fbpx skip to Main Content

La pose d’une isolation thermique extérieure

La Pose D’une Isolation Thermique Extérieure

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

La pose du rail de départ ainsi que celle des chevilles constitue le socle d’une isolation thermique extérieure. Connue sous le sigle ITE, celle-ci est l’alternative privilégiée des particuliers lorsqu’ils souhaitent bénéficier d’un meilleur confort thermique. Une ITE génère davantage d’économie d’énergie. Encadrée par un cahier des charges strict. Notamment avec l’entrée en vigueur de la réglementation environnementale ou RE 2020. Elle se révèle ainsi être une solution de premier choix en termes d’amélioration des performances énergétiques.

Les objectifs visés par l’isolation thermique extérieure

Désignant les techniques à mettre en œuvre pour l’isolation de la façade, une ITE s’effectue par la pose d’un isolant que l’on va recouvrir d’un revêtement de finition de type enduit de façade ou bardage. D’autres options possibles sont la vêture et le vêtage. L’isolation par l’extérieur vise plusieurs objectifs dont la suppression des ponts thermiques, sources des déperditions de chaleur, la rénovation de la façade afin de lui conférer un aspect plus moderne. Avec ce choix d’isolation, les occupants ne subissent pas les impacts des températures extérieures.

Les techniques de pose d’une isolation thermique par l’extérieur

L’isolant peut être posé de différentes manières dans le contexte d’une ITE. L’isolation des murs de la façade peut se faire par projection d’enduit et par fixation de panneaux rigides isolants. Pour cette deuxième solution, 3 méthodes sont envisageables.

La pose collée

On colle l’isolant, soit par plots, soit par bandes (boudins) au mur existant plan et nu (sans revêtement). Un mur revêtu nécessite de fait un décapage. C’est le graphite gris et le polystyrène expansé blanc qui sont généralement utilisés dans ce contexte de pose d’isolation thermique extérieure. L’installation tient en place grâce à un profilé mis au bas du système, vissé dans le mur.

La pose calée chevillée

L’isolant calé chevillé n’a pas nécessairement besoin de support plan et non revêtu. En outre, il est possible d’utiliser une large variété de matériaux isolants. Celui choisi sera calé à l’aide de plots de colle pour être immobilisé au moyen de chevilles à expansion à visser ou à frapper.

Les mouvements engendrés par la dilatation de couches, les vibrations et les défauts de planéité seront minimisés par les plots de colle. L’atout de cette technique d’isolation thermique extérieure est indéniablement cette compatibilité avec un support irrégulier ou doté d’un revêtement.

La fixation sur rails

Cette technique de fixation mécanique sur profilés convient particulièrement en rénovation et a besoin d’un support revêtu et plane. On fixe l’isolant sur des rails de manière verticale ou horizontale. Les rails sont apposés sur le support. Ici, il n’est généralement pas possible d’utiliser d’autres isolants que le polystyrène expansé blanc.

Isolation thermique extérieure : comment installer le rail de départ ?

Afin que l’ITE tienne et soit efficace et pour que les matériaux se stabilisent et adhèrent correctement, il convient en premier lieu de boucher les trous sans quoi, la fixation des chevilles de l’isolation n’est possible. Un nettoyage de la surface au jet d’eau haute pression peut s’avérer indispensable.

Respecter une certaine hauteur

La pose d’une isolation thermique extérieure est régie et réglementée par le cahier des Prescriptions Techniques, le CP3035. D’après celui-ci, c’est la nature du terrain qui détermine la hauteur du rail de départ. Par exemple, on peut partir à 2 cm du sol si le terrain est en dur ou en béton, évitant ainsi les d’éclabousser d’eau de pluie les matériaux. Les profilés peuvent être en aluminium ou en acier galvanisé. En cas de gazon ou de terre, on peut mettre le rail de départ à 15 cm du sol. Il n’est pas exclu de mettre le système au ras du sol si des plinthes ont été installés.

Comment procéder à l’installation du rail pour une isolation thermique extérieure ?

L’idéal est d’implanter le rail de manière horizontale. On procède au traçage en premier lieu, puis on fixe le rail avec des chevilles qui doivent bien sûr s’adapter au support. Un espacement de 30 cm est à respecter entre les chevilles. Des coupes dans les angles sont à effectuer et un écart d’au moins 2 mm entre 2 rails est aussi à observer.

On pose l’isolant avant de cheviller l’isolation. Le chevillage est l’opération par laquelle on enfonce les attaches à travers le matériau d’isolation jusqu’ à atteindre la maçonnerie. Il ne reste plus qu’à appliquer la finition. Enfin, il est à noter que les points singuliers comme l’encadrement des baies et des ouvertures sont à soigner dans le cadre d’une isolation par l’extérieur. Il les soubassements, les points de jonction façade/refend, façade/toiture etc.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top