fbpx skip to Main Content

Aides à la rénovation énergétique : parfois entre rêve et désillusion

Aides à La Rénovation énergétique : Parfois Entre Rêve Et Désillusion

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Avec la prolongation des aides à la rénovation énergétique, le Gouvernement poursuit sa démarche incitative en vue de réduire les passoires thermiques. C’est ainsi que les dispositifs d’aide MaPrimeRénov et Certificats d’Économie d’Énergie pour l’isolation par l’extérieur des combles, toitures, murs se voient prolongés. MaPrimeRénov s’est même vue élargie à tous les foyers, sans distinction de revenus. Sauf qu’entre les communications sur ces aides dans les médias et la réalité, il y a un gouffre.

En effet, beaucoup de foyers éligibles essuient des refus pour des raisons inexpliquées. Désemparés, les particuliers multiplient les témoignages sur les forums de 60 millions de Consommateurs ou sur du site Que Choisir. Par tous les moyens, ils tentent de se faire entendre, mais le seront-ils ?

Les plaintes concernent essentiellement les primes énergies des fournisseurs d’énergie dont Total, Edf et Engie… En tout, ces primes se comptent par quelques milliers d’euros. Un fait que confirme un juriste à l’Institut national de la consommation, en la personne de Virginie Potiron. D’après cette dernière, ce sont des milliers de courriers de ce genre qu’ils reçoivent au quotidien, ayant au cœur du problème des refus qu’il est difficile d’en comprendre la véritable raison.

Des aides à la rénovation énergétiques chiffrées en quelques milliers d’euros, mais dont on peine à en voir la couleur

Les fournisseurs d’aide comme Engie, Edf ou Total, sont, dans le jargon des aides allouées par l’État, les obligés. Pour s’acquitter de leurs obligations, l’État attend d’eux qu’ils encouragent les particuliers à acquérir des équipements plus performants. Si ces derniers optent pour des travaux d’isolation pour rendre leur habitation moins énergivore, ces fournisseurs en effectuent les contrôles, via leurs dossiers, et les renvoient aux autorités compétentes à l’échelle nationale.


C’est là que le parcours du combattant commence pour les particuliers, qui doivent faire d’incessants allers-retours parce que soi-disant des coquilles se sont glissées dans le dossier ou parce qu’une date a été omise. On leur fait miroiter des sommes mirobolantes pour au final, subir de lourdes désillusions. Effectivement, la qualité des travaux n’est souvent pas en cause. Le montant des primes et celui des CEE, atteignant parfois plus de 4 000 euros, apparaissent sur les simulations effectuées sur le site MaPrimeRénov. Mais si on veut profiter de cette offre alléchante, il est recommandé de se tourner vers les conseillers FAIRE ou de ne pas trop compter sur les aides.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top