fbpx skip to Main Content

Isolation des conduites et accessoires : quel isolant pour tuyau choisir ?

Isolation Des Conduites Et Accessoires : Quel Isolant Pour Tuyau Choisir ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Pour l’installation de chauffage (tuyau d’eau chaude sanitaire) ou de refroidissement, le calorifugeage du tuyau avec un bon isolant est essentielle pour sa performance thermique En effet, le calorifugeage qui doit se conformer à la réglementation PEB s’avère être la mesure la plus rentable en termes d’efficacité énergétique.

S’effectuant à un prix raisonnable, cette opération est surtout à privilégier si l’installation se trouve dans un local non isolé ou peu utilisé. Ce sont les plus souvent des locaux communs, le grenier, la chaufferie, le garage ou si elle est installée à l’extérieur. Il en est de même si les tuyaux ont un large diamètre. Notons que l’isolation des installations de chauffage et de refroidissement ne doit jamais se faire au sein d’une même gaine ou d’un même tube.

Les avantages à isoler les conduites et les accessoires

Le calorifugeage des conduites et accessoires réduit les pertes thermiques d’une installation située dans un emplacement non chauffé ou refroidi. Dans le même temps, il réduit les apports internes. Par ailleurs, une telle opération optimise la régulation. Les résultats apportés par l’isolation thermique des canalisations sont d’ailleurs mieux constatés en cas de grandes boucles de distribution.

C’est également le cas lorsque le régime du chauffage est par exemple à 90/70°C ou à 7/12°C. Autrement dit, lorsque le système démarre avec des températures de départ relativement importantes ou basses pour le refroidissement. Parallèlement aux pertes thermiques réduites en fin de boucle, le calorifugeage aide aussi à réduire les inconforts thermiques. En refroidissement, l’isolation des installations limite au maximum les risques de condensation de l’air aussi bien sur les accessoires que les conduites.


Isolant pour tuyau : quels appareils thermiques et accessoires ont besoin d’un calorifugeage et avec quels matériaux ?

Parmi les appareils et les accessoires nécessitant d’être isolés, on retrouve les brides et les entretoises, les ballons de stockage, les échangeurs, les vannes, les corps de circulateurs. Pour isoler un tuyau, on privilégiera un isolant d’origine minérale aux matériaux isolants issus de la pétrochimie. Ce, en raison de leur énergie grise souvent importante. Même s’ils offrent une efficacité appréciable en tant qu’isolant pour tuyau.

Ainsi, parmi les plus connus, la laine minérale dont la performance thermique  λ = 0,038 W/m.K est très prisée. Le polystyrène extrudé est aussi envisageable comme isolant pour le tuyau, avec un λ = 0,035 W/m.K. Le polyéthylène se dote d’un λ = 0,040 W/m.K. La mousse élastomère a la même performance isolante que du polystyrène extrudé avec un λ = 0,035 W/m.K. Le coefficient lambda de la mousse phénolique est similaire à celui d’un manchon de la même matière,  λ = 0,022 W/m.K.

Isolation du tuyau : à chaque technique correspond un isolant

De manière générale, on isole les coudes et les conduites de chauffage avec un isolant en rouleaux à découper comme la laine de roche convient pour les conduites de chauffage. Mais ces installations s’isolent également au moyen de manchon préfabriqué, fendu dans le sens de la longueur. Ces derniers se munissent généralement d’un revêtement en PVC ou en feuille d’aluminium. L’utilisation des isolants synthétiques se destine davantage aux installations de refroidissement.

Mais on trouve aussi sur le commerce des tuyaux pré isolés. En ce qui concerne les corps des pompes ou des circulateurs et les vannes, on peut les rendre calorifuges à l’aide de coquilles isolantes amovibles. En outre, on peut aussi se servir de boitiers préfabriqués, commercialisés par les fournisseurs d’isolation technique ou les fournisseurs de vannes et de circulateurs.

Des caissons isolés ou des matelas d’isolation préfabriqués démontables qu’on appelle aussi « anorak » peuvent, entre autres, servir à isoler les circulateurs. Ce côté amovible rend possible une inspection visuelle en prévention. Il est toutefois à souligner que l’isolation ne doit en aucun cas se faire au niveau de la partie moteur, sous peine d’une surélévation de la température.

Pour les raccords difficiles d’accès à cause d’un éventuel encombrement ou pour une tout autre raison, il faut un isolant plus performant pour calorifuger le tuyau. On peut aussi par exemple recourir aux rubans adhésifs isolants conçus à partir de matériaux synthétiques. Toutefois, avec leur faible épaisseur, un isolant synthétique est à enrouler plusieurs fois autour du tuyau si l’on veut garantir l’efficacité de son isolation thermique.

Les points de vigilance à considérer lors de la pose d’un isolant pour tuyau

On doit laisser un certain espace entre les tuyaux de sorte à rendre aisée leur isolation. Il convient aussi de veiller à poser des protections mécaniques anti-animales. Effectivement, les oiseaux pourraient éventuellement s’attaquer aux tuyaux avec leur bec. Par ailleurs, nous recommandons l’application d’une peinture anti UV pour protéger les sections exposées aux rayons solaires.

Lors de l’installation, il faut veiller à assurer une isolation continue. La plupart du temps, les manchons préfabriqués s’équipent d’une bande de recouvrement. On termine idéalement les jointures entre les manchons avec une bande en aluminium. Une étanchéité à l’air de l’isolation évite les condensations.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top