fbpx skip to Main Content

Isolation thermique d’un toit-terrasse : tout ce qu’il faut savoir

Isolation Thermique D’un Toit-terrasse : Tout Ce Qu’il Faut Savoir

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Au même titre que tout type de toit, bien isoler sa toiture-terrasse nécessite une parfaite isolation. Avant de commencer les travaux, il est très important de connaître les diverses techniques possibles.

L’isolation adéquate d’un toit-terrasse contribue à diminuer les nuisances sonores et à bénéficier d’un confort thermique accrue. Quels sont les principaux techniques pour sa réalisation, quels matériaux utilisés et combien ça coûte ? Cet article vous apporte toutes les réponses !

Isolation d’un toit-terrasse par l’extérieur 

Contrairement à l’isolation des combles, celle d’un toit-terrasse est généralement réalisée par l’extérieur. En effet, ce type de toiture est constitué des éléments empêchant l’intervention par l’intérieur :

  • revêtement et protection de l’étanchéité ;
  • élément porteur ;
  • support.

L’isolation de la toiture doit protéger l’élément porteur des variations de température et surtout du soleil. Plusieurs façons de procéder existent. L’isolation inversée et conventionnelle sont les plus utilisés. Lorsqu’on veut profiter de son toit, on peut également pratiquer l’isolation végétale.


Différentes manières d’isoler un toit-terrasse

Mode conventionnelle

Nommée également toiture chaude, l’isolation conventionnelle est la solution la plus conseillée et la plus pratiquée. Cette méthode consiste à placer une couche d’isolant entre le pare-vapeur posé sur le support et la membrane d’étanchéité. Ainsi, elle empêche la condensation de la vapeur dans les plafonds et les murs. Elle utilise des isolants en rouleaux ou sous forme de panneaux.

Cette formule fournit d’excellentes performances et permet une meilleure protection de l’isolant pendant plus longtemps. Son entretien est plus aisé et le lestage n’est pas nécessaire.

L’isolation inversée 

Cette démarche réclame l’installation d’un isolant sur le revêtement d’étanchéité. Ce système est conseillé si la membrane d’étanchéité est encore en bon état ou intact. Il se révèle moins coûteuse et plus rapide à réaliser.

Technique d’isolation végétale 

Ce procédé est beaucoup plus écologique et esthétique. Pour assurer l’étanchéité de la toiture, il faut placer un isolant drainant en dessous d’une couche filtrante. Un tapis de végétaux sera disposé sur le toit pour parfaire l’isolation.  

En plus de son aspect très séduisant, cette technique a l’avantage de mieux amortir le flux de l’eau en lui permettant de s’écouler plus lentement. Elle renouvelle également l’air grâce aux plantes qui dégagent du CO2.

Matériau utilisé et entretien pour l’isolation d’un toit-terrasse

Le type d’isolant utilisé pour un toit-terrasse doit être d’une grande robustesse, ce qui limite le choix : mousse polyuréthane, phénolique, panneaux de liège, en verre cellulaire ou encore laine de roche. Les polystyrènes extrudés sont les plus souvent employés pour l’isolation inversée. Ils résistent aux intempéries et aux chocs mécaniques.

L’entretien d’une toiture-terrasse est confié à un professionnel. Il consiste essentiellement à nettoyer les mousses et à vérifier les arrivées d’eau. Dans l’idéal, il devrait se faire une fois par an dans le but de vérifier son état et réaliser les colmatages et réparations si besoin.

Les avantages de l’isolation d’un toit-terrasse  

Une des principaux avantage de l’isolation d’un toit-terrasse est qu’elle limite les pertes d’énergie. Elle permet d’empêcher jusqu’à 30 % de déperdition de chaleur au sein de l’habitat. Ce point est non négligeable pour faire des économies sur la facture énergétique. 

De plus, une bonne isolation garantit un meilleur cadre de vie. Elle offre une protection contre les bruits extérieurs et améliore le confort thermique aussi bien en hiver qu’en été. 

Un autre privilège d’isoler le toit-terrasse est que cela réduit les risques de fuites d’eau en cas d’intempéries. Cette technique va également augmenter la valeur du logement lors d’une éventuelle revente.

Les inconvénients de l’isolation d’un toit-terrasse  

L’isolation d’un toit-terrasse ne présente pas d’inconvénient en tant que tel. Cependant, les techniques citées plus haut possède des incommodités dont il faut prendre en compte avant de faire son choix. 

Par exemple, contrairement à la technique inversée, la méthode conventionnelle ne peut pas être réalisée en temps de pluie. La membrane d’étanchéité peut également se ramollir avec le temps si l’isolant dure plus longtemps. Ce procédé demande un temps d’installation plus long avec un prix plus élevé.

Malgré son coût abordable et ses nombreux atouts, l’isolation inversée n’est pas protégée de l’humidité et dure moins par rapport au système conventionnel.

Quant à la solution végétale, elle sollicite une isolation supplémentaire pour limiter les déperditions de chaleur et remplir précisément son rôle en termes d’économie d’énergie. Cette formule est la plus onéreuse parmi les trois techniques courants.

Prix d’une isolation toit-terrasse

Pour déterminer le tarif de l’isolation d’une toiture-terrasse, il faut considérer plusieurs éléments. Notamment la solution d’isolation : conventionnelle, inversée ou végétale. La différence d’une prestation à une autre peut également se présenter au niveau du revêtement au sol ainsi que celui de l’étanchéité. 

Le coût final peut alors se révéler très variable surtout avec l’ajout des produits optés pour l’accroche et les finitions. Au moyen, le prix de l’isolation de la toiture-terrasse fluctue de 4 500 à 7 000 euros pour 100 m². Selon la technique et le choix des matériaux choisi, il faut compter une moyenne de 30 à 110 euros

Cet investissement peut paraître assez important, mais il est apaisé par la multitude des aides comme la Prime Énergie ainsi que les économies d’énergie réalisées.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top