fbpx skip to Main Content

L’isolation de la caravane pour y passer un hiver bien au chaud !

L’isolation De La Caravane Pour Y Passer Un Hiver Bien Au Chaud !

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’isolation de la caravane est primordiale quand on doit y passer l’hiver, ou pour vivre une expérience ou une aventure qui nous tient à cœur. Parfois, il arrive qu’on n’ait pas non plus le choix. Elle est d’autant plus importante que les exigences en termes d’étanchéité et d’isolation ont été renforcées pour les caravanes. Voici l’essentiel à savoir si vous souhaitez tenter l’expérience ou y passer de longues nuits d’hiver.

Pour la caravane : quels types d’isolation envisager ?

L’isolation d’une caravane n’est pas aussi contraignante que celle d’une habitation, au vu de ses petites dimensions. D’où la possibilité d’envisager de nombreux système d’isolation. Avec cet espace assez important qui se situe entre le sol et le plancher de la caravane, on doit penser à isoler ce dernier afin d’avoir une isolation continue, en plus de l’isolation du mur et du toit. C’est important quand on ne veut laisser aucune chance aux ponts thermiques.

L’isolation de la caravane : avec quels matériaux ?

A l’instar des autres voitures de loisir, comme le camping-car, 3 types d’isolants sont généralement mises en œuvre. En premier, le PUR ou mousse de polyuréthane rigide, le PSE ou mousse de polystyrène expansé. Le polyuréthane extrudé ou XPS est également très adulé dans ce contexte. La taille moyenne de l’isolant quand il prend la forme d’une mousse va de 0,6 à 0,8 m3. En ce qui concerne la densité, elle sera entre 30 et 40 kg au m3 pour la mousse. Dans le cas d’un PSE, elle sera entre 20 à 30 kg par m3.

Isolation d’une caravane : un bon choix de matériau est essentiel pour la durabilité du véhicule

Pour la durabilité du véhicule, la qualité de l’isolant revêt une grande importance. Si on pense à installer des panneaux composites, le cœur isolant doit, entre autres, assurer la performance thermique, garantir une bonne résistance à l’eau et aux vapeurs. En effet, la respiration, la cuisine, les sanitaires sont autant de facteurs d’évaporation d’eau.


La transmission se fait du milieu chaud au froid, occasionnant une pénétration des vapeurs dans les surfaces poreuses des parois. Accentuées par le phénomène de condensation, celles-ci seront bloquées entre la cloison intérieure et le revêtement extérieur, qui, humide en permanence, va générer des odeurs désagréables et des moisissures.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top