skip to Main Content

Chauffage domestique : comparatif des technologies anciennes et modernes

Chauffage Domestique : Comparatif Des Technologies Anciennes Et Modernes

    Disposer d’un comparatif sur les équipements de chauffage constitue un avantage certain. En effet, toute l’industrie est aujourd’hui dans une phase de nouvelles orientations pour une utilisation plus équilibrée de ces ressources énergétiques. Le secteur du chauffage domestique n’y échappe pas, mais ne compromet en rien la recherche du confort optimal pour chaque foyer. Une bonne liste d’équipements est aujourd’hui en compétition auprès des ménages. Leurs avantages et leurs points faibles nécessitent de devoir réfléchir par deux fois sur leur usage. Parmi les multitudes d’offres, en termes de source d’énergie pour leur fonctionnement et d’ancienneté, 3 catégories de chauffage émergent du lot : le chauffage à l’énergie fossile, le chauffage à bois et les pompes à chaleur ou PAC.

    Le chauffage à l’énergie fossile : toujours omniprésent

    La transition vers les énergies renouvelables est bien en marche même si, à la différence des énergies fossiles à leurs premières heures, leur démocratisation est encore poussive. Que ce soit dans l’industrie auto ou dans le chauffage domestique, l’utilisation des combustibles fossiles est encore majoritaire. Parce que pour l’heure, leur efficacité énergétique est encore incomparable. Si l’électricité est en grande partie, utilisée pour optimiser le confort climatique du foyer, le fioul et le gaz sont encore assez incontournables.

    • Le chauffage au fioul n’a pas particulièrement la côte auprès des écologistes. Malgré le fait qu’il apporte un excellent rendement de chauffage en fournissant de la chaleur pour de grandes surfaces et de l’eau chaude en abondance, la hausse incessante des prix des carburants ainsi qu’un marché très propice aux spéculations le rendent peu à peu inintéressant.
    • Si la chaudière à condensation est une alternative économique et le gaz naturel plus écologique, la disponibilité de cette autre matière, surtout en termes de prix, est aussi incertaine sur le long terme.
    • Quant au chauffage électrique, il demeure cher et demande de l’astuce pour garantir l’homogénéité de la distribution thermique.

    Le chauffage au bois : une alternative écologique

    Revenir à la douce chaleur des cheminées à bois est une solution bien attrayante. En effet, bien que la demande reste encore assez faible, le bois de chauffe est avant tout une matière très disponible. A cela s’ajoutent, un coût relativement faible et le fait d’être un système qui apporte de l’authenticité au décor intérieur. La chaudière à bois, à pellets ou à granulés, offrent les mêmes niveaux de confort. De plus, leurs combustibles sont en passe de devenir de plus en plus disponibles dans les prochaines années. Mais surtout, les chauffages au bois sont des systèmes reconnus pour être écologiques.

    Mais en empruntant cette voie des protecteurs de l’environnement, l’on se heurte néanmoins à quelques soucis d’ordre technique. D’abord, stocker du bois surtout durant les périodes hivernales peut être contraignant, à moins d’avoir une place prévue à cet effet. Les appareils de chauffage au bois ont aussi une autonomie réduite, ce qui contraint à recharger fréquemment (problème résolu avec les poêles à pellets automatiques). Mais par-dessus tout, les chaudières à bois et ses variantes sont encore caractérisés par un rendement faible, obligeant de les combiner avec d’autres dispositifs.

    Comparatif chauffage : la pompe à chaleur ou la technologie à l’œuvre

    La pompe à chaleur ou PAC est la star du moment, du moins chez ceux qui les connaissent assez pour les plébisciter. Il s’agit d’un dispositif qui « pompe » son énergie de la matière, à savoir : l’air, l’eau et la terre. Il existe donc des PAC aérothermique, hygrothermique et géothermique, à utiliser selon la disponibilité des ressources citées. Ce type d’appareillage sert à fournir de la chaleur et de l’eau chaude sans problème. Certains sont même capables de fonctionner à l’inverse, c’est-à-dire pour rafraîchir l’air intérieur en été. Sachant que les ressources précédemment citées sont intarissables (en fonction de leur disponibilité) et renouvelables, ce procédé réduit considérablement la facture énergétique.

    Mais la PAC constitue un gros investissement au départ. Elle demeure néanmoins amortissable grâce à de nombreux aides étatiques à leur achat et installation. La plupart des modèles d’aujourd’hui ont aussi besoin d’une ressource d’appoint (électrique) à certaines périodes où le froid est extrême. Les plus récentes se combinent avec des capteurs thermiques solaires. Elles s’avèrent être les plus performantes et les plus hautement écologiques (énergies doublement renouvelables).

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires
    Back To Top