fbpx skip to Main Content

Le textile recyclé : un isolant peu commun

Le Textile Recyclé : Un Isolant Peu Commun

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Afin de ne pas gaspiller les vêtements usagés, les industriels ont mis au point des techniques permettant de transformer le textile recyclé en isolant. Devenu courant pour l’isolation, ce matériau figure parmi ceux qui, de par leur nature, peuvent se targuer d’avoir un fort impact positif sur l’écosystème. Voici une vue d’ensemble sur cet isolant écolo.

Quelles sont les compositions de l’isolant en textile recyclé ?

Appelé aussi laine de coton, cet isolant se compose de textiles synthétiques comme l’acrylique, le polyamide et le polyester à hauteur de 15 %. Une bonne partie, 70%, est faite de coton. Cependant, sans liant, difficile d’obtenir un matelas laineux. D’où le fait que le polyester qui sert de liant peut occuper jusqu’à 25% des fibres végétales. Par ailleurs, on traite souvent l’isolant en textile recyclé avec du chlore, dans l’optique de lui donner une couleur blanche. Il prend ainsi l’aspect de coton vierge.

Dans la majorité des cas, ce type d’isolant reçoit d’autres traitements subsidiaires. Des traitements ignifugeants, antifongiques, insecticides et antistatiques sont les plus courants. Lorsqu’on vous propose un isolant en textile recyclé, prenez le temps d’en vérifier la composition. Avec ce matériau, vous pouvez aussi bien vous lancer dans l’isolation thermique que phonique de votre logement.

Pourquoi utiliser le textile recyclé comme isolant ?

Après le pétrole, c’est l’industrie du textile qui a le plus mauvais impact environnemental à l’échelle mondiale. On pointe notamment du doigt le taux énorme de CO2 qu’elle occasionne grâce à sa fabrication et à son transport. Quand on ne les porte plus, les vieux vêtements finissent dans les poubelles.


Mais les producteurs ont souhaité leur donner une seconde vie en les récupérant et en en faisant un produit social et solidaire. Cela s’appelle l’upcycling. Grâce aux technologies, il est ainsi désormais possible de transformer le textile recyclé, les vêtements trop abîmés pour être portés en isolant.

Quels sont les points forts et les points faibles du textile recyclé en tant qu’isolant ?

Il y a des avantages indéniables à isoler un bâtiment avec cet isolant biosourcé. En premier, les fibres textiles sont issues du recyclage et ont un bilan environnemental très favorable. Elles sont dotées de belles performances pour l’isolation acoustique. Durables avec une longévité d’au moins 30 ans, les textiles recyclés sont tout à fait indiqués pour l’isolation par l’intérieur. Attention toutefois car en dépit de l’absence d’émanations toxiques, ces matériaux sont classés E et sont très inflammables.

Un traitement ignifuge s’impose avant la mise en œuvre. La faible résistance du textile recyclé face aux rongeurs oblige également à le traiter. En termes d’isolation thermique, le confort d’été avec un isolant en textile recyclé laisse à désirer dans les maisons ossature bois. S’ajoute à cela la diversité des matières premières ayant tendance à limiter son efficacité thermique. Notez aussi la faible résistance à l’eau du coton recyclé.

Quelles performances peut-on attendre d’un isolant en textile recyclé ?

isolant textile recyclé

Si vous envisagez de choisir un isolant fait en textile recyclé, il faut savoir que sa conductivité thermique va dépendre des matériaux qui le constituent. Mais globalement, et conformément à sa fabrication et ses propriétés hygroscopiques, le coefficient lambda de la laine de coton fluctue entre 0.039 W/mK à 0.051 W/mK. Cependant, il est difficile de se prononcer sur son efficacité en raison de la variabilité de sa résistance thermique (de plus ou moins 10%).

À moins d’acheter des produits sous Avis Technique ou certifiés, on ne peut garantir cette dernière. Les certifications reprennent les éléments exigés par les normes européennes concernant les propriétés isolantes, les méthodes d’essai, etc. de l’isolant. Comme vu plus haut, si le textile recyclé est mis en œuvre au sein d’un bâtiment ayant une ossature en bois, le confort d’été n’est pas assuré.

Les différentes déclinaisons du conditionnement du textile recyclé

À l’instar de nombreux isolants écologiques ou des isolants métisse qui sont disponibles en vrac, existent en forme de panneaux ou de rouleaux, le textile recyclé est commercialisé sous plusieurs formats.

En vrac

Sous cette forme, il sert surtout à l’isolation des combles perdus, procurant une excellente performance en hiver comme en été. Le prix du textile recyclé en vrac est relativement accessible puisqu’il est de 25 euros/m² en moyenne. Cependant, pour un tarif encore moins cher, la ouate de cellulose permet d’atteindre une efficacité similaire.

Le textile recyclé en rouleau et panneau isolant

On se sert globalement de la laine de coton en panneaux textile pour isoler les murs par l’intérieur, mais aussi les rampants. Quand le choix entre les panneaux et les rouleaux s’avère compliqué, il faut savoir que vous devez vous référer à la densité indispensable pour l’isolation.

Quelle est la bonne densité ?

Même si le textile recyclé se prête quasiment à l’isolation de toutes les parois du logement, on va privilégier certaines zones. Pour l’isolation thermique par l’intérieur du mur par exemple, il faut 14,5 cm de textile recyclé pour obtenir une résistance thermique de 3,7 m².K/W. La résistance thermique à viser pour les combles perdus est de 7 m².K/W. Il faut environ 27,3 cm de laine de coton pour l’obtenir. Et pour les rampants, l’épaisseur idéale est de 23,3 cm pour avoir une résistance thermique de 6 m².K/W.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top