fbpx skip to Main Content

Pont thermique sur plancher : comment résoudre ce problème d’isolation thermique ?

Pont Thermique Sur Plancher : Comment Résoudre Ce Problème D’isolation Thermique ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Comme pour toutes les parois de la structure, le sol ou le plancher doit faire l’objet d’une bonne isolation pour contrer les pertes de chaleur, mais des défauts d’assemblage peuvent entraîner ce qu’on appelle un pont thermique. Pour l’isolation thermique du sol, les options en termes de matériaux sont nombreuses, à l’instar du panneau isolant à placer sous le revêtement.

Vous pouvez aussi choisir des matériaux à fortes qualités thermiques, dotés d’une conductivité accrue, assortie d’une excellente résistance à l’humidité. Les professionnels optent souvent pour la laine de roche ou le polystyrène pour isoler le plancher. D’autres alternatives comme le polyuréthane, à la fois apte à garantir une performance acoustique que thermique, ou la fibre de bois s’avèrent d’excellents choix. Si malgré des matériaux choisis sur le volet, vous êtes confrontés à des problèmes de pont thermique du plancher, voici comment les résoudre.

Rappel sur la définition du pont thermique

Le pont thermique se produit à une zone déterminée de l’enveloppe du bâti, par où la résistance thermique, généralement uniforme, subit une modification sensible. En cause, l’absence ou une réduction de l’isolation thermique à cet endroit. À part les déperditions thermiques générées par la présence d’un pont thermique, que ce soit au niveau du plancher, du mur ou d’autres parois de la structure, des risques de condensations s’ajoutent aux dégâts.

À noter que la quantification des déperditions de chaleur engendrées par les ponts thermiques linéaires est notée par le coefficient linéique Ψ qui s’exprime en W/(m.K) ou Watt par mètre et par Kelvin. En outre, le pont thermique peut être, soit de liaisons, soit intégré. Pour ce dernier cas de figure, il se manifeste sur la surface d’une paroi quand l’isolation thermique intègre une discontinuité ou subit des dégradations. L’impact des ponts thermiques est à inclure dans le calcul de la résistance R, mais également dans le coefficient de transmission thermique U.


Comment traiter le pont thermique du plancher ?

Éradiquer le pont thermique au niveau du plancher bas

Parce que l’isolation en sous-face du plancher bas peut présenter une discontinuité d’isolation avec celle du mur, le plancher bas peut être assujetti au pont thermique. Afin d’y remédier, on peut envisager l’installation d’une chape flottante, et la combiner avec une isolation en dessous et autour de la chape. L’autre possibilité consiste à la pose d’un rupteur de pont thermique, comme ce qui se fait pour le plancher intermédiaire.

Traiter le pont thermique du plancher intermédiaire

Quand le procédé d’isolation thermique par l’intérieur ou ITI présente un point faible, le pont thermique survient également au niveau des planchers bas. Cela se manifeste par l’évacuation de la chaleur vers l’extérieur, laquelle va passer par le plancher. Là encore, les rupteurs de pont thermique restent une solution efficace. Néanmoins, au lieu des hourdis périphériques, on utilise des éléments isolants.

Pour rappel, un rupteur de pont thermique est un système isolant, conçu à partir du polystyrène expansé, et que l’on va insérer dans la liaison à l’intersection du plancher et du mur. Il existe aujourd’hui des nouvelles générations de rupteurs thermiques, aptes à traiter le confort acoustique des planchers haut sous combles ou des planchers intermédiaires. Par ailleurs, un rupteur thermique peut aussi consister en des planelles isolantes, toutefois moins efficaces.

En finir avec les ponts thermiques du plancher haut

Pour traiter les déperditions linéiques en toiture-terrasse, il est aussi d’usage d’utiliser des rupteurs de ponts thermiques. Ces derniers conviennent ainsi à tous les types d’isolation du plancher, qu’il soit bas, intermédiaire ou haut, mais ne s’adaptent pas dans les zones sismiques.

Traiter un pont thermique au niveau du plancher sans rupteur de pont thermique

Les planelles, à placer en about de dalle du plancher, sont intéressantes pour corriger des ponts thermiques sur des maçonneries performantes, en isolation thermique par l’intérieur. Pouvant remplacer les rupteurs thermiques, elles garantissent une réduction des ponts thermiques au droit d’un plancher intermédiaire, qu’il s’agisse d’une pré-dalle, de hourdis terre cuite ou coffrant léger. D’ailleurs, les industriels proposent des solutions similaires pour traiter le pont thermique du plancher bas.

Elles conviennent ainsi pour le vide sanitaire doté de hourdis isolant sous chape ou seul, ou pour la dalle portée sur terre-plein. Permettant de répondre aux exigences de la RT 2012, les planelles n’impactent pas la technique de pose du plancher, et s’avèrent d’un grand intérêt en zone sismique, pour augmenter les sections de ferraillage. Elles conviennent à tous types de planchers et sont plus faciles à installer que les rupteurs thermiques. Toutefois, leur matériau doit être le même que celui de la maçonnerie.

Pour conclure

À destination du plancher bas et aux constructions sur vide sanitaire, il existe des systèmes complets et innovants visant à traiter le pont thermique, en périphérie comme en sous-face du plancher, les jonctions horizontales comme les verticales. Ce, en amont de l’amélioration des performances thermiques de l’entrevous.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top