fbpx skip to Main Content

Enduit isolant : une technique d’isolation thermique par l’extérieur plus accessible

Enduit Isolant : Une Technique D’isolation Thermique Par L’extérieur Plus Accessible

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’enduit isolant est plus accessible par rapport aux techniques d’isolation thermique par l’extérieur (ITE) traditionnelles. La question est maintenant de savoir si cette méthode offre les mêmes performances qu’une couche d’isolant thermique. Quels sont par ailleurs les avantages, les inconvénients et les différents types d’enduits disponibles ? Éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’un enduit isolant ?

L’enduit isolant est une solution d’isolation par l’extérieur. Il s’agit d’un enduit spécifique qui se compose de mortier, de liant et d’un composant disposant d’un pouvoir isolant. L’aérogel de silice, les microbilles de verre ou de polystyrène expansé, le chanvre ou encore le liège font partie des agents ajoutés au mortier pour en faire un enduit isolant. Attention, à ne pas confondre avec l’ITE sous panneaux enduits. Cette technique consiste à isoler la maison avec des panneaux isolants par l’extérieur qui reçoivent en finition une mince couche d’enduit.

Une méthode d’appoint pour améliorer l’isolation 

L’innovation et les recherches aidant, l’enduit isolant est de plus en plus performant. Quoi qu’il en soit, ce produit reste une solution d’appoint pour compléter votre système d’isolation principale

Vous pouvez l’utiliser en rénovation pour améliorer les performances thermiques d’une construction ancienne. Sur du neuf, cette méthode permet de renforcer l’isolation que vous avez choisi de mettre en place. 


Les principaux avantages d’un enduit isolant 

L’utilisation d’un enduit isolant est avantageuse à bien des égards. Dans la mesure où cette technique ne modifie que peu l’aspect de la façade, vous pouvez y avoir recours mêmes dans les zones où les PLU sont particulièrement strictes

Par ailleurs, cette solution se révèle très efficace contre les ponts thermiques en les calfeutrant. Les enduits isolants à base de matériaux naturels comme le liège ou le chanvre sont écologiques et respirants, aidant ainsi à réguler l’humidité du mur. Cela permet d’écarter tout risque de moisissure. 

Quels en sont les inconvénients ?

Si l’enduit isolant possède de nombreux atouts, celui-ci présente également quelques inconvénients. Dans l’absolu, le coût peut être élevé puisque cette technique est utilisée en complément à votre isolation principale. 

Par ailleurs, jusqu’à maintenant, peu de professionnels proposent cette technique d’isolation. Trouver un artisan spécialisé et compétent peut parfois prendre du temps et coûter cher.   

Les différents types d’enduit isolant 

Il existe plusieurs types d’enduit isolant selon le composant utilisé.

L’aérogel de silice

L’aérogel de silice est un isolant innovant et récent, disponible sur le marché depuis 2013 après des années de recherche. Avec un coefficient de conductivité thermique 0,027 W/m.K (contre 0,034 pour la laine de roche), sa performance est particulièrement élevée. 

Plus la valeur est basse, plus le matériau est isolant. L’enduit avec aérogel de silice s’applique en plusieurs couches, intercalées de trames intermédiaires.

Le mortier aux billes de polystyrène

Ce type d’enduit isolant se compose d’un mortier traditionnel enrichi en billes de polystyrène expansé. La conductivité thermique de ce composant isolant varie entre 0,033 à 0,042 W/mK selon les types de billes utilisées. 

Ces valeurs classent le matériau parmi les isolants les plus performants. Appliquez plusieurs couches d’enduits pour bénéficier d’une performance thermique optimale.  

Le mortier aux microbilles de verre

Vous pouvez également composer un enduit isolant  en liant des microbilles de verre avec du ciment ou de la chaux hydraulique. Son coefficient de conductivité thermique est assez élevée (λ = 0,086 W/m.K). 

Les performances sont donc réduites. Néanmoins, vous pouvez jouer sur le nombre de couches et appliquer l’enduit isolant en extérieur et en intérieur. Ce matériau est incombustible

L’enduit chaux-chanvre 

De la paille de chanvre broyée est ajoutée à la chaux pour composer l’enduit isolant chaux-chanvre. Naturel et écologique, ce crépi possède une bonne performance thermique et phonique avec un coefficient de conductivité thermique estimée à 0,048 W/m.K

La régulation de l’humidité, la suppression de la sensation de paroi froide et l’absorption des vibrations comptent parmi les nombreux avantages de cet enduit. 

L’enduit chaux-liège

Cet enduit repose sur le même principe que la chaux-chanvre. Celui-ci se compose effectivement de chaux, de liant et de liège à la place du chanvre. C’est aussi un matériau écologique et naturel qui se révèle aussi être un excellent régulateur thermique et d’humidité. Son coefficient de conductivité de 0,045 W/mK en fait un bon isolant.

Le torchis

Le torchis désigne un enduit composé de terre et de paille qui s’applique sur la façade extérieure mais aussi sur les murs intérieurs. Il s’agit d’une technique d’isolation ancienne mais non moins efficace. Le torchis est à la fois écologique et économique.

Prix et mise en œuvre de l’enduit isolant

Le prix d’un enduit isolant varie principalement selon le type de matériau utilisé. D’une manière générale, le coût de ce revêtement est estimé entre 60 et 70 euros/m², fournitures et pose comprises. Faire appel aux services d’un professionnel pour la composition de l’isolant et l’application vous garantit une performance thermique optimale.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top