fbpx skip to Main Content

Le NF DTU 45.10 : la norme de l’isolation des combles avec panneaux et rouleaux de laines minérales

Le NF DTU 45.10 : La Norme De L’isolation Des Combles Avec Panneaux Et Rouleaux De Laines Minérales

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Si l’isolation des combles perdus par soufflage est encadrée par le NF DTU 45.11 paru en mars 2020, l’isolation par panneaux et rouleaux de laines minérales de ce type de combles est désormais régie par le nouveau NF DTU 45.10. Applicable en rénovation comme dans le neuf, il vient remplacer le CPT N° 3560 du mois de juin 2009. Rappelons que le respect du DTU est l’unique façon de sécuriser et de garantir la mise en œuvre des travaux de construction.

C’est à travers cette normalisation que les corps du métier peuvent prendre connaissance des clauses types concernant les techniques conventionnelles. Avec des experts d’assurances et judiciaires qui se sont penchés sur leur contenu, les DTU relatent ce qui se fait le plus couramment. Les artisans et professionnels du bâtiment gagnent ainsi à les mettre en application.

NF DTU 45.10 : quels sont ses champs d’application ?

Le DTU 45.10 nouvellement publié met à disposition des constructeurs des clauses types. Ces derniers concernent notamment les caractéristiques de mise en œuvre des travaux d’exécution relatifs à l’isolation par l’intérieur des combles faisant usage d’isolants manufacturés en laine minérale. Sont ainsi concernées la laine de roche et la laine de verre, en formats panneaux et rouleaux.

Conçues pour l’isolation des rampants des combles habitables ou pour l’isolation des planchers des combles perdus d’un bâtiment tertiaire ou résidentiel, ces laines sont multifonctions. Elles peuvent à la fois assurer l’isolation thermique et l’isolation acoustique du logement. Les laines minérales font également office de protection contre l’incendie.


Particularités du NF DTU 45.10

Couvrant toutes les zones climatiques présentes en France métropolitaine, le nouveau NF DTU 45.10 est valable pour toute nouvelle construction comme pour des projets de rénovation. Mais une exception sera toutefois faite concernant les zones au climat montagnard. Ce DTU se rapporte exclusivement aux locaux dont le taux d’hygrométrie va de faible à moyen.

Ainsi, les locaux climatisés n’ont aucune obligation de s’y soumettre. En revanche, ce nouveau DTU concernera aussi bien les locaux dont un système de ventilation mécanique sera ponctuellement associé à un système d’appoint pour les rafraîchir pendant les saisons estivales.

DTU 45.10 : quels sont les points cruciaux à retenir ?

Quelques recommandations et exigences sont à retenir concernant ce nouveau NF DTU 45.10.

Les exigences visant à éviter les risques d’affaissement du matériau

Principalement, pour les combles aménagés, il faut impérativement poser un isolant rigide ou semi-rigide en pieds droits et rampants. L’objectif est d’anticiper tout risque d’affaissement de l’isolant au fil du temps.

Concrètement, la performance du matériau sera inhérente à son coefficient lambda ou sa conductivité thermique. Celui-ci doit être au minimum inférieur ou égal à 36 mW/(m.K) si entre chevrons ou fermettes. Ce coefficient sera idéalement inférieur ou égal à 38 mW/(m.K)  sous les chevrons ou sous les fermettes. Ce qui veut dire que les isolants souples n’ont rien à faire dans les combles aménagés. Par contre, ils conviennent parfaitement pour l’isolation des planchers des combles non aménagés.

La nécessité d’utiliser systématiquement un pare-vapeur

Le NF DTU 45.11 aborde dans son paragraphe 5.2 les moyens de gérer efficacement le transfert des vapeurs au sein des ouvrages, avec des exemples concrets à l’appui. Certains cas de figure traitent en l’occurrence le cas des planchers de faux combles. On y évoque le cas des parois en rampants. Pour le cas des combles aménagés, on y aborde les pieds-droits.

Le pare-vapeur étant indispensable pour bloquer le cheminement des vapeurs d’eau au travers des parois de la structure, le DTU 45.10 exige désormais son installation aussi bien en combles perdus qu’aménagés. Ceci vise à empêcher les vapeurs de stagner et à éviter ainsi la dégradation de la charpente, due à un excès d’humidité. Afin de normaliser la pose du pare-vapeur, le DTU détaille toutes les dispositions à prendre et fournit de nombreuses indications visant à la simplifier.

Pour conclure

Ne se limitant pas à la seule la mise en œuvre des laines minérales manufacturées en format panneaux ou rouleaux pour l’isolation des combles, le NF DTU 45.10 traite également d’autres points cruciaux. Il aborde ainsi les conduits de fumées ou de canalisations, la trappe d’accès etc. Pour en savoir davantage sur l’isolation des combles perdus par soufflage de laine minérale ou de ouate de cellulose, nous vous invitons à vous procurer le document de référence, le NF DTU 45.11 dont la publication a eu lieu en mars 2020.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top