la santé. En outre, un isolant naturel est meilleur en ce que son processus de fabrication n’a mobilisé qu’une faible énergie grise. En outre, sa conception et sa mise en œuvre n’entraînent aucune pollution pour l’environnement.


La paille est-elle un meilleur isolant naturel ?

Étant une ressource quasi inépuisable, la paille est un isolant de bonne facture. Ce matériau est à la fois thermorégulateur (régule la chaleur) et hygrorégulateur (régule l’humidité). Toutefois, on doit convenablement le protéger contre l’humidité, les rongeurs et le feu.

L’isolation en auto construction avec de la paille est de plus en plus courante dans les murs en ossature bois. Mais on peut l’appliquer sur les murs, avec des enduits isolants et pour l’isolation des planchers. Concernant ses performances, l’indice lambda de la paille se situe autour de 0,050-0,075 (W/m.K).

Peut-on considérer le liège expansé comme le meilleur isolant naturel ?

Le liège est un matériau isolant ultra performant aussi bien en usage phonique que thermique. En plaque, cet isolant naturel affiche une grande polyvalence et convient pour isoler par l’intérieur et par l’extérieur les rampants de la toiture, les murs et les sous-bassements. Dans ce cas de figure, il empêche les remontées d’humidité.

Sous forme de granule, on le déverse dans les caissons. Le liège rassemble toutes les qualités que peut avoir le meilleur isolant naturel. Parmi celles-ci, un déphasage exceptionnel (avec une densité de 70 kg/m3 pour le liège expansé en vrac, contre 120 kg au m3 pour le liège en panneau), l’imputrescibilité. L’absence d’ajout de colle en fait un isolant 100% naturel. Et il a un bon comportement au feu. Le liège est aussi hydrofuge, étanche, résistant aux rongeurs et aux moisissures. Ayant tout de l’isolant parfait, le liège isole efficacement contre l’humidité, contre le froid et la chaleur.

La fibre de bois est-elle le meilleur isolant naturel ?

meilleur isolant naturel

Se prêtant à des usages multiples, le bois est très adulé dans la construction écologique. Pour ce qui nous intéresse, ce matériau est apprécié tant pour ses capacités équilibrantes en hygrométrie que pour ses pouvoirs isolants thermiques et phoniques. On l’utilise pour isoler les plafonds, les murs et les sous-pentes. La laine ou fibre de bois est le meilleur choix pour profiter du fort pouvoir isolant naturel du bois.

Son important déphasage thermique s’avère particulièrement utile contre les fortes chaleurs. Concernant sa conductivité, elle se situe généralement entre 0,037-0,049 (W/m.K) et son indice μ= 2 – 5 (c’est sa résistance à la transmission des vapeurs). L’isolant en bois prend couramment la forme de fibres à insuffler, laine de bois en panneau souple ou rigide.

Le chanvre : qu’est-ce qui en fait un meilleur isolant naturel ?

Le chanvre s’utilise en isolation thermique du mur, des planchers, du toit ou des sous-pentes. Comme de nombreux isolants naturels, le chanvre affiche aussi de nombreux atouts à l’instar de ses performances isolantes thermo-acoustiques, ses capacités à réguler l’humidité.

Présenté en format rouleaux de laine, chanvre/argile, chenevotte (béton chaux/chanvre), cet isolant a une bonne tenue mécanique, résiste naturellement aux nuisibles et aux années qui passent. En vrac, le chanvre peut se prêter à une mise en œuvre manuelle. Côté performances, le chanvre affiche un coefficient lambda de 0,04 à 0,048 W/(m.K) et un indice de résistance à la diffusion de vapeurs μ= 1.

Le lin comme isolant naturel

Issu des fibres de cette plante, le lin compte parmi les meilleurs isolants naturels, avec son coefficient lambda de 0,038 W/(m.K). Il se prête à diverses applications comme l’isolation acoustique, l’isolation des parois opaques et de la toiture.

Vous le trouverez sur le commerce sous forme de rouleau de laine ou en panneau, au bon rapport qualité/prix. On l’apprécie dans le cadre de l’isolation pour sa résistance naturelle aux parasites et aux moisissures. Facile à poser, le lin est à même de réguler l’humidité du bâti.

Pour conclure, il n’y a pas de meilleur isolant en soi. Les performances d’un isolant dépendent essentiellement de sa conductivité, sa résistance et au fait qu’il corresponde à l’usage qui lui est destiné.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top