skip to Main Content

Une isolation thermique pour un confort intérieur en toute saison

Une Isolation Thermique Pour Un Confort Intérieur En Toute Saison

    À l’échelle planétaire, l’isolation thermique des logements constitue une méthode indispensable permettant d’atteindre les visions mondiales relatives à la protection de l’environnement, la réduction de l’émanation de gaz à effets de serre, afin de limiter ses impacts néfastes sur la planète. À l’échelle individuelle, elle permet de stabiliser la température de l’air à l’intérieur du bâtiment, à la valeur qui convient et quelle que soit la saison. Autrement dit, c’est elle qui assure en grande partie l’obtention d’un confort thermique intérieur bien que d’autres facteurs y contribuent, surtout en été. Afin de limiter les surchauffes en été, pouvant entraîner l’inconfort, on doit agir sur la proportion de surfaces vitrées constituant les murs de la maison et sur l’évacuation de l’air chaud pendant la nuit.

    Le confort d’hiver

    Pendant la saison hivernale, le corps humain est sensible à un écart de température, même de quelques degrés. Cela rend mal à l’aise ou donne une sensation d’inconfort.

    Or, un bon isolant par sa résistance thermique élevée fait barrière au passage de l’air froid de l’extérieur vers l’intérieur. Pour une maison non isolée, les parois (murs et fenêtres) en contact avec l’extérieur restent froides même si l’air intérieur est chauffé par un radiateur. Cette différence de température entraîne une sensation d’inconfort qu’on désigne par « effet de paroi froide ». Une bonne isolation supprime donc cette sensation.

    Le confort d’été

    Durant la saison d’été, le phénomène inverse est constaté. Une isolation thermique réussie des parois grâce à l’utilisation d’isolants efficaces et une pose de qualité, garantissent l’existence de la fraîcheur sans avoir besoin d’un climatiseur. La sensation de paroi chaude est supprimée.

    Par ailleurs, une bonne orientation des fenêtres (vers le sud), une évacuation de l’air chaud  pendant la nuit, une surface vitrée ne dépassant pas le ¼ de la surface totale, une forme appropriée des fenêtres de toit (chien-assis) permettent d’optimiser le confort d’hiver.

     

    3 truc devis

    * champs obligatoires

     

    Back To Top