fbpx skip to Main Content

L’isolation thermique du plafond avec faible épaisseur : quelle solution ?

L’isolation Thermique Du Plafond Avec Faible épaisseur : Quelle Solution ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Que ce soit pour le plafond, ou l’isolation des murs intérieurs, l’isolation thermique à faible épaisseur se révèle utile lorsqu’il est question de gagner de l’espace. C’est le cas notamment quand on doit faire face à la problématique spécifique induite par une isolation par l’intérieur. Mais trouver des isolants capables de répondre à ce besoin s’annonce la plupart du temps compliqué.

Dans le cas où on perd quand même de l’espace habitable, la question est de savoir si les économies énergétiques réalisées vont pouvoir le compenser et si l’isolant mis en place pourra supprimer efficacement les ponts thermiques. Dans ce dossier, on vous livre des conseils en isolation thermique et des exemples d’isolants permettant de réaliser une isolation thermique du plafond avec une faible épaisseur.

Isolation thermique du plafond à faible épaisseur : des caractéristiques supérieures d’isolants indispensables

Les solutions d’isolation thermique à faible épaisseur s’imposent quand on veut réduire l’épaisseur d’isolant à mettre en œuvre tout en s’assurant d’avoir une bonne performance thermique. Mais pour être efficaces, les matériaux doivent disposer de caractéristiques dépassant, ou du moins équivalentes à celles offertes par les isolants classiques disponibles sur le marché.

Le PIV : matériau idéal pour l’isolation thermique du plafond avec une faible épaisseur

Sans vraiment être une innovation en termes d’isolation, les PIV ou panneaux isolants sous vide font partie des isolants nouvelle génération. Ils se composent d’un noyau nanoporeux en silice sur lequel vient s’entourer une membrane multicouche. C’est l’une d’entre elles, souvent en aluminium, qui est mise sous vide. Grâce à leur processus de fabrication, ces isolants ne sont pas conducteurs de chaleur.


Les panneaux isolants sous vide doivent leurs performances thermiques exceptionnelles à leur conductivité thermique quasi nulle. En effet, leur indice lambda oscille généralement entre 0.0042 et 0.0050 W/m.K. D’autre part, ils peuvent représenter jusqu’à 10 % de gain de place. Concrètement, un PIV de 1 cm d’épaisseur équivaut à du polystyrène expansé de 6 cm. Il détient également les mêmes performances que 9 cm de laine minérale.

Les points faibles des PIV

Malgré les points forts avancés, les PIV ont toutefois quelques inconvénients. Ils sont peu écologiques, résistent mal aux chocs. Par ailleurs, ils deviennent moins isolants lorsqu’ils sont percés ou ne sont pas correctement posés. Cependant, ces isolants ont une tenue correcte contre les compressions quand ils sont posés. L’usage d’un pare-vapeur peut être utile afin de pallier leur manque de perméabilité aux vapeurs. Enfin, la découpe impossible oblige de facto à recourir à des isolants sur mesure.

L’isolation thermique du plafond avec une faible épaisseur avec Hybris

Le fabricant Actis a conçu cet isolant alvéolaire rigide avec une structure bien spécifique. Disponible en une variété d’épaisseurs, Hybris se dote de plusieurs lames d’air au sein de sa mousse, lesquelles sont intercalées de films réflecteurs. Grâce à cette technologie, les performances thermiques de l’isolant sont accrues et piège davantage l’air au milieu des membranes.

On peut facilement assurer l’isolation thermique du plafond avec une faible épaisseur. Pour 50 mm de cet isolant, on a une conductivité thermique de 0,033 W/m.K. La résistance thermique est dans ce cas de 1,50 m2.K/W. Outre le plafond ou le faux plafond, cet isolant peut être installé en cloisons distributives. On le glisse entre les rails de l’ossature métallique. Posé entre deux plaques de plâtre, ce dispositif réduit jusqu’à 27,2 décibels sur le plan phonique.

Isoler le plafond avec une faible épaisseur avec Slimisol

Cet isolant signé Siniat est un isolant sous vide doté d’une microporosité. De mise en œuvre facile, on le fixe avec une colle accompagnant le produit. On a ainsi un parement contre l’isolant dépourvu de lame d’air. Ce qui rend le matériau apte à équiper les bâtiments recevant du public. Fabriqué dans l’optique de lever les freins au recours à l’isolation thermique par l’intérieur, il a été moulé par Siniat, qui l’a ensuite conditionné dans une enveloppe imperméable.

On peut effectuer l’isolation thermique du plafond avec seulement 4 cm de ce produit. Cette épaisseur offre une résistance thermique de 6,61. Ce qui équivaut à 20 cm de laine de verre. Une performance permettant de se conformer à l’ancien Crédit d’impôt. Un autre atout de ce système est la présence d’un panneau de protection permettant au matériau de ne pas craindre les percements.

Isoler à faible épaisseur avec IsoVIP

Cette solution conçue par Isover tient son nom de Vacuum insulation panel. Autrement dit, nous avons aussi affaire à un panneau isolant sous vide. À base de silice inerte, IsoVIP est peu conducteur. On peut ainsi s’en servir pour l’isolation thermique du plafond avec une épaisseur faible de seulement 3 cm. Suivant l’épaisseur, son efficacité thermique R va de 4.25 à 8.15 m².K/W ou bien de 4.55 à 8.8 m2.K/W là où on doit avoir 12 cm d’épaisseur pour obtenir des performances égales.

Grâce aux PIV, l’isolation thermique des habitations de surface réduite est rendue plus simple. Et pour cause, il faut pas moins de 14 cm si les isolants mis en œuvre sont des laines minérales. C’est aussi le cas de la fibre de bois et l’ouate de cellulose. En termes d’isolation phonique, il y a encore peu d’études portant sur ces isolants. Cependant, ils disposent d’une capacité correcte de réduction de bruits.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top