skip to Main Content

L’isolation thermique du grenier

L’isolation Thermique Du Grenier

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’isolation thermique d’un grenier est loin d’être superflue. Souvent et à tort, les propriétaires se focalisent uniquement sur les pièces habitées lors des travaux d’isolation ou des travaux de rénovation. Pourtant, isoler les pièces moins fréquentées comme le grenier est même une des meilleures précautions à prendre en termes d’isolation. Ce, dans la mesure où l’évacuation de la chaleur se fait du bas vers le haut. 

Cette pratique peut vous permettre des économies d’énergie entre 25 et 30%, ce qui va se traduire sur une base annuelle par une économie de plusieurs centaines d’euros. Dans cet article, suivez nos méthodes pour isoler efficacement votre grenier.

A quoi sert l’isolation thermique du grenier ?

L’isolation du grenier permet de retenir la fraîcheur en été et de garder une chaleur ambiante durant les périodes hivernales. En améliorant de cette façon le climat intérieur des pièces en-dessous, l’habitat sera beaucoup plus agréable à vivre puisque les pertes de chaleur à travers le grenier seront totalement supprimées.

En isolant son grenier, un foyer est sûr de faire un investissement à long terme et épargne annuellement environ 800 à  1000 m3 de gaz naturel. Même si le coût de la pose peut être un peu élevé, faire appel à un professionnel vaut largement la peine car le fonds investi pourra être récupéré très rapidement et vous avez la possibilité de prétendre à de nombreuses aides financières.


Il est possible d’isoler le grenier par le toit ou le plancher des combles mais la méthode d’isolation va surtout dépendre de la situation.

Quand isoler le grenier par la toiture ?

On isolera le grenier par la toiture si l’on a comme projet de le transformer en pièce de stockage ou en pièce de vie. L’opération sera plus délicate car cette partie-là de la maison n’est pas souvent facile à isoler, du moins de façon très correcte.  Gardez toujours à l’esprit que les fissures et les fentes aussi minimes soient-elles, sont absolument à éviter au risque d’engendrer des ponts thermiques. Du coup, prenez soin de bien lier les isolants et si nécessaire d’injecter de l’écume isolante dans les endroits où l’isolation n’est pas possible.

Il vaut mieux avoir 2 couches de 10 cm en l’occurrence au lieu d’une couche d’isolation de 20 cm. Les placer en croisé est aussi une bonne façon de supprimer les déperditions thermiques.

Si la toiture est inclinée, il vaut mieux procéder par l’isolation en couvertures qui sont alors à couper sur mesure et à mettre entre les poutres. L’épaisseur de l’isolant ne doit pas être inférieure à 20 cm. Si besoin, n’hésitez pas à prolonger les poutres avec des lattes de bois pour bien fixer l’isolant.

Quand et comment isoler un grenier par le sol ou les planchers ?

L’isolation d’un grenier par le sol ou les planchers est intéressante pour un comble non aménagé. En effet, tout le monde s’accordera à dire qu’il serait inutile qu’on isole des combles perdus. On risque alors de chauffer cet espace pour rien. L’isolation par le sol est aussi préconisée quand la toiture n’a pas encore été isolée. L’intérêt d’isoler le sol du grenier est de réduire considérablement le volume à chauffer puisque, comme la pièce ne sera pas habitée, elle ne fait plus partie du volume à couvrir. Par contre, si cet espace reste aménageable,  isoler la toiture et les sols en même temps vous permettra d’avoir une parfaite isolation autant sur le plan acoustique que thermique.

Les différentes techniques

La méthode d’isolation par le sol peut se faire de différentes manières mais sera en fonction de plusieurs critères  à savoir le type de plancher (en bois ou béton), mais surtout s’il doit rester accessible par la suite.

Dans le cas d’un sol massif comme le béton

On aura recours à des panneaux d’isolation pour laisser la pièce praticable et éventuellement disponible pour les stockages. En effet, plus solide que les autres matériaux traditionnels, les panneaux supportent mieux les charges. Le PUR pulvérisé appliqué en couche mince peut aussi être une bonne alternative.

Si le sol est constitué de bois

Vous pouvez opter pour des isolants de type laine minérale à souffler ou à placer sous forme de couverture, comme de la laine de verre ou de la laine de roche.

L’isolation sera plus performante si après l’installation d’une couche d’isolant entre les poutres du grenier, vous la doublez avec une seconde couche. N’omettez pas de placer un pare-vapeur avant la première couche. Ceci évitera que l’isolant ne se tasse avec le temps.

Isolation d’un grenier : le choix de l’isolant

Dans le choix de l’isolant, l’épaisseur compte énormément. mais elle doit être associée à la résistance thermique de l’isolant. Par ailleurs, l’aspect écologique et acoustique sont également à considérer.

Pour le grenier, c’est difficile de se prononcer quant à l’épaisseur idéale d’isolant. Et pour cause, chaque chantier est unique. Cela va donc dépendre majoritairement du type d’isolant que vous comptez utiliser. Mais également, de l’espace disponible.

Les isolants pour le grenier

Toutefois, en règle générale, il y a des isolants qui ont fait leur preuve en termes d’isolation du grenier. Ce sont souvent ceux à recommander pour ce type d’opération.

Les laines minérales

La laine de roche et la laine de verre sont les plus souvent citées. L’épaisseur des laines minérales ne doit pas être inférieure à 20 cm. Les laines végétales ou animales comme la laine de mouton sont aussi de bonnes alternatives. Elles offrent les mêmes performances avec l’avantage de ne pas être irritantes.

Les isolants à éviter

Ce qu’il convient d’éviter à tout prix dans le grenier en raison de leur épaisseur insuffisante  sont les isolants minces. Cette manque d’épaisseur nuit à leur inefficacité.

L’épaisseur de l’isolant : un facteur de choix important

A partir du moment où vous n’allez pas vous servir de cette pièce, le mieux est d’installer une large épaisseur d’isolant. Ce qui va encore décupler votre performance énergétique et profiter à toute la maison. Quoi qu’il en soit, dites-vous bien que plus l’isolant est épais, plus il aura d’excellentes performances. Aussi, si l’espace le permet, n’hésitez pas à les combiner entre eux, quitte à avoir une surépaisseur.

Le bruit qu’une pluie battante peut engendrer, notamment, sur une toiture plate avec un isolant en plaque mérite d’être abordé. Dans ce cas, on y remédie en y rajoutant de la laine de verre et/ou de laine de roche. D’un autre côté, la ouate de cellulose est aussi un isolant très prisé. Son côté écologique et son excellente capacité isolante sont les raisons à cela.

 

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top