fbpx skip to Main Content

Isolation biosourcée : la solution pour toiture plate par Soprema

Isolation Biosourcée : La Solution Pour Toiture Plate Par Soprema

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’isolation biosourcée comme celle développée par Soprema est un marché porteur. Et pour cause, le confort de l’occupant sera au cœur de la future réglementation régissant les constructions neuves. Aujourd’hui, les matériaux biosourcés occupent 10 % du marché de l’isolation. Mais on peut d’ores et déjà s’attendre à ce que ce chiffre augmente d’ici quelques années.

Le directeur marketing de Soprema, en la personne de Matthieu Lechantre, fait part de sa constatation sur une prise de conscience globale et surtout législative des professionnels, mais aussi des particuliers, sur l’enjeu climatique actuel. D’après lui, face au besoin de préserver la planète et les ressources naturelles, la profession est de plus en plus en quête de solutions écosourcées.

Retour sur les origines du concept d’isolation biosourcée de Soprema

Dans l’optique de s’aligner aux enjeux environnementaux, cela fait pas moins d’une décennie que Soprema cherche à innover en développant des solutions d’isolation biosourcées. Outre sa volonté de relever le défi du bâtiment bas carbone, l’industriel a adopté cette démarche, également dans un souci de répondre aux obligations énergétiques et réglementaires.

Pour cela, il mise sur un remplacement des produits pétrosourcés par d’autres, plus écologiques.  C’est ainsi que Hervé Fellmann, le directeur général de la firme a fait référence à des solutions d’isolation basées sur des matières premières vertes, issues du recyclage, lors d’une conférence de presse datant de mai dernier. Parmi celles qui ont été abordées, des systèmes d’isolation à base de ouate de cellulose et de la fibre de bois.


Leur particularité réside dans leur capacité à assurer d’importantes performances techniques et à stocker du carbone. Dans un contexte où le bâtiment est source de 45% des consommations énergétiques à l’échelle nationale, avec 25% d’émission de gaz à effet de serre, Soprema a ainsi jugé bon de faire évoluer les pratiques. A ce titre, elle a prouvé son implication en contribuant à la construction des logements sains et plus performants.

Un souhait de démocratiser la filière

C’est en juin 2017 que Karibati propulse le label Produit Biosourcé, auquel Soprema compte s’appuyer dans un objectif de démocratiser la filière. Au-delà d’un simple effet de mode, les matériaux biosourcés sont d’une importance capitale pour l’environnement. En tout cas, Mr Fellmann en est entièrement convaincu. Par le biais de son entreprise, il a cristallisé sa volonté d’apporter sa pierre à l’édifice par la création de produits accessibles au plus grand nombre.

Les particuliers comme les professionnels, en passant par les négoces y trouveront leur compte. Ces matériaux pourront être mis en œuvre aussi bien en rénovation que dans le neuf. Parmi les produits Soprema, quelques références bénéficient déjà d’une labellisation :

Dans la gamme constituée de fibre de bois, nous avons le Pava comme les panneaux rigides isolants PAVATEX constitués de fibres de bois. On peut citer le Pavatherm®, Pavawall® Smart, Pavawall® GF, et l’Isolair®. Ceux qu’ils fabriquent à partir de la ouate de cellulose et qui sont labellisés sont le Therméo-Thermacell®, l’Univercell®, et le Valocell-Pavafloc®.

Isolation biosourcée : un déploiement favorisé par l’intérêt de ce type de solution

En même temps, il est clair que l’intérêt porté sur ces matériaux pour l’isolation biosourcée dont celle que Soprema a développé influe et favorise le déploiement du biosourcé. Cela inclut aussi bien les professionnels du bâtiment, les maitres d’œuvres et d’ouvrage. Mais aussi les architectes, les artisans et les autres corps du métier susceptibles de les utiliser. A mise en œuvre égale, ces solutions rendent possibles des devis alternatifs pour les professionnels du secteur. Du côté des usagers, plus au fait qu’auparavant des atouts de l’isolation biosourcée et le biosourcé en général, le recours à de tels produits signifie :

–        Un impact environnemental positif

–        Un confort d’hiver et d’été, associé à des performances accrues au niveau acoustique et hygrothermiques

–        Une durabilité conséquente

–        Une baisse globale du coût de l’énergie autorisant la mise en place d’une économie circulaire.

Un système d’isolation destiné aux toitures plates : une invention Soprema

Portant le nom symbolique de Pavaroof, Soprema a inventé cette solution innovante. Son objectif est de l’adapter spécialement à l’isolation thermique sous étanchéité des toits terrasses. Il s’agit d’une solution complète combinant 2 isolants en panneaux rigides. Ils sont totalement biosourcés et se composent de liège baptisé le Pavaroof-ICB. D’autres sont conçus à partir de fibre de bois ou le Pavaroof-WFB. Le système intègre aussi un pare-vapeur (le Sopravap Hygro). Celui-ci se combine à une étanchéité en PVC, lui conférant une propriété résistante aux condensations susceptibles de se former en dessous de l’étanchéité.

C’est le Sopravoile et la membrane PVC Flagon SR Soprema. Anti-feu ou classé Broof T3, cet isolant biosourcé Soprema s’applique pour l’isolation de tout ouvrage. Ce, en logement individuel, ERP ou en logement collectif. Ce système conçu pour les toitures plates jouit aussi d’une labellisation de la fondation Solar Impulse et possède une Atex.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top