fbpx skip to Main Content

Argile expansée : tout connaître de ce matériau isolant minéral

Argile Expansée : Tout Connaître De Ce Matériau Isolant Minéral

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’argile expansée s’utilise en isolation phonique, plus particulièrement pour calfeutrer les parois creuses ou pour améliorer la structure d’un plancher.

Lorsqu’on pense « isolation », l’argile expansée n’est pas le premier produit qui vient à l’esprit. Pourtant, cette dernière offre plusieurs possibilités d’applications et présente des capacités acoustiques intéressantes. Dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il y a à savoir sur cette matière minérale et les avantages qu’elle apporte en isolation phonique.

Qu’est-ce que l’argile expansée ?

L’argile expansée figure dans la catégorie de matériau moyen en termes de performances thermiques. En revanche, elle possède des qualités acoustiques supérieures et bénéficie d’une excellente longévité.

Matériau résistant, l’argile expansée s’obtient à partir d’argile brute naturelle séchée et réduite en poudre qui sera ensuite mélangée avec de l’eau. Après, la préparation passera dans des fours rotatifs à 100°C pour lui procurer son aspect d’expansion. Le traitement final aboutit à des billes pour un usage en vrac ou à des blocs de construction constitués de billes.


Entre autres, l’isolant est réputé pour sa légèreté (3 fois plus légère que le gravier). Cette caractéristique lui permet d’assurer avec efficacité le calfeutrage des cavités ou bien le renforcement de chapes allégées et de parois mal isolées.

Les avantages avancés par le matériau

L’argile expansée, de par sa légèreté, s’avère très pratique pour la création de béton allégé ou pour la réalisation de travaux de remplissage de cavités. Il s’agit d’un matériau 100% naturel, biocompatible et écologique.

Mais son grand avantage réside dans le fait que l’isolant profite d’une bonne durabilité. De plus, elle bénéficie de propriétés naturellement hydrofuges qui lui permettent d’être incombustible (classe A1). Autrement dit, en cas d’incendie, l’argile expansée brûle difficilement et n’émet aucune substance toxique.

Entre autres, ce matériau possède d’excellentes performances phoniques et peut assurer avec fiabilité la correction de l’isolation d’une maison. De même, il dure dans le temps et ne risque pas l’invasion d’insectes, de rongeurs ou de mousses. Par ailleurs, il a été démontré que le matériau résiste bien à l’humidité, au gel et aux fissures.

Les inconvénients de l’argile expansée

L’argile expansée représente un produit de qualité, ce qui veut dire qu’elle coûte cher. Bien qu’elle soit très forte pour assurer une bonne isolation phonique, elle ne répond malheureusement pas à vos besoins en termes d’isolation thermique (résistance thermique entre 0,09 et 0,16 W/m.K). Aussi, sa fabrication requiert l’usage d’une importante quantité d’énergie grise, ce qui provoque des impacts sur l’environnement.

En quoi ce matériau peut-il être utile ?

L’argile expansée, comme mentionné plus haut, s’emploie pour l’élaboration de béton allégé ou pour le calfeutrage des trous. Habituellement, les billes d’argile en vrac se destinent à des travaux d’épandage manuel. On peut toutefois l’additionner avec de la chaux ou du ciment pour mettre en place une chape en béton allégée. Cette dernière servira de plancher intermédiaire pour optimiser l’isolation phonique.

L’argile expansée s’avère, entre autres, efficace pour le redressement d’un sol de manière allégée. Ce procédé est conseillé si vous rencontrez certains soucis de poids au niveau de la voûte de votre maison par exemple.

Modes d’emploi de l’argile expansée

L’argile expansée peut s’utiliser de différentes manières. De par sa légèreté et ses propriétés isolantes, le matériau s’utilise à sec, étalé et nivelé dans l’épaisseur souhaitée. On peut laisser sa surface être libre ou recouverte avec d’autres éléments tels que les panneaux, le ciment, le bois, le dallage ou encore la chape.

Une autre utilisation à sec de l’argile expansée consiste à lier cette dernière avec un coulis de ciment afin d’obtenir une surface plus compacte, donc beaucoup plus praticable. Le mélange argile expansée+ciment s’avère également idéal pour effectuer des travaux de finitions. Pour ce procédé, veillez toutefois à bien doser l’eau : la consistance du mélange ne doit être ni trop visqueuse ni trop fluide.

Vous pouvez entre autres employer le minéral gâché avec du ciment. De cette façon, vous obtiendrez du béton caverneux à la fois léger et isolant. Il s’agit d’une démarche permettant d’atteindre des résistances mécaniques plus élevées que l’argile à sec.

Et enfin, le matériau affiche une compatibilité avec d’autres liants tels que la chaux hydraulique et autres types de résines. Pour son application, il faut effectuer une couche de régularisation et de répartition des charges. Ceci doit être fait avant l’ajout de revêtements sur la surface à traiter (murs, plancher, etc.).

À quel prix le matériau se propose-t-il ?

L’argile expansée, un isolant phonique efficace, affiche un tarif plutôt onéreux. Prévoyez entre 5 et 10 euros/sac pour 6 litres de billes (calibrées 10-20 mm).

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top